par Stéphane Schlesinger

Zastava 10 : vous mé réconnaissez?

Dans les années 60, Fiat a colonisé pour ainsi dire les pays d'Europe de l'est, en pratiquant une sorte de "délocalisation avant l'heure". Lada en ex-URSS, Polski-Fiat en Pologne et Zastava en ex-Yougoslavie. Cette dernière marque, Serbe, qui a subi de plein fouet la guerre des Balkans, s'apprête à renouer avec une activité industrielle soutenue en produisant sous licence la Punto II dans sa dernière version. L'usine de Kragujevac va dans un premier temps la sortir en version 1.2 60 CV, après que ses ouviers ont suivi un stage dans l'usine Fiat de Mirafiori, qui va fournir à la marque serbe les 7000 premiers exemplaires d'ici fin 2006. A terme, ce seront 18 000 voitures qui sortiront des chaînes annuellement, à un prix qui bénéficiera du faible coût de la main d'oeuvre locale. En effet, équipée de la clim, des vitres électriques, de la direction assistée et du double air-bag, cette Punto venue d'ailleurs ne devrait pas dépasser les 8000 sur notre marché. De quoi inquiéter la Logan, bien plus spartiate, moins pratique et moins bien dotée à tarif égal. Sans même parler de sécurité, active ou passive...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Dans les années 60, Fiat a colonisé pour ainsi dire les pays d'Europe de l'est, en pratiquant une sorte de "délocalisation avant l'heure". Lada en ex-URSS, Polski-Fiat en Pologne et Zastava en ex-Yougoslavie. Cette dernière marque, Serbe, qui a subi de plein fouet la guerre des Balkans, s'apprête à renouer avec une activité industrielle soutenue en produisant sous licence la Punto II dans sa dernière version. L'usine de Kragujevac va dans un premier temps la sortir en version 1.2 60 CV, après que ses ouviers ont suivi un stage dans l'usine Fiat de Mirafiori, qui va fournir à la marque serbe les 7000 premiers exemplaires d'ici fin 2006. A terme, ce seront 18 000 voitures qui sortiront des chaînes annuellement, à un prix qui bénéficiera du faible coût de la main d'oeuvre locale. En effet, équipée de la clim, des vitres électriques, de la direction assistée et du double air-bag, cette Punto venue d'ailleurs ne devrait pas dépasser les 8000 sur notre marché. De quoi inquiéter la Logan, bien plus spartiate, moins pratique et moins bien dotée à tarif égal. Sans même parler de sécurité, active ou passive...

Pour résumer

Dans les années 60, Fiat a colonisé pour ainsi dire les pays d'Europe de l'est, en pratiquant une sorte de "délocalisation avant l'heure". Lada en ex-URSS, Polski-Fiat en Pologne et Zastava en ex-Yougoslavie. Cette dernière marque, Serbe, qui a subi de plein fouet la guerre des Balkans, s'apprête à renouer avec une activité industrielle soutenue en produisant sous licence la Punto II dans sa dernière version. L'usine de Kragujevac va dans un premier temps la sortir en version 1.2 60 CV, après que ses ouviers ont suivi un stage dans l'usine Fiat de Mirafiori, qui va fournir à la marque serbe les 7000 premiers exemplaires d'ici fin 2006. A terme, ce seront 18 000 voitures qui sortiront des chaînes annuellement, à un prix qui bénéficiera du faible coût de la main d'oeuvre locale. En effet, équipée de la clim, des vitres électriques, de la direction assistée et du double air-bag, cette Punto venue d'ailleurs ne devrait pas dépasser les 8000 sur notre marché. De quoi inquiéter la Logan, bien plus spartiate, moins pratique et moins bien dotée à tarif égal. Sans même parler de sécurité, active ou passive...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.