par Thibaut Emme

Porsche éclaboussé par le dieselgate, Jörg Kerner arrêté

Le PDG de Porsche, Oliver Blume, a informé les salariés du placement en détention, jeudi dernier, d'un dirigeant du constructeur.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Selon le journal Bild, il s'agit de Jörg Kerner. Ce dernier est le patron des moteurs Porsche. Il aurait été placé en détention suite aux enquêtes Outre-Rhin sur le dieselgate du groupe Volkswagen. Il faut dire que Porsche a utilisé des moteurs truqués et visiblement l'information était connu par certains dirigeants de la marque.

Ancien de chez Audi, Jörg Kerner est arrivé en 2011 chez Porsche. La mise en détention provisoire vise apparemment à éviter que certaines preuves disparaissent ou toute tentative de fuite. Selon le Stuttgarter Nachrichten (journal local), Kerner aurait eu vent d'une perquisition de son domicile. Ainsi, il serait parti précipitamment de son bureau. Départ interprété comme une tentative de fuite.

Evidemment, Porsche se défend en soulignant que la marque ne développe pas ses moteurs diesel. En effet, elle les prend "sur l'étagère" du groupe, en provenance d'Audi. Jörg Kerner serait un proche de Wolfgang Hatz, ancien responsable des moteurs du groupe VW. Ce dernier a été arrêté l'an dernier.

Porsche touché en haut lieu, se défend

Oliver Blume défend bec et ongles que Porsche n'était pas au courant de l'utilisation d'un logiciel à détection de cycle d'homologation. On peut le croire. Mais, visiblement, la justice estime que certains membres de Porsche, et non des moindres, étaient au courant. A minima. Porsche tente par ailleurs de reverdir son image en visant une électrification totale de sa gamme d'ici un peu plus de 10 ans. L'abandon progressif du diesel, en Europe sans doute, est également programmé.

Plusieurs perquisitions ont eu lieu dans différents endroits, visant Porsche. "Un membre du directoire et un haut responsable de Porsche", ainsi qu'un ancien cadre du groupe passé chez Audi sont dans le collimateur si on en croit le parquet de Stuttgart. Le membre du directoire pourrait être Michael Steiner, responsable de la R&D si on en croit plusieurs sources allemandes. Steiner avait remplacé Hatz après les premiers développements du dieselgate. Ainsi, on retrouve toujours les mêmes noms.

La galaxie Volkswagen n'en a pas fini avec les perquisitions, les enquêtes, et les milliards d'euros dépensés dans ce scandale du dieselgate.

Illustration : Porsche

Pour résumer

Le PDG de Porsche, Oliver Blume, a informé les salariés du placement en détention, jeudi dernier, d'un dirigeant du constructeur.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.