Essai Opel Corsa Hybride de 100 chLancer le diaporama
essai Opel corsa
+13
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Essai Opel Corsa Hybride de 100 ch

L’opel Corsa continue son petit bonhomme de chemin avec son nouveau visage. La citadine de Russelsheim s’offre une mise à jour technique en récupérant dans la banque des motorisations de Stellantis, un bloc hybride 48V de 100 ch.

Zapping Le Blogauto Alpha Tonale Q4 PHEV-2 280ch Veloce

Après l'essence et l'électrique, voici l'hybride!

Essai Opel Corsa Hybride de 100 ch - Après l'essence et l'électrique, voici l'hybride!Lancer le diaporama
essai Opel corsa
+13
Cette version hybride est assemblée en Espagne aux côtés des autres Corsa

Du coté des citadines hybrides (non-PHEV), il y a la Toyota Yaris et les autres. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, sur ce segment la Japonaise trouve peu de concurrence en Europe. En réponse à cela, le groupe Stellantis a dans sa botte une motorisation hybride à technologie 48V déclinée en deux puissances de 100 et 136 chevaux. 

 

Autant vous dire tout de suite que cela ne change strictement rien à sa plastique fraichement retouchée, avec une face avant intégrant la calandre Vizor. Notez tout de même que le bouclier a aussi évolué. Le nom du modèle s’inscrit en grandes lettres sur le coffre, alors qu’un petit badge « Hybrid » trouve sa place sous le feux arrière droit. 

Peu de place à l'arrière

Essai Opel Corsa Hybride de 100 ch - Peu de place à l'arrièreLancer le diaporama
essai Opel corsa
+13
Oui, il reste encore quelques boutons des Corsa d'avant l'ère Stellantis. Vous les avez repérés?

A bord, on navigue dans la même ambiance, à ceci près que l’on peut apercevoir les informations relatives aux flux d’énergie s’afficher sur l’écran derrière le volant. Pour le reste, les équipements sont repris des autres Corsa, avec un écran à la navigation dans les menus proche de celles d’autres modèles du groupe. 

 

Tous les équipements attendus sont là. On regrette toutefois la place un peu trop comptée à l’arrière. La batterie situé sous le siège conducteur n’empiète pas sur l’espace disponible. On aurait aimé aussi un peu plus de fun dans la déco pour cette petite citadine. Cette Corsa garde encore des petites touches des Opel d’avant Stellantis, à l’instar des commandes de climatisation, du volant ou des commodos.  

28 chevaux proviennent du bloc électrique

Essai Opel Corsa Hybride de 100 ch - 28 chevaux proviennent du bloc électriqueLancer le diaporama
essai Opel corsa
+13
La Corsa ne penche pas beaucoup, preuve d'un bon comportement routier.

Cette motorisation hybride se compose d’une base technique connue. À savoir un 3 cylindres 1.2 amélioré, avec notamment une courroie remplacée par une chaine et un nouveau turbo. La boite de vitesses est nouvelle dans cette Corsa, avec une transmission à double embrayage (6 rapports). Le bloc électrique puissant de 21 kW (28 ch) est alimenté par des cellules de 0,89 kWh. Au total, on l’a dit, on dispose donc de 100 ch. 

 

La voiture démarre toujours en électrique, mais ne tient jamais très longtemps cet état, pas plus de quelques centaines de mètres. Sur ce point, elle fait moins bien qu’une Clio E-Tech au système plus perfectionné et plus cher. Les phases "thermique coupé » sont nombreuses en ville, preuve de la bonne efficacité de fonctionnement de cette technologie. On regrettera toutefois des vibrations un peu trop présentes à chaque redémarrage du 3 cylindres. 

Côté conso, le gain est limité

Essai Opel Corsa Hybride de 100 ch - Côté conso, le gain est limitéLancer le diaporama
essai Opel corsa
+13
Non ce n'est pas New York sur le photo, mais Francfort.

La transmission s’avère en revanche plus agréable d’un point de vue sonore, que la CVT de la Yaris. On peste malheureusement sur le freinage, qui manque de constance dans l’attaque de la pédale. Pas de miracle côté consommation, avec un chiffre dépassant les 5,5l malgré notre éco-conduite. Pourtant notre parcours ne comportait pas vraiment de portions gourmandes en énergie. 

 

La citadine fait preuve en tout cas d’un bon agrément, peut-être même l’un des meilleurs de sa catégorie. Son châssis un peu percutant sur les saillies les plus prononcées, fait merveille hors agglomération, avec une rigueur de comportement qui donne un certain plaisir au volant. Elle sait ainsi mieux voyager que certaines de ses concurrentes moins à l’aise en dehors des frontières de la cité. Le boost électrique lui donne une bonne réactivité aussi lors des relances. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L’Opel Corsa se devait d’avoir une version électrifiée. Le constructeur ne pouvait toutefois pas se permettre un système trop perfectionné, qui aurait trop fait grimper la note. A l’usage, elle fait plutôt bien le job, mais le gain parait trop limité au chapitre des consommations. Il faut débourser au minimum 23 700 euros pour pouvoir se l’offrir.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos