Accueil Audi Carnet de voyage: Wenzhou

Carnet de voyage: Wenzhou

158
11
PARTAGER

Vous aviez aimé mon « souvenir de Chine », l’an dernier? Bonne nouvelle, voici d’autres photos « live » du parc automobile Chinois. Plus précisément, celui de la ville de Wenzhou.

Vous n’avez probablement jamais entendu parler de Wenzhou. Il s’agit d’une « petite » ville (à l’échelle Chinoise) de 9 millions d’habitants.
Particularité: de nombreux Wenzhounais ont émigré et ils ont ouvert des petits commerces. Le patron du restaurant japonais, du bar-PMU ou de la boutique de produits afro-antillais en bas de chez vous est très probablement Wenzhounais.

Côté automobiles, il n’y a pas grand chose à dire. Sauf erreur, il n’y a jamais d’usine de voitures dans cette ville.
Un prototype Hong Qi de 1962 est surnommé « la voiture de Wenzhou ». Il s’agit en fait d’une Dodge réquisitionnée par le conseil municipal de la ville, puis recarossée par Hong Qi en simili CA 72.

Voici les légendes des différentes photos:
Photo 1: la pub pour l’Audi A8L passe en boucle sur les avions de la China Southern Airline. Et qu’est-ce qui vous attend dans le hall d’arrivée de l’aéroport? Une A8L! Notez qu’elle est cernée de publicités pour Bentley, Porsche et le Château Petrus.
Photo 2: si vous prenez l’autoroute allant de l’aéroport au centre ville, vous passerez devant le « Wenzhou International Racetrack ». Cette petite piste d’autocross accueille une manche du championnat national (CSC.) Mais chaque week-end, les concessionnaires locaux se bousculent pour y organiser des animations. Rien qu’en juillet, Audi, Buick, Haima, MINI et Volvo y sont venus. En plus, le magazine auto du coin, AutoWenzhou, y réalise ses essais.
Photo 3: cocorico! Un petit tiers des nombreux taxis de Wenzhou sont des DongFeng-Citroën C-Elysée. Par contre, il y a très peu de DongFeng-Citroën « civiles ».
Photo 4: et les deux autres tiers? Comme souvent en Chine, il s’agit de Volkswagen: FAW-VW Jetta et SAIC-VW Santana. Cela fait respectivement 20 ans et 27 ans qu’elles liment le bitume Chinois! Les amateurs de bières Slovènes auront reconnu la pub sur cette Jetta…
Photo 5: la mode du noir mate arrive en Chine. La preuve avec cette SouEast-Mitsubishi Lioncel.
Photo 6: un support de plaque d’immatriculation Hello Kitty sur une MINI appartenant à un homme.
Photo 7: on reste dans le viril avec ces deux Chevrolet rose saumon.
Photo 8: vous avez honte de votre SUV Chinois générique? Collez plein d’autocollants Toyota dessus pour faire croire que c’est un Japonais!
Photo 9: « tuning » est souvent synonyme de « recouvrir sa voiture d’autocollants ». Pour la lunette arrière, la mode est au schéma de circuit Européen (réel ou imaginaire.)
Photo 10: on passe aux scènes insolites (du moins, insolites pour nous, car elles sont courantes à Wenzhou.) Voici 3 vélos qui traversent tranquillement l’autoroute.
Photo 11: pour ne pas rallonger son chemin, ce triporteur prend l’autoroute. On en voit même régulièrement à contre-sens!
Photo 12: à 4 sur un scooter et évidemment, aucun n’a de casque.
Photo 13: au mieux, les conducteurs de deux-roues portent des espèces de casquettes en plastique (à la protection très symbolique.) Par contre, pour se protéger du soleil, les Wenzhounais font attention! D’où cette alignement de 125 à ombrelles intégrées.
Photo 14: la DDE Chinoise en action sur une nationale. Pas de cônes, pas de gilets réfléchissants, pas de tronçon de route fermé; ils interviennent comme cela.
Photo 15: le grand classique des routes Chinoises, c’est l’utilitaire extrêmement surchargé. Et il n’est pas rare d’en voir un couché sur le flanc…
Photo 16: le typhon Muifa (arbouse) est en approche. Ce poids-lourds commence à giter dangereusement…
Photo 17: les minivans (alias « mini-auto » ou « bread van ») représentent 3 millions de ventes annuelles… Partagée entre une demi-douzaine de constructeurs. De quoi donner des envies aux autres. Lifan vient ainsi de lancer le SCAP. Son argument pour convaincre? Un prix de vente de 29 990 yuans (3 200€) en version 7 places. Qui dit mieux?
Photo 18: avec le V27, DongFeng tente le pari d’un minivan un poil plus gros. A Wenzhou, ils sont presque tous en vert olive, avec équipement de baroudeur. Pourtant, ce n’est pas du tout un tout-terrain!
Photo 19: pour votre Iveco Daily, vous hésitez entre un fourgon et un pick-up? Faites comme la compagnie chinoise d’électricité, ne choisissez pas et prenez un deck van!
Photo 20: on trouve également des véhicules étonnants, comme ce gros triporteur.
Photo 21: les motoculteurs sont populaires en zone rurales.
Photo 22: ce policier censé organiser la circulation préfère rester sous son parasol aux couleurs de Guanqi-Honda.
Photo 23: les Chinois s’attachent rarement (souvent les ceintures sont planquées sous la housse des sièges.) Certaines voitures sont équipées de détecteurs. Pour se débarrasser du « bip-bip » énervant, ils glissent un leurre dans l’attache!
Photo 24: le pays revendique plusieurs centaines de milliers de voitures électriques sur ses routes. L’écrasante majorité sont des quadricycles légers, comme cette golfette Wuling de la police. Peu performantes, techniquement dépassées, elles font grincer les dents du ministère de l’industrie (qui préférerait de vrais voitures électriques.) Li Gang, le ministre, a même évoqué un « technologie [censurée] »
