Paris veut une votation contre les SUV
Credit Photo - copie d'écran du site de Paris
par Thibaut Emme
C'est plus complexe que cela

Paris veut une votation contre les SUV

Le 4 février 2024, la ville de Paris organisera une consultation citoyenne (alias votation) sur "la place des SUV dans la capitale". Le but pour la Maire ? Faire payer plus cher le stationnement à ce qu'elle appelle des SUV.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La Ville de Paris organise le 4 février prochain une votation sur la place des SUV et 4X4 les plus lourds dans la capitale. Le vote sera ouvert à tous les Parisiens inscrits sur les listes électorales. (...) Cette nouvelle consultation portera sur l'augmentation significative des tarifs de stationnement non résidentiel pour les SUV et 4X4 dans Paris.

Selon la Mairie, les SUV représentent un danger pour la sécurité, mais aussi un problème de "partage de l'espace public" ainsi que de pollution. Toujours selon les élus parisiens, "la taille et le poids moyens des voitures en France augmentent, prenant de plus en plus de place sur la chaussée, les trottoirs et l’espace public en général : en moins de trente ans, les voitures se sont ainsi alourdies de près de 250 kilos. Le poids moyen d’un véhicule représentait 975 kg en 1990, il est aujourd’hui de 1233 kg".

Et les Fourches Caudines seront placées bien bas pour ces tarifs de stationnement "significativement" plus chers. Ainsi, tous les véhicules de plus de 1600 kg, qu'ils soient thermiques ou hybrides rechargeables. Même les électriques seront concernés à partir de 2 tonnes. Les non-résidents seront concernés (dans un premier temps ?) ainsi que les résidents hors de leur secteur résidentiel.

Un peu de recul sur ces affirmations

Selon la Mairie de Paris, "un SUV pèse 200 kg de plus qu’un véhicule standard, mesure 2,5 m plus long et 10 cm plus large". Oui, un SUV c'est donc 2,5 m plus long qu'un véhicule standard selon ces édiles. "LOL" serait-on tentés de dire, à part s'ils comparent comme sur leur illustration de communiqué, un Range Rover avec une Smart Fortwo, et encore (4,95 m contre 2,70 m). La Mairie a depuis rectifié et parle désormais de "25 cm" ce qui est plus "conforme" même si toujours exagéré (source étude WWF...).

Ensuite, la Mairie mélange tout, en parlant de la croissance des véhicules depuis 1990. Ce n'est pas la faute des SUV si une Clio 1 qui faisait 3,71 m de long pour 1,63 m de large et 815 kg est remplacée par une Clio V de 1178 kg pour 4,05 m de long et 1,79 m de large. Sauf à considérer une Clio comme un SUV.

Après, il y a le discours "grands véhicules", "4x4", etc. et il y a les conditions des tarifs "significativement" plus chers pour stationner. Or, les conditions ne sont pas sur la taille, mais sur le poids. Un discours qui ne colle donc pas totalement avec les conditions, cela parait étrange. En fait, la Mairie de Paris est coincée en parlant de taille car des breaks dits "compacts" comme la Megane Estate mesurent plus de 4,60 m de long, autant, sinon plus que les SUV qui sont dans le collimateur de la Maire et de ses adjoints.

Une définition trop floue

La définition d'un SUV est de toute manière trop floue. Il faut donc qu'ils se focalisent sur le poids, mais il y a un mais : des véhicules de plus de 1,6 tonne, on en trouve aussi dans les berlines. Une simple BMW Série 3 peut grimper jusqu'à 1845 kg. Et on est loin de l'image du SUV. Donc, en gros, cette votation n'est PAS pour ou contre un prix de stationnement bien plus élevé pour les SUV, mais pour tous les véhicules de plus de 1600 kg. Mais c'est sans doute moins vendeur pour la Mairie que de parler de "gros SUV dangereux pour les piétons".

Chose amusante, un Peugeot 5008 c'est plus de 4,60 m, c'est un SUV, et il pèse moins de 1600 kg. Il sera donc au tarif de stationnement d'une Twingo 1. Alors c'est "une votation sur la place des SUV dans la capitale" (sic.) ou bien simplement un moyen de faire rentrer plus d'argent dans les caisses d'une mairie à la dérive budgétaire ? On est en droit de se le demander.

Un Skoda Kodiaq (4,72 m de long, SUV s'il en est) débute à 1494 kg à vide pour la version 1.5 TSI 150 ch. Mais il peut aller jusqu'à plus de 1700 kg en version TDI 4x4 7 places. On fait comment pour distinguer ces deux SUV ? La mairie compte avoir accès au fichier SIV peut-être ? Et un Kodiaq de 1494 kg chargé de bagages et qui dépasse les 1600 kg ? On le fait payer aussi ?

La Mairie parle aussi de "4x4" mais ne fait jamais référence à cette transmission dans ses critères. On est encore là dans l'affichage et l'influence du vote. Pour ajouter au flou, la Mairie fera-t-elle comme l'Etat, à savoir créer des rabais de poids genre 200 kg pour les PHEV, 50 kg enfant pour les familles nombreuses, etc. ? Rien n'est moins sûr. En tout cas pour le moment il n'en est pas question.

En bref, cette tarification spéciale SUV semble surtout être "du vent". En montrant certains du doigt, la Mairie s'arrange pour obtenir un maximum de "oui" mais au final, les conditions de la tarification spéciale ne correspondent pas à l'énoncé de la question.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

La Mairie de Paris veut, dit-elle, s'attaquer aux SUV dans la capitale en leur imposant un tarif de stationnement "significativement" plus cher. Et pour cela elle veut organiser une votation citoyenne en février 2024.

Sauf qu'elle se focalise sur le poids (plus de 1600 kg) et qu'au-delà de ce poids, il y a des SUV, mais aussi des berlines. Et qu'en dessous, on trouve des SUV fustigés par la mairie.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.