La Honda e tire sa révérence
par Bernard Fournol

La Honda e tire sa révérence

Aussi originale que critiquable sur bien des aspects pratiques, la Honda e quitte le catalogue de la marque à la fin de l’année. La petite Honda n’était pas taillée pour le monde pragmatique qui l’attendait.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Consommation, prix, autonomie, temps de recharge, taille de la batterie, l'implacable monde de la voiture électrique se nourrit de chiffres. Un physique charmant, des qualités dynamiques réelles, un aménagement intérieur cosy, ce n’est visiblement pas ce qui motive le passage à l’électrique. C’est tout ce que proposait la e.  Avec son physique inspiré de celui de la première Civic, elle se voulait urbaine, chic, frivole et dépensière. Presque scandaleuse en fait, s’exposant par ses différences à la critique de l’homme de la rue, si prompt à pointer du doigt les défauts –réels- de la e.

Toujours est-il que les 10,000 ventes annuelles escomptées en Europe et au Japon sont loin. Très loin. Un échec commercial, mais une auto attachante. Comme le première Insight, au physique de voiture laboratoire, la e est une vitrine du savoir-faire de la marque. Les 1100 exemplaires circulant en France trouveront aujourd’hui  et demain encore des amateurs prêts à quelques sacrifices pour se distinguer du lot. Et les plus fervents iront jusqu'à rechercher une rare Limited Edition.

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Chère mais originale, limitée en action par son autonomie mais imbattable en ville avec son rayon de braquage, la e c'était une auto à part. De celles plus attachantes que comptablement compétentes qu'affectionnent les amateurs d'autos différentes.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.