Accueil Ecologie Risque de flambée du pétrole due à une transition énergétique trop rapide ?

Risque de flambée du pétrole due à une transition énergétique trop rapide ?

3356
50
PARTAGER

Si les propos alarmants de scientifiques et d’organisations internationales se multiplient, exhortant à agir d’urgence face aux effets de plus en plus marquants du changement climatique, la position de responsables du secteur de l’énergie énoncée cette semaine à l’occasion du Congrès mondial de l’énergie (World Energy Congress / WEC) s’avère tout autre. Ils s’inquiètent quant à eux d’une transition énergétique qu’ils jugent trop rapide. Il est vrai que les uns s’inquiètent des impacts que pourraient engendrer les modifications du climat sur l’homme et la planète … tandis que les autres redoutent des conséquences économiques et financières …. tout un clivage.

Pour un avenir énergétique propre

« Nous sommes tous d’accord pour dire que ce que nous voulons, c’est un avenir énergétique propre. Comment et à quelle vitesse nous y parviendrons sont des questions qui doivent rester ouvertes », a ainsi déclaré le Koweïtien Adnan Shihab-Eldin, ancien secrétaire général par intérim de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (OPEP).

Des impacts jugés alarmants

De son côté, Martin Frick, un haut responsable des Nations unies pour le climat, présent lui aussi à Abou Dhabi estime que « les impacts » du changement climatique sont « absolument alarmants ». Insistant parallèlement sur le fait qu’on ne puisse «négocier avec la nature ».

Parmi les principaux facteurs pointés du doigt pour expliquer les bouleversements climatiques actuels, figurent au tout premier rang l’extraction et l’utilisation des combustibles fossiles, ces opérations entraînant l’émission de gaz à effet de serre. Des experts de plus en plus nombreux estiment désormais qu’un réchauffement de la planète de plusieurs degrés s’avère inéluctable.

La Commission globale appelle tous les pays à investir

Mardi dernier, la Commission globale sur l’adaptation – créée en 2018 à l’initiative des Pays-Bas – a appelé tous les pays de la planète – tant les riches que les pauvres – à investir dès maintenant pour se protéger contre les effets du changement climatique. Elle estime en effet que les différentes contrées doivent s’adapter dès maintenant.

« Nous sommes la dernière génération à pouvoir changer le cours du changement climatique, et nous sommes la première génération à en subir les conséquences », a déclaré l’ancien chef des Nations Unies, Ban Ki-Moon, président de la commission.

Les Etats du Golfe critiqués pour leur lenteur à s’adapter

Or, les États du Golfe, où le pétrole représente au moins 70% des revenus, ont certes investi des dizaines de milliards de dollars dans des projets d’énergie propre, principalement dans le solaire et le nucléaire. Ils sont néanmoins critiqués pour leur lenteur dont ils font preuve pour mettre en place des projets, certains pointant du doigt leur manque de volonté politique. La position de l’Arabie saoudite, premier exportateur de pétrole au niveau mondial est loin de satisfaire pleinement.

Risque de volatilité et de crises

Shihab-Eldin a quant à lui mis en garde contre les risque de « volatilité » et « les crises », si des décisions politiques en matière environnementales étaient prises à la hâte.

S’exprimant lors du Congrès mondial de l’énergie – réunissant des représentants de 150 pays et plus de 400 patrons d’entreprise, il a plaidé pour « garder toutes les options ouvertes » et « investir dans chacune en fonction des situations locales ».

Il a par ailleurs insisté sur les dangers d’une transition trop rapide et non planifiée. Selon lui, cette orientation du secteur pourrait conduire à une incapacité à satisfaire la croissance de la demande mondiale en énergie prévue pour les décennies à venir, notamment dans les pays en développement.

Comme beaucoup d’autres dirigeants présents à la conférence, il a insisté sur le fait qu’un basculement excessivement rapide et imprévu vers des sources d’énergie renouvelables pourrait conduire au final à un manque de ressources pétrolières. Une situation qui pourrait engendrer d’importants tensions voire des conflits, selon lui.

Un discours lui aussi alarmant laissant notamment entendre qu’une politique menée en vue de réduire massivement les productions d’énergie fossile pourrait au final aboutir … à une envolée du prix du baril. La loi de l’offre et la demande pouvant dans un tel contexte faire flamber le cours du pétrole … s’il se faisait trop rare ou si sa production était trop dérégulée.

Une dérégulation et une production aux volumes aléatoires, sans lignes directrices fortes, seraient également de nature à provoquer une volatilité des cours. Comprenez : des prix en dents de scie, rendant complexe toute planification industrielle et toute stratégie moyenne ou long terme.

Aramco craint un fossil energy bashing

Le PDG du géant pétrolier saoudien Aramco, Amin Nasser, a dénoncé quant à lui une « crise de perception » de l’industrie et un risque croissant que la communauté financière se retourne contre les combustibles fossiles.

Le dirigeant a par ailleurs plaidé pour une transition énergétique « ordonnée », pointant du doigt les politiques environnementales jugées impulsives.

« Toutes les transitions énergétiques » – y compris celles impulsées des mesures politiques en vue de protéger l’environnement – « prennent des décennies, avec de nombreux défis », a martelé le patron d’Aramco, laquelle doit prochainement entrer en Bourse.

L’avis de Leblogauto.com

La bataille ne fait que débuter …

Face aux multiplications de mesures environnementales prises par le gouvernement, conduisant à la mise en place de normes de plus en plus strictes, obligeant les constructeurs automobiles à se détourner progressivement des moteurs thermiques …. et donc des énergies fossiles, les géants pétroliers mondiaux et les pays producteurs de pétrole n’ont pas dit leur dernier mot. Quitte à brandir le drapeau rouge et inquiéter les marchés en laissant entendre qu’une « transition » trop rapide serait de nature à faire flamber le prix du baril ou au minimum le rendre très volatile. Ce qui, certes n’est pas totalement impossible …

Sources : AFP, France 24, Daily Times

Poster un Commentaire

50 Commentaires sur "Risque de flambée du pétrole due à une transition énergétique trop rapide ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Rowhider
Invité
Chacun voit midi à sa porte. Les pays de l’OPEP se reposent sur la production de pétrole depuis les années 60. Il suffit de voir le Venezuela, pays à l’économie 100% dépendante du pétrole et dirigé par des abrutis depuis des décennies: le jour où les cours du pétrole baissent, leur monnaie baisse autant et l’économie complète du pays s’effondre. On se retrouve avec un pays producteur de pétrole où les citoyens meurent de faim et fuient leur nation. La transition économique des pays de l’OPEP est un grand enjeu et il ne faut pas oublier qu’au sommet on retrouve… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

On va moins consommer de pétrole donc le prix de celui-ci va augmenter…
C’est pas plutôt l’inverse ?
Ils ont peur pour la rente que leur rapporte leur monopole, rien d’autre.

SGL
Invité

@Kaizer Sauzée, a parfaitement raison !
Les raisons « récentes » d’augmentations ou de baisses sont plutôt des raisons du genre du limogeage de John Bolton, l’un des conseillers les plus influents du président Pro-attaque contre l’Iran (ici, c’est une baisse du court du baril).
Ou les sites pétroliers Saoudiens attaqués par des drones des rebelles yéménites houthis.

Le lithium c nkl ?
Invité
L or noir a encore de beaux jours devant lui, le mirage du tout électrique ne durera pas n en déplaise aux bobos et à certains journalistes devenus verts. Mazda toy ou Honda travaillent sur l optimisation des moteurs à combustion avec hybridation legere et allègement des vehicules, l avenir passera sûrement par la dans un premier temps. Comment défendre des taycan de 2300kg avec 700 kg de batterie ??? Ou des vw id qui ne se vendront que grâce à des subventions incitatives financées par les malus des suv thermiques ??!! Ce modèle n est pas cohérent. Et on… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

Tu oublies l’hydrogène.
Les bus commencent à arriver, puis ça sera les camions et quand la technologie aura progressé et sera rentable les voitures y passeront.
Ça rappelle des souvenirs du siècle dernier : le diesel. Dans les années 60/70, voir un moteur au mazout dans une citadine était impensable, et on a vu la suite.

Rochain
Invité

Quand on saura faire de l’hydrogène économiquement et qui ne générera pas 10 fois sa masse en Co2 on reverra la question.

Thibaut Emme
Admin

On sait déjà faire. Si on prend les surplus d’électricité des EnR…mais cela n’a pas de bon sens économique 🙂

rochain
Invité

Donc rendement minable électricité->Hydrogène-> électricité qui se traduit par coût élevé et donc ne répond pas à la question économique

SGL
Invité
Personne ne contredit ces énormités ? 😯 @Le lithium c nkl ? Soit vous êtes d’une naïveté sans bornes soit vous êtes dans le staff de la propagande de Trump ! Le rythme d’améliorations des VT se réduit de décennie en décennie. Quand les VT progressent au mieux de 15 % en 10 ans, les VE progressent de 100 %. Pour l’extraction des terres rares… Les gisements de pétrole historique sont sur leur fin. Il reste une quantité de pétrole énorme uniquement dans des conditions d’extraction qui n’existait pas dans les années 70 et 80. Les « pétroles non-conventionnels »… Lire la suite >>
rochain
Invité
De plus c’est une légende qui prétend sans justification que les VE utilisent des terres dites rares. D’une part c’est faux d’autre part ces métaux ne sont pas rares du tout. Ce nom inapproprié ne le doit qu’au fait qu’elles n’ont été isolées chimiquement que très tardivement en raison de leurs amalgames multiples, souvent entre elles. La plupart étaient connues depuis longtemps mais en réalité elles étaient l’association de plusieurs métaux différents dont les liaisons covalentes laissaient croire qu’il s’agissait d’un même atome très complexe et non de deux (ou trois) atomes différents liés par leurs électrons périphériques. Regroupés dans… Lire la suite >>
BikePower
Invité

Oui, quelle que soit l’énergie utilisée pour la mobilité, il faut consommer moins, donc faire moins lourd, beaucoup moins lourd !
Les trajets longs seront à éviter autant que possible, ou avec des véhicules bien remplis (c’est déjà la tendance)
Le moins lourd étant le plus efficace, c’est donc à vélo, fut il électrique, qu’il faut faire le maximum de déplacement local !!

SGL
Invité

@BikePower, le poids n’est qu’un (mauvais) critère dans une machine en mouvement (pas seulement une voiture)
Mais la légèreté ne peu pas faire tout !
BMW à fait une VE, la i3, avec une coque carbone pour quel résultat ?
Effectivement, le poids est maîtrisé, les performances sont très bonnes, etc. Mais le surcoût aggrave le bilan et l’autonomie n’est pas meilleure qu’une VE en acier généraliste « très conventionnelle »
Moralité, l’i3 va être arrêté sans successeur, remplacer par une Mini avec une coque plus lourd et beaucoup plus conventionnel.

rochain
Invité

Le poids est le principal handicap en zone urbaine où l’on est soumis en permanence à un changement de régime avec arrêts fréquents, alors qu’un mauvais CX est le principal handicap sur autoroute, les autres facteurs étant égaux que ce soit urbain ou autoroute.

Jdg
Invité

@bikepower: le vélo? La bonne blague.
La plus part des gens travaillent trop loin de leur domicile pour prendre un vélo.
Et qd tu fais les courses tu les mets où?
Et qd il fait trop chaud ou trop froid ou pleut?
Et les enfants tu les mets sur panier à l’avant ?
Et franchement j’en passe.
C’est un discours de bobo parisien qui vit et travail dans la même ville.
La vraie vie c’est pas ça.

koko
Invité

Évidemment quand il s’agit de faire un peu d’exercice physique, tous les arguments sont bon pour rester le culte dans la voiture !
😤

koko
Invité

*le cul

Rochain
Invité

Oui et le matin vous faites 35 km au petit trop pour vous rendre au boulot et même chose le soir pour rentrer chez vous après un petit crochet au supermarché pour rapporter le pack de flotte demandé par madame.

Rochain
Invité

Et à 2 stations de métro en plus.

rochain
Invité

J’appelle cela enfoncer les portes ouvertes
Je ne ferai pas le moindre déplacement local, même de quelques mètres, si je n’en n’ai pas besoin. De même je ne m’abstiendrai pas d’un déplacement long, de plusieurs centaines de Km et même plus, si j’ai une raison de le faire qui me semble supérieure à la raison de ne pas le faire.

Thomas
Invité

100% d’accord, les moteurs d’aspirateurs et à hydrogène globalisés c’est pas pour demain 🙄

Rochain
Invité

Faire croire que le VE c’est Porsche est soit de l’aveuglement soit de la bêtise

rochain
Invité

Le VE est un mirage…. la preuve ? C’est que vous le dites, et personne n’oserait douter de vos compétences divinatoires.

Que de vanités en si peu de mots

AXSPORT
Invité
SGL
Invité

@AXSPORT, pour une fois, tu me renforces mon argumentation.
Alors l’extraction des terres rares fait presque « petit » à côté !
À vrai dire tous pollue, plus ou moins, c’est une histoire de compromis

AXSPORT
Invité

Your welcome

😉

amiral_sub
Invité

c’est flippant et pourtant c’est ce que les gens veulent ! Pendant ce temps en France la loi Hulot interdira l’extraction de pétