Fiat Topolino : un drapeau italien qui ne passe pas !
par Nicolas Anderbegani
Nouveau bras de fer Stellantis / autorités italiennes

Fiat Topolino : un drapeau italien qui ne passe pas !

134 exemplaires de la Fiat Topolino ont été saisis dans le port de Livourne pour « faux » Made in Italy

Zapping Le Blogauto Renault Rafale: nos premières impressions

Ce qui semble passer pour une affaire de contrefaçon est en fait une sorte de redite de ce qui s'est passé quelques semaines auparavant avec la présentation du SUV Milano. L’Alfa Romeo Milano avait été finalement débaptisé par Stellantis et renommé Junior, après les protestations du gouvernement italien à l’encontre d’un véhicule portant un nom italien mais fabriqué en Pologne, un nouvel épisode de ce bras de fer s’est produit dans le port de Livourne.

Un drapeau jugé mensonger

La Guardia di Finanza, en accord avec l'Agence des Douanes et des Monopoles, a en effet procédé à une saisie importante de 134 Fiat Topolino et Topolino Dolcevita dans le port de Livourne ! Au centre du problème, une particularité de la cousine de la Citroën Ami : sur les côtés du véhicule figure un autocollant avec le drapeau tricolore italien. Selon la plainte de la Guardia di Finanza et de l'Agence des Douanes et Monopoles contre Stellantis, il s’agit d'une indication incorrecte de l'origine du véhicule qui ne peut être considéré comme un produit « Made in Italy ». La Fiat Topolino est en effet produite au Maroc, alors que le lot saisi avait atteint le port de Livourne, en Toscane, pour être vendu en Italie.

L'arrêt nécessaire des 134 Fiat Topolinos a été ordonné conformément à la loi financière de 2004 selon laquelle "l'importation et l'exportation à des fins de commercialisation … de produits portant des indications fausses et trompeuses de provenance ou d'origine » constitue un délit puni par l'article 517 du Code pénal. Le rapport de saisie qui a suivi a ensuite été envoyé à l'autorité judiciaire pour la validation nécessaire, le parquet de Livourne devant maintenant évaluer ce qui a été exprimé par les douaniers et les militaires de la Guardia di Finanza.

Stellantis et l'état italien, une relation tendue

Les 134 Fiat Topolino saisies au port de Livourne (119 Topolino et 15 Topolino Dolcevitas) sont désormais en dépôt judiciaire au terminal Leonardo Da Vinci du port toscan. Les quadricycles électriques y resteront jusqu'à ce qu'une éventuelle mainlevée de saisie soit organisée. Selon Stellantis, depuis la présentation, le site de production (Maroc) avait toujours été indiqué comme site de production de la nouvelle Fiat Topolino ; le drapeau italien ayant pour seul but de rendre hommage aux origines du constructeur et de la marque Fiat, tout en flattant le souvenir de la « dolce vita ». Selon ce qui a été rapporté, Stellantis va désormais retirer le logo tricolore du Topolino pour éviter des malentendus et d'autres situations similaires.

Quid d’un t-shirt Ferrari ou Monza avec un liseré italien, mais Made in China ?

 

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

134 Fiat Topolino sont bloquées dans le port de Livourne. Les voitures électriques, produites au Maroc, arboraient le drapeau italien. Il s'agirait d'un signe distinctif trompeur pour le consommateur, selon la Guardia di Finanza et l'Agence des douanes et des monopoles.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.