Accueil F1 Virtuose du volant: Ayrton Senna

Virtuose du volant: Ayrton Senna

220
25
PARTAGER

Ayrton_senna_1 Michael Schumacher aura mis plus de quatorze ans pour accrocher l’ultime record qui manquait à son palmarès, celui du nombre de poles positions. C’est dire si l’exercice si particulier qui consiste à rechercher la performance pure sur un tour de circuit était la chasse gardée du grand Ayrton Senna. Déjà doté d’un talent naturel largement au-dessus de la moyenne, le brésilien était capable, dans ces moments-là, de se transcender. Les deux vidéos qui suivent montrent Senna dans son exercice favori à Monaco et à Suzuka. Sans tomber dans le "c’était mieux avant", je ne suis pas certain que dans 10 ou 15 ans nous nous extasierons autant en revoyant une pole position de Fernando Alonso ou Kimi Raïkkonën signée avec un demi-plein d’essence.

Nota: les anglophones auront sans doute reconnu dans la vidéo de Suzuka les commentaires de Murray Walker.

Bonus track: Ce premier tour du Grand Prix de Donington 1993 ne vous évoque-t-il rien ?

?

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "Virtuose du volant: Ayrton Senna"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kid A
Invité

J’arrive toujours pas à croire que Suzuka ne sera plus au calendrier l’année prochaine… Quel circuit !

Senna4780
Invité

Que de beaux souvenir…merci

Anonyme
Invité
C’est beau Suzuka tout de même ! Epoque révolue où les pilotes devaient lâcher le volant pour passer les rapports alors que la direction n’était même pas assistée… On entend également aussi dans certaines courbes un « tic » de Senna : alors que l’antipatinage n’existait pas il appuyait par à-coups rapides sur l’accélérateur pour tester la limite d’adhérence et y rester dans les courbes. Je me souviens d’une fois où il avait enchainé 2 tours rapides consécutifs dans le même millième de seconde. Raflant alors une pole définitivement incontestable : il avait atteint la limite absolue de son auto. Si quelqu’un… Lire la suite >>
Xavier
Invité

Faut pas avoir peur de dire que c’était mieux avant, surtout quand c’est vrai! 🙂
A chaque décennie son style, mais disons que je suis bien content d’avoir connu la F1 avant l’incertitude des 90s et l’ennui des 2ks…

Bloggueur
Invité

Ca vibre beaucoup quand meme, ca semblait bien plus dangereux…

wpDiscuz