par Patrick Garcia

Saab décroche

Saab enregistre depuis quelques années des pertes que les financiers de General Motors, le propriétaire américain, ont de plus en plus de mal à supporter. La situation globale du groupe est si vacillante que l'annonce encore officieuse dont Reuters se fait l'écho risque bien de plonger l'avionneur suédois, devenu constructeur automobile, vers le crash. La perte est estimée à 300 millions de dollars pour 2005 ! Elle fera suite, si elle se vérifie, aux 200 millions de dollars perdus en 2004. Seule lueur d'espoir, les lancements des derniers modèles sont prometteurs et dépassent même toutes les espérances.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Saab enregistre depuis quelques années des pertes que les financiers de General Motors, le propriétaire américain, ont de plus en plus de mal à supporter. La situation globale du groupe est si vacillante que l'annonce encore officieuse dont Reuters se fait l'écho risque bien de plonger l'avionneur suédois, devenu constructeur automobile, vers le crash. La perte est estimée à 300 millions de dollars pour 2005 ! Elle fera suite, si elle se vérifie, aux 200 millions de dollars perdus en 2004. Seule lueur d'espoir, les lancements des derniers modèles sont prometteurs et dépassent même toutes les espérances.

Malgré ça, l'annonce faite récemment par Georges Bush lui même disant qu'il "aiderait GM en cas de coup dur" (faillite) pour éviter que le géant ne passe sous contrôle étranger, ne fait rien pour rassurer les ouvriers suédois.
GM Europe est engagé dans un plan de restructuration qui devrait voir sa masse salariale réduire de 20% avec dans le même temps une hausse de productivité de 3 à 5%.

La pression sur les patrons de GM est pourtant si forte qu'ils pourraient se voir obligés de sacrifier Saab pour satisfaire nombre d'investisseurs analystes de plus en plus pressants au fur et à mesure des annonces comptables désastreuses. Selon le patron de GM Europe, Carl Peter Foster, Saab pourrait toutefois améliorer son score de ventes de près de 15.000 unités si les chiffres de Décembre se confirment. La Sport Combi et les versions Bio Diesel sont un succès, la 9.5 apparaitra sur les stats en 2006, voilà les seules bases sur lesquelles espérer. Saab a vendu 120.000 autos en 2005( 82.000 en Europe et 38.000 aux USA). Pour survivre, Saab doit rester dans le giron d'un grand groupe.

Peut être un autre que GM ?

Lire également: 4 millions de Saab en 55 ans
                         Saab tire la Sonett dalarme !

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Saab enregistre depuis quelques années des pertes que les financiers de General Motors, le propriétaire américain, ont de plus en plus de mal à supporter. La situation globale du groupe est si vacillante que l'annonce encore officieuse dont Reuters se fait l'écho risque bien de plonger l'avionneur suédois, devenu constructeur automobile, vers le crash. La perte est estimée à 300 millions de dollars pour 2005 ! Elle fera suite, si elle se vérifie, aux 200 millions de dollars perdus en 2004. Seule lueur d'espoir, les lancements des derniers modèles sont prometteurs et dépassent même toutes les espérances.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.