par Joest Jonathan Ouaknine

30 bougies pour Viry-Chatillon

A Viry-Chatillon, c'est la fte. Non pas parce qu'Alonso et Renault sont champion du monde de F1, mais parce que le site a 30 ans.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

A Viry-Chatillon, c'est la fte. Non pas parce qu'Alonso et Renault sont champion du monde de F1, mais parce que le site a 30 ans.

Renault Sport s'est install Viry-Chatillon en septembre 1976 et l'on peut imaginer qu'ils n'ont pas souhaiter clbrer quoi que ce soit en septembre, afin de ne pas perturber les ingnieurs.

En fait, le site a nettement plus de 30 ans. Mais quelque part, il est reprsentatif de la politique de Renault. En 1956, Gordini abandonne son usine Boulevard Victor pour travailler chez Renault.

Nanmoins, ce n'est qu'en 1968 que la marque Gordini est dfinitivement rachete par la firme au losange. A 69 ans, le Sorcier gote enfin les joies de la retraite (il travaille depuis l'age de 13 ans) et n'apparat plus qu'occasionnellement pour les "Jours G" de la "Coupe". En 1969, l'entreprise dmnage Viry-Chatillon.

Le coup ARG (Alpine-Renault-Gordini) de 1966 restera une (belle) maquette. En 1970, la R12 Gordini remplace la R8 G. C'est une traction avant presque normale, alors mme avec 125ch pour 1t, les puristes crient la trahison. On touchera le fond en 1975, lorsqu'elle disparat et que la sage R17 TS est alors rebaptise Gordini. Si l'on excepte les R5 Gordini anglaise (Sunbeam, donc Peugeot y possde les droits du nom Alpine), il n'y aura plus de modles Gordini partir 1979, qui est d'ailleurs l'anne o le Sorcier meurt.

Dbut 1976, chez Alpine, on fait la tte. L'Alpine A500 de formule un enchane les essais trs privs aux mains de Jean-Pierre Jabouille. Mais une rumeur court ( raison): le service comptition d'Alpine va tre dissout.

Du coup, les employs dcident de convoquer l'Equipe l'une des sances d'essai de l'A500 pour de vraies-fausses photos voles (histoire d'empcher Renault d'enterrer le projet, vu qu'il n'est plus secret.) Hlas, leurs craintes seront justifies: le service course d'Alpine dmnage Viry-Chatillon, pour devenir Renault Sport. Ce qui est cens tre plus vocateur. Pour la firme de Dieppe, c'est dj le dbut de la fin...

Renault Sport est donc n de la fusion des activits sportives d'Alpine et de Gordini. La suite est archi-connue.

En 1977, la "yellow tea pot" dbute en F1. En 1978, une Alpine-Renault triomphe aux 24 heures du Mans. A Dijon, en 1979, Jabouille impose la Renault F1. A la sortie du cockpit, Jean Todt le flicite (qu'est-ce qu'il faisait l?) En 1983, Kyalami, dernire manche de la saison, Prost loupe le titre pour 2 points. Du, il claque la porte de l'curie., qui appelle Lauda. Le personnel de Renault apprend qu'il sera payer 1 million de dollars et se met en grve sur le thme: "Si Renault a de l'argent, payez-nous plus!" Choqu par cette mentalit, Larrousse dmissionne, suivi par d'autres. Fin 1985, l'curie disparat et Renault devient uniquement fournisseur de V6 turbo. Mais un an plus tard, chez Lotus, l'curie de pointe, Senna exige un Honda et Renault est au bord de la faillite. D'o un retrait.

Il y aura le retour en 1989, comme motoriste de Williams. Mansell dcroche les titres pilotes et constructeurs avec la V10 atmo en 1992, suivi par Prost (1993), Schumacher (1995, sur Benetton), Hill (1996) et Villeneuve (1997), auquel il faut ajouter la couronne constructeur 1994. Puis Mecachrome, le sous-traitant prend le relais, tandis que Viry-Chatillon fabrique des moteurs diesel pour avions.

Renault achte Benetton mi-2000. Renault fabriquera moteurs et chssis, mais ces derniers seront fabriqus Enstone. En 2003, Alonso s'impose en Hongrie. Deux ans plus tard, Interlagos, il offre les deux titres Renault... Avant de signer chez McLaren pour 2007. Dernier cadeau, il double la mise en 2006...


Pour résumer

A Viry-Chatillon, c'est la fte. Non pas parce qu'Alonso et Renault sont champion du monde de F1, mais parce que le site a 30 ans.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.