Photo 25: les Japonaises, les Coréennes et les VW représentent le gros du trafic. Mais comme ce sont souvent des berlines vendues en Europe, intéressons nous plutôt aux productions locales. On commence avec ce pick-up Mianyang-Jinbei. Pour rappel, ce constructeur est né d’une collaboration entre Jinbei (marque-sœur de Brilliance) et… Un négociant en fruits de mer!
Photo 26: en 1988, VW passe un accord avec FAW pour produire des Audi 100 (C3.) Une dizaine d’années plus tard, VW la déclare obsolète pour le marché Chinois. FAW rachète l’outillage et poursuit la production sous sa marque premium Hong Qi. Au passage, elle reçoit un 2,2l Chrysler-Simca et des feux arrières d’Audi 200. Il y eu diverses versions rallongées et même un cabriolet! En théorie, elle est toujours produite, mais en 2008, personne n’en voulait plus et Hong Qi a arrêté les frais.
Photo 27: la Xiali (Daihatsu Charade rebadgée) fut également lancée en 1988. Au tournant du millénaire, Xiali veut l’envoyer à la retraite. Son arme est une Toyota Echo (Yaris 4 portes), renommée « Xiali 2000 ». Toyota y voyait un moyen pour pénétrer le marché. Mais les chauffeurs de taxi restèrent fidèles à l’ancienne, moins chère et facile à entretenir. La Xiali 2000 fut un gros flop.
Photo 28: une Emgrand EC7 de Geely. Jusque là, le constructeur faisait surtout dans le biodégradable et le poussif.  L’EC7 est sa première voiture sérieusement fini et qui ne craint pas les crash-tests. Elle a permis au constructeur de sa relancer.
Photo 29: une MG3 SW, version rebadgée de la Rover Streetwise. Après le rachat de MG, NAC pensait qu’il pouvait vivre en relançant les déjà vieilles MG-Rover. Après la 7 (Rover 75/MG ZT), puis la TF, il y eu donc la 3 SW. Néanmoins, l’opération lui a couté plus cher que prévu et NAC d’être absorbé par SAIC. La 3 « tout court » (une Rover 25/MG ZR) restera dans les cartons.
Photo 30: voici la remplaçante de la 3 SW, la MG3. Grâce à cette citadine moderne, MG a doublé ses ventes et on devrait même la voir l’an prochain chez nous
Photo 31: la MG3 SW a également lancé la mode des « cross ». Vous prenez une citadine, comme cette SAIC-Chevrolet-Wuling Spark (Matiz), vous lui collez des éléments en plastique gris, rehaussez la garde-au-sol et c’est marre!
Photo 32: on passe aux modèles controversés avec cette Great Wall Peri. La première citadine du constructeur a été traitée de copie de Panda par Fiat. Le constructeur Italien a réussi à faire interdire la mise en vente de la Peri en Europe (où de toute façon, Great Wall ne comptait pas la vendre.) La Peri n’est plus produite. Non pas parce que Great Wall a des scrupules, mais parce que, trop chère, elle ne se vendait pas. La version « 2.0 », au tarif plus serré, n’y a rien fait.
Photo 33: autre voiture controversée, la Shuanghuan Noble/Bubble. Le crime ne paie pas. L’interdiction de vendre ses modèles en Europe et la faillite de l’importateur China Automobile Deutschland (qui lui a laissé une ardoise) ont sonné ce petit assembleur. Les nouvelles de Shuanghuan sont aujourd’hui très rare et il semble sur le point de rejoindre la longue liste des constructeurs « en sommeil ». La Smart Fortwo est vendue en Chine et il y en a quelques unes dans les rues de Wenzhou. A contrario, cette Noble/Bubble, j’ai du la chercher…
Photo 34: un Ssangyong Rexton? Non, un Shuguang Aurora!
Photo 35: vous saviez qu’Horacio Pagani a donné son nom à une chaine de vêtements pour homme? Lui non plus! Et ce n’est pas une coïncidence: il y a marqué « Horacio Pagani, sportcar (sic.) maker » sur les étiquettes.
Photo 36: on termine avec les importations. Wenzhou possède 3 concessionnaires Renault (soit 10% du réseau national.) Les Koleos sont relativement nombreux. Il y a également quelques Scenic et des Megane 4 portes.
Photo 37: tout homme affaires Chinois se doit d’avoir un Porsche Cayenne. Les concessionnaires sont littéralement pris d’assaut et il y a une pénurie de Cayenne en Chine. Néanmoins, les gens ne repartent pas les mains vides et souvent, ils achètent la première Porsche (Panamera, 911…) qui traine!
Photo 38: Audi est le N°1 du premium en Chine, malgré la percée de BMW et Mercedes. Plus généralement, on sent bien que les affaires vont bien chez VW. Tous les concessionnaires sont immenses (imaginez 10 points de ventes représentant chacun le double de la surface du Peugeot avenue de la Grande Armée)… Et ils sont tous en cours d’agrandissement!
Photo 39: les moines bouddhistes sont payés par l’état (un moyen de les contrôler.) Beaucoup d’abbés roulent en Cayenne. Celui-ci se contente d’un Rexton (et c’est un vrai, pas un Shuguang!)
Photo 40: les cartons sont très nombreux à Wenzhou. La partie « conduite » du permis est bâclée. Ainsi, les Chinois sont souvent incapable de rouler tout droit. Cette rue est une 2×2 voies rectiligne et pourtant, la séparation centrale est endommagée. La Chine est le pays où il y a le plus d’accidents. Une fois sur place, on se demande surtout pourquoi il n’y en a pas davantage.

