par Joest Jonathan Ouaknine

Great Wall lance sa Peri malgré les menaces de Fiat

Encore une affaire de constructeur Chinois menacé de poursuites pour plagiat! Vous pouvez dire qu'en matière de constructeurs Chinois, je ne parle que des "trains en retard", mais c'est tout de même la 6e affaire (1, 2, 3, 4, 5) en deux ans! Alors, difficile de ne pas croire que c'est un sport national...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Encore une affaire de constructeur Chinois menacé de poursuites pour plagiat! Vous pouvez dire qu'en matière de constructeurs Chinois, je ne parle que des "trains en retard", mais c'est tout de même la 6e affaire (1, 2, 3, 4, 5) en deux ans! Alors, difficile de ne pas croire que c'est un sport national...

Dés le début, nous avions des doutes sur la gamme de citadines de Great Wall. La Peri, notamment, a de faux airs de Panda. En fait, ça serait même un mash-up fait d'avant de Mitsubishi Outlander, de cellule centrale de Fiat Panda et d'arrière de Nissan Note!

Dans la foulée, Fiat a attaqué Great Wall en justice. Ce dernier prétend que la Peri est un modèle original, dessiné par ses designers et non une copie. La Peri était sur le pas de tir, mais Pekin en a interdit le lancement. La Chine est régulièrement montrée du doigt par l'OMC pour ses produits ne respectant pas les normes de sécurité ou ses contrefaçons. Alors ce n'était pas le moment d'ajouter un dossier sur la pile...

Mais la donne change au dernier congrès. Pekin veut créer au moins un acteur mondial dans la construction automobile. Les constructeurs qu'il contrôle directement (BAIC, Dongfeng, FAW et SAIC) fabriquent essentielement des modèles étrangers au sein de joint-ventures. Alors que les "indépendants" possèdent leurs propres marques et exportent.

Lors du congrès, il fut décidé d'aider les indépendants (dont fait parti Great Wall.) La Peri marquerait l'arrivée de Great Wall (qui faisait jusqu'ici des 4x4 et des SUV) dans les berlines. En plus, elle pourrait être exportée jusqu'en France et en Italie dés 2008.

Great Wall reçoit donc un feu vert pour produire la Peri. Chose plus étrange, elle sera produite en l'état, alors que d'ordinaire, les designers profitent de l'attente pour retoucher les traits litigieux...

La Peri est équipée d'un 1300 Mitsubishi. Prix de vente: de 43 000 à 53 000 yuans (4000€-5000€.)

Evidemment, Fiat possède également des arrières-pensées. Après tout, pourquoi est-ce que Nissan et Mitsubishi (également copiés) restent silencieux? La Panda est un best-seller. Fiat n'a pas envie de voir débarquer un concurrent. D'où une stratégie de dénigrement, sur le thème "Ce n'est qu'une copie de notre géniale Panda", prompt à marquer les esprits des clients potentiels...

En attendant, voici les images du lancement de la Peri, dans une ambiance très joyeuse:

Great Wall en a profité pour lancer, une autre citadine, la Cowry. J'adore le brushing du mannequin: on a retrouvé Desireless!

Photos:

China Car Forums

Pour résumer

Encore une affaire de constructeur Chinois menacé de poursuites pour plagiat! Vous pouvez dire qu'en matière de constructeurs Chinois, je ne parle que des "trains en retard", mais c'est tout de même la 6e affaire (1, 2, 3, 4, 5) en deux ans! Alors, difficile de ne pas croire que c'est un sport national...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.