Accueil Berlines Essai Mercedes Classe C : le retour de la Baby Benz

Essai Mercedes Classe C : le retour de la Baby Benz

295
6
PARTAGER

En 1982, Mercedes ajoute à sa gamme la 190, censée apporter le meilleur de Mercedes sur le marché des berlines familiales. 2,8 millions de véhicules plus tard, la nouvelle Classe-C renoue en quelque sorte avec les principes de son aînée en reprenant à son compte une partie des technologies de la Classe-S.

Quelques mois après le renouvellement de son porte drapeau Classe-S, c’est au tour de la Classe-C. Une succession qui ne doit rien au hasard. Après plusieurs années d’une stratégie visant à donner à chaque gamme sa propre identité et personnalité, Mercedes semble décidé à donner plus d’harmonie à sa gamme. En la matière, c’est la Classe-S qui donne le la. Comme la 190 à son époque, la nouvelle C se pose donc comme une copie à échelle réduite.

2014_Essai-Mercedes-Classe-C_17 2014_Essai-Mercedes-Classe-C_16

Ce qui est valable sur le plan stylistique l’est aussi sur le plan technique. Bien entendu, les plateformes sont différentes et on ne retrouve pas sur la C la totalité des équipements de la S. On y retrouve néanmoins la plus grande partie dans les domaines de la sécurité et du multimédia.

La panoplie des aides à la conduite est donc au meilleur niveau de ce qui se fait actuellement, avec en particulier la présence de la caméra stéréoscopique à l’avant, de radars et de capteurs ultra-sons. Outre les aides au maintien dans la file ou la surveillance d’angle mort, on citera la présence du régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop&Go. La voiture est ainsi capable de conduite quasiment autonome dans les bouchons, avançant et stoppant au rythme de la voiture qui vous précède, mais aussi suivant la trajectoire de ce même véhicule.

Le tout dans un habitacle dont le style n’emprunte pas à la Classe-S, mais plutôt à la famille A/B/CLA/GLA, avec son grand bandeau décoratif, ses aérateurs circulaires… Et avec un niveau de finition digne de son blason.La grande console centrale marque le retour en grâce du bois sur certaines versions. Notre modèle d’essai doté du Pack AMG s’en remettait en revanche à une ambiance noire et rouge.

13C1005_03 13C1005_08

La Classe C inaugure au passage quelques équipements auxquels la grande S n’a pas eu droit à son lancement : affichage tête haute de grande qualité et touch pad. Ce dernier permet de piloter le système d’info-divertissement via des mouvements du doigt, ceci en complément de la molette rotative qui reste présente. A l’usage, cette dernière s’avère toujours très ergonomique tandis que l’utilisation du touch pad manque de naturel en raison de la disposition des commandes de retour en arrière ou d’accès au menu sur la partie inférieure. La reconnaissance des caractères fonctionnant parfaitement, cette nouvelle interface est en revanche très pratique pour saisir une adresse par exemple.

13C1005_23

La gamme de lancement est constituée de trois versions C180 et C200 en essence, et de la C220 Bluetec en diesel. Une gamme qui sera rapidement complétée en entrée de gamme par trois versions diesel : la C200 Bluetec et en haut de gamme par la C250 Bluetec, puis la C300 Blutec Hybrid et en essence par la C400 4Matic.

TARIFS
C18033 950 €
C180 Executive39 050 €
C180 Sportline41 100 €
C80 Fascination46 350 €
C20036 600 €
C200 Executive41 700 €
C200 Sportline43 750 €
C200 Fascination49 000 €
C220 BlueTec38 450 €
C220 BlueTec Executive43 550 €
C220 BlueTec Sportline45 600 €
C220 BlueTec Fascination50 850 €
Transmissions
Boîte manuelleSérie
Boîte automatique 7G-Tronic2 350 €

 

LIRE LA SUITE >>>
Double visage en option

2014_Essai-Mercedes-Classe-C_15 2014_Essai-Mercedes-Classe-C_14 2014_Essai-Mercedes-Classe-C_13

Crédit photos : Le Blog Auto (extérieur) / Mercedes-Benz (intérieur)

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Essai Mercedes Classe C : le retour de la Baby Benz"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alpasi
Invité

Bof. Une certaine mollesse de ce design, et les prises d’air géantes ne sont pas très élégantes. Je ne suis pas fan non plus de l’espèce d’Ipad incongru sur la planche de bord.

seb92
Invité

J’ai pensé la même chose concernant le style extérieur. C’est pas mal mais c’est plutôt exéssif, surchargé et peu éllégant.
L’intérieur me paraît beau par contre.

Nico
Invité

Pour l interieur, ca se rapproche bcp du dernier Viano, pas terrible comme reference

yann
Invité

Cela manque de peps… un peu à la manière des BMW récentes (surtout de 3/4 haut). En bien pire.

Niveau intérieur, c’est quoi ce délire que la console centrale pachidermique infranchissable (ce qui sert parfois quand on est contraint de stationner le long d’un mur, sans parler de montrer ses sentiments à sa passagère!) surmontée d’un écran de tablette qui semble avoir été « intégré » à la va comme j’te pose et sur le tard?

Franchement, pour une bagnole dont la version de base démarre à 30k€, c’est juste lamentable.

Freddy
Invité

C’est le nouveau style intérieur de Mercedes, ce genre de « tablette » comme vous dites, est apparue sur les nouvelles classe A et B, on aime ou on n’aime pas.
Personellement, j’aurai quand même préféré un écran escamotable mais bon…

Arln
Invité

Certains sont restés bloqué dans la période prépubaire j’aime pas donc c’est moche… « juste lamentable » effectivement…

wpDiscuz