wenzhou-2011-voitures-01wenzhou-2011-voitures-02wenzhou-2011-voitures-03wenzhou-2011-voitures-04wenzhou-2011-voitures-05wenzhou-2011-voitures-06wenzhou-2011-voitures-07wenzhou-2011-voitures-08wenzhou-2011-voitures-09wenzhou-2011-voitures-10

A lire également:
Souvenir de Chine
Le conducteur du jour: deuxième Prince William pour troisième Lotus
Le conducteur du jour: la MINI Chinoise
Le conducteur du jour: joli léopard, où es-tu?

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Carnet de voyage: Wenzhou"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Julien Bettinelli
Invité

sympa comme article mais ça serait tellement mieux avec les légendes sous les photos!

r.burns
Membre

c’est vrai…

Julien Bettinelli
Invité

oui beaucoup mieux !

Jean-trésor-prout-caca
Invité

c’est juste illisible…

AMG63
Invité

Les autoroutes chinoises me font penser à celles d’Istanbul: Aucune règle, pas de sécurité.

Il y a quelques voitures chinoises là-bas, surtout des petits utilitaires, quelques Geely aussi…

IS-F
Invité

Allez à Pékin, les chauffeurs pékinois sont beaucoup plus carré.

C’est la province de province, cette Wenzhou.

Umaga
Membre
Bel article. J’aurais pu l’écrire -si j’avais du talent-, pcq début Juillet, j’ai passé qqs jours à Chongqing, ville de la même importance dans le Sichuan. La seule différence est que je ne connaissais pas les marques des voitures (je sais,tout est expliqué dans LBGA ;-), mais…) et que là-bas les taxis sont tous des Suzuki jaunes. Je n’ai pas croisé beaucoup de voitures françaises, mais je suis resté moins d’une semaine :-)) On dira ce qu’on voudra, mais le « bordel » automobile, en Chine a quelque chose de vraiment sympa quand on y est. J’y ai conduit, une Audi 100… Lire la suite >>
Lincoln
Membre

Reportage très intéressant. Cela faisait longtemps que je vous lit mais je viens tout juste de m’inscrire.
Il me semble que les deux voitures rose saumon (photo 7) soient des Chevrolet Epica, modèle vendu en France en faible nombre.

Encore bravo pour vos photos et vos anecdotes.

wpDiscuz