Accueil Actualités Entreprise Chine: du rififi chez Naveco

Chine: du rififi chez Naveco

161
1
PARTAGER

En apparence, tout va pour le mieux chez Naveco. En 2009, la joint-venture entre Nanjing (SAIC) et Iveco a vendu 87 097 véhicules. Un record. Pourtant, il y a un malaise dans cette joint-venture.

Naveco (ex-Nanjing-Iveco) est un héritage de feu NAC.
Fin 2007, SAIC le rachetait (avec pour unique objectif de mettre la main sur MG.) Depuis, de nombreux cadres ont été remplacés par des hommes issus de l’organigramme de SAIC.
L’ambiance est d’autant plus mauvaise qu’avant, Fiat Auto possédait également une joint-venture avec NAC. Elle n’a pas survécue au rachat, Fiat Auto et SAIC se sont bagarrés pour ses ruines et désormais, il s’est associé au concurrent GAIG.

Entre novembre et décembre, une dizaine de cadres supérieurs « survivants » ont démissionné. En guise de protestation, ils sont parti avant la fin de l’année pour ne pas toucher leurs primes aux résultats.

Et à y regarder de plus près, les chiffres ne sont pas si bon. Naveco construit notamment des Daily. Ils en ont vendu 22 900 en 2009, alors que Jiangling-Ford a vendu 29 700 Transit. En plus, Naveco avait vendu davantage de Daily en 2008.

La cause de ce retrait serait peut-être des liftings hasardeux, non?

Les cadres sortant accusent SAIC de délaisser Naveco.

Il y a quelques mois, SAIC s’offrait l’Anglais LDV, après un bref passage par un homme de paille (ou plutôt une « femme de paille ».) Le projet du constructeur Chinois serait d’ouvrir une usine à Wuxi (en déménagent l’usine Anglaise actuelle?) et d’y produire un Maxus transformé (photo.) Ils en produiraient 15 000 par an et à moyen-terme, il pourrait remplacer le Daily.

Source:
Gasgoo

A lire également:
Les Power Daily électrique de Naveco
Les Iveco Chinois à la conquête du monde!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz