Imola 2024 : Norris manque le coche, Verstappen l'emporte
Credit Photo - Formule 1
par Thibaut Emme

Imola 2024 : Norris manque le coche, Verstappen l'emporte

La McLaren est visiblement très proche de la Red Bull désormais. A Imola pour le Grand Prix d'Emilie Romagne, Norris a espéré la victoire jusqu'au bout. Mais c'est bien Verstappen qui remporte sa 59e victoire en carrière.

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

L'important est-il d'être en pole position ou d'être en tête au dernier virage ? A Imola, la pole n'est pas forcément la meilleure place mais quand on est pilote de F1 on veut forcément signer cette pole. Surtout qu'il n'est pas simple de doubler en piste ici. Il faudra compter sur une stratégie pneumatiques décalées.

Les 10 premiers pilotes sont en médiums, Perez en durs, comme Zhou, Gasly en tendres, tout comme Alonso qui part des stands car Aston Martin a revu la suspension arrière sous régime de parc fermé. Place au 1108e Grand Prix de la Formule 1 (depuis 1950).

Piastri qui a gêné Magnussen en qualifications, a pris 3 places de pénalité sur la grille.

Départ - 63 tours

Très bon départ de Norris, mais Verstappen couvre bien sa position. Tout passe sans grosse encombre. Ricciardo et Tsunoda ont perdu deux places au départ. Dommage pour les locaux (Faenza étant à quelques kilomètres d'Imola). Hamilton a donc pu dépasser Tsunoda et se trouve derrière Russell. Verstappen a ouvert l'écart et possède plus d'une seconde d'avance. Norris n'a donc pas le DRS et va souffrir.

Norris emmène un petit train de DRS ce qui permet à Sainz de ne pas être sous la menace de Piastri. Les Mercedes sont décrochées déjà. De même que Hülkenberg. On va rentrer dans une période ennuyeuse où tout le monde s'aspire plus ou moins. Même Alonso sur une Aston Martin plus rapide a du mal à passer Sargeant dans la Williams. C'est le souci de ce genre de circuits qui sont excitants sur un tour, ou en qualifications, mais relativement "une purge" en course, sauf à avoir des erreurs de pilotages.

Sainz n'est plus dans la zone DRS de Leclerc et est donc sous la menace de Piastri qui a le DRS. On a de premiers passages aux stands. C'est très tôt.

Tour 10/63

Albon qui sort des stands est lent sur la piste ! Il tente de faire un tour mais c'est tout de même dangereux. Ca passe tendu à la chicane avec Sainz et Piastri. Heureusement le circuit est court. Albon repart ? Très étrange ! Comme s'il y avait une roue mal serrée, mais normalement c'est arrêt immédiat dans ce cas-là.

Gasly, Bottas, Alonso et Albon sont passés par les stands. Ricciardo les imite et est le premier pilote du TOP 10 à le faire. On ne l'a pas vu mais Stroll a passé Ocon. Tsunoda fait comme Ricciardo un tour après. à la fin du 12e. Les freins d'Alonso ont pris feu au moment du changement de pneus ! L'Espagnol continue quand même. Il faut une sacrée confiance dans le matériel.

Hülkenberg passe par les stands, mais l'undercut est très fort ici. Tsunoda qui est passé un tour avant "aux puits" passe Hülk à la sortie des stands. On se bat pour les points à ce niveau. Devant, Verstappen a presque 5 secondes d'avance sur Norris. Piastri est toujours derrière Sainz mais n'arrive pas à être suffisamment proche pour tenter une attaque.

On déclenche le "plan B" chez Ferrari pour Leclerc. Reste à savoir ce que c'est. Undercut par rapport à Norris ? Il a 1,7 seconde de retard sur le pilote McLaren. Un peu juste sans doute, mais jouable. Ah il se passe enfin quelque chose : Perez manque un freinage et passe dans les graviers. Toute la deuxième moitié du peloton a passé les durs.

Tour 20/63

Piastri ne tente pas encore l'undercut sur Sainz car en changeant de pneus, il se retrouverait entre Ocon et Stroll environ, donc pas avec une piste libre pour pousser. Risqué pour l'Australien. Fin du 21e tour, Russell rentre pour changer de pneus, pour les durs. Tsunoda est dans l'échappement de Sargeant, et perd du temps. Russell ressort derrière Ocon. Fin du 22e tour, Norris aux stands. 2,4 secondes, pas top mais pas catastrophique. Leclerc est resté en piste. Très risqué comme tactique.

Norris ressort à côté de Perez, mais Perez passe devant. Ca c'est bon pour Leclerc si Norris ne peut pas passer Perez dans les prochains virages. Russell a pu passer Ocon, mais a lui aussi perdu du temps. Piastri au stand. Norris passe Perez et plonge dans Tamburello devant la Red Bull. C'est un peu animé, enfin. Verstappen rentre lui-aussi et laisse les Ferrari en tête du GP. Piastri passe Stroll. En déclenchant Norris très tôt, McLaren a forcé tout le monde à déclencher les arrêts aux stands.

Au 25e tours, on a Leclerc, Sainz, Hamilton, Verstappen, Norris, Perez, Piastri. Leclerc rentre un tour après Verstappen. 2,8 secondes, pas bon. Norris est passé, et même Perez passe Leclerc. Encore une bonne stratégie de Ferrari ?! Mais Hamilton est au ralenti sur la piste. 27e tour, un rebondissement ? Leclerc passe Perez qui n'est pas sur la même tactique. Piastri en profite et passe lui aussi Perez. Sainz rentre à la fin du 27e tour. 2,7 secondes. Il repart derrière...Perez ! Ferrari en ne réagissant pas immédiatement à McLaren a fait perdre 2 places à ses pilotes. Bravo.

Albon a pris 10 secondes pour son arrêt bizarre et son tour à petite vitesse. Visiblement on lui a mis un pneu endommagé (mais la roue était serrée). Pour Hamilton, c'est une erreur de pilotage qui l'a amené dans l'herbe. Il est passé par les stands pour passer les durs lui-aussi mais est 9e. Magnifiques dépassements de Tsunoda puis Hülkenberg sur Sargeant. Bon, avec tout cela Verstappen a repris la tête avec 6 secondes sur Norris.

Tours 30/63

Sainz passe Perez et revient en 5e place. Mais il est loin derrière Piastri désormais. Et les Français ? Gasly est 16e après avoir changé ses pneus très tôt, Ocon est 19e. Aïe. Russell passe Perez qui n'a pas encore changé de pneus avec ses durs qui ont 31 tours. Cela risque d'être tendu pour les points pour le Mexicain. Sargeant passe enfin aux stands à la fin du 31e tour. Tsunoda est déchaîné et passe Zhou par l'extérieur à Tamburello.

Zhou rentre dans les stands et permet à Hülkenberg de le passer facilement. Le pilote Haas est 12e et vise les points. Leclerc remonte doucement sur Norris qui a du mal avec les pneus durs. Hamilton dépasse Perez qui souffre désormais avec ses pneus. Hamilton est 7e. A la fin du 37e tour Perez passe aux stands. Magnussen aussi. Perez repart 11e. Magnussen repart 17e derrière Zhou. Avec ces changements de gommes, Ocon est remonté au 14e rang. Gasly a passé les médiums mais est 18e.

Tour 40/63

Leclerc compte 2 secondes de retard sur Norris. Cela remonte petit à petit. Mais ce sera insuffisant à la régulière. Oh Norris dans le trafic perd subitement 5 dixièmes. 1,5 seconde, si Leclerc passe mieux ce trafic, cela pourrait être intéressant. Norris revient sur Magnussen et Zhou qui se battent pour la 15e place. Drapeaux bleus. KMag qui a 10 points sur sa licence se range gentiment pour ne pas prendre un GP de suspension.

Zhou lui aussi ouvre la porte à Norris et Leclerc. Est-ce que Piastri pour faire l'undercut n'a pas "brûlé" un peu ses gommes sur les deux premiers tours et le paie maintenant ? Stroll est revenu sur Hülkenberg et pourrait lui chiper la 10e place et le dernier point alors qu'Alonso est 19e. Ocon est dans l'échappement de Bottas. Très beau dépassement de Stroll par l'extérieur à Tamburello. Leclerc est revenu à moins de 1 seconde de Norris et va bénéficier du DRS.

1,5 seconde ? D'un coup, Leclerc perd du temps sur Norris. Ah oui, il a dû couper la chicane "Variante alta". Cette erreur peut lui coûter la deuxième place. Décidément cela ne veut pas sourire chez Ferrari. Magnussen par l'extérieur sur Zhou à Tamburello. On aura eu finalement pas mal de dépassements, dans le milieu du peloton. Pour la tête, c'est toujours Verstappen avec près de 6 secondes sur Norris et Leclerc.

Tour 50/63

Stroll est déchaîné à son tour et avale la Cash App Red Bull de Tsunoda qui perd de sa superbe mais s'accroche au dernier point. Norris semble retrouver du rythme à 15 tours de la fin et il n'a plus "que" 4 secondes. Pour Ocon, c'est compliqué avec le trafic, il faut se laisser doubler tout en évitant de perdre du temps. Pas simple.

Surprise ! Russell rentre aux stands à 10 tours de la fin pour mettre des mediums. Il repart devant Perez et n'a donc perdu qu'une place dans l'histoire. Bien joué. Russell va tenter le meilleur tour en course à priori. Albon abandonne le GP. Pour la fin du grand prix, on a des interrogations sur les pneumatiques qui ont été changés "tôt" par la faute de McLaren qui a déclenché les changements. Mais pour Norris c'est jackpot car il n'a plus que 2,5 secondes sur Verstappen !

Et ce n'est pas Verstappen qui perd du rythme puisqu'il va toujours dans les temps de Leclerc par exemple. Ce n'est pas certains que 7 tours suffiront. 1,9 seconde. Norris pousse et en fait peut-être un peu trop. La McLaren a failli lui échapper par deux fois en un tour. Pendant ce temps, Russell vole sur la piste. Il a signé le meilleur tour en course et tente l'impossible, à 13 secondes derrière Hamilton.

1,8 seconde pour Norris. Cela stagne. Le petit mieux des pneus est-il déjà reparti ? A 3 tours de la fin, Verstappen sort toute son expérience pour rester à plus d'une seconde devant Norris. Ocon a enfin fait sauter le bouchon Bottas. Mais c'est pour la 14e place. Alonso repasse par les stands, pour mettre les tendres. On se demande pourquoi car il ne peut pas marquer le point du meilleur tour en course, étant au-delà de la 10e place. Ou alors Aston Martin veut engranger des données ?

1 seconde entre Verstappen et Norris. Mais Norris manque encore de perdre la voiture à la chicane Villeneuve ! Il a perdu quelques dixièmes. L'aspiration est suffisante pour que Norris rentre dans la zone DRS, mais c'est sans doute trop tard. Un tour trop tard...

Arrivée

Verstappen l'emporte devant Norris qui a pu y croire jusqu'au bout. Sur la troisième marche on trouve Leclerc. Les cloches de Maranello ne sonneront pas cet après-midi. Suivent Piastri, Sainz, Hamilton, Russell, Perez, Stroll et Tsunoda pour le Top 10.

On peut retenir que Ferrari n'a pas été au top niveau stratégie, que les McLaren semblent au niveau des Ferrari et juste derrière la Red Bull de Verstappen qui n'a plus, au moins sur un tel circuit, une marge énorme. Perez a surnagé mais se fait passer par Leclerc au championnat. Belle course de Stroll et de Tsunoda. Le Japonais espérait sans doute un peu mieux, mais il bat encore Ricciardo et tape à la porte de Red Bull pour le baquet de Perez.

Pas de points pour les Haas pour pas grand chose. Quant aux Alpine, Ocon est 14e et Gasly 16e.

A noter que pour Verstappen c'est la deuxième victoire du jour puisque ce weekend il participait à une épreuve de eSport, les 24 heures du Nüburgring. Il a mené de longs relais durant la nuit, et ce matin de 8 à 10h. Et il arrive en plus à remporter un grand prix de F1 ? Un extraterrestre !

  1. Max VERSTAPPEN
  2. Lando NORRIS
  3. Charles LECLERC
  4. Oscar PIASTRI
  5. Carlos SAINZ
  6. Lewis HAMILTON
  7. George RUSSELL
  8. Sergio PEREZ
  9. Lance STROLL
  10. Yuki TSUNODA
  11. Nico HULKENBERG
  12. Kevin MAGNUSSEN
  13. Daniel RICCIARDO
  14. Esteban OCON
  15. Guanyu ZHOU
  16. Pierre GASLY
  17. Logan SARGEANT
  18. Valtteri BOTTAS
  19. Fernando ALONSO
  20. Alexander ALBON

Classement pilotes F1 2024

Leclerc dépasse Perez qui n'a pas connu un bon weekend. Mais, selon le patron de l'écurie, Christian Horner, Perez réalise un bon début de saison. L'an dernier après 8 GP il comptait pourtant 126 points contre 107 cette année. Et en 2023 il n'y avait eu qu'une seule sprint contre deux (et les points qui vont avec) cette saison.

En revanche, pour Leclerc, le début de 2024 est largement meilleur que 2023. Après 8 GP il n'avait que 54 points. Et il a déjà dépassé la moitié des points qu'il a marqué l'an passé (206 au total). Largement de quoi avoir le sourire mais aussi quelques regrets comme aujourd'hui où Ferrari a tergiversé pour couvrir Norris en stratégie pneus.

  1. Max VERSTAPPEN - 161 points
  2. Charles LECLERC - 113 points
  3. Sergio PEREZ - 107 points
  4. Lando NORRIS -101 points
  5. Carlos SAINZ - 93 points
  6. Oscar PIASTRI - 53 points
  7. George RUSSELL - 44 points
  8. Lewis HAMILTON - 35 points
  9. Fernando ALONSO - 33 points
  10. Yuki TSUNODA - 15 points
  11. Lance STROLL - 11 points
  12. Oliver BEARMAN - 6 points
  13. Nico HULKENBERG - 6 points
  14. Daniel RICCIARDO - 5 points
  15. Esteban OCON - 1 point
  16. Kevin MAGNUSSEN - 1 point
  17. Alexander ALBON - 0 point
  18. Guanyu ZHOU - 0 point
  19. Pierre GASLY - 0 point
  20. Valtteri BOTTAS - 0 point
  21. Logan SARGEANT - 0 point

Classement équipes F1 2024

  1. Red Bull Racing Honda RBPT - 268 points
  2. Ferrari - 212 points
  3. McLaren Mercedes - 154 points
  4. Mercedes - 79 points
  5. Aston Martin Aramco Mercedes - 44 points
  6. RB Honda RBPT - 20 points
  7. Haas Ferrari - 7 points
  8. Alpine Renault - 1 point
  9. Williams Mercedes - 0 point
  10. Kick Sauber Ferrari - 0 point

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le GP d'Imola n'a connu ni la pluie ni une voiture de sécurité. Pour autant, il a tenu les gens éveillés alors que l'on pouvait craindre une procession.

A la fin, c'est Verstappen qui l'emporte mais le coup n'est pas passé loin pour Norris de réaliser un doublé après sa victoire à Miami. Ferrari s'est fourvoyé dans une stratégie un peu attentiste et Leclerc perd une place, tout comme Sainz.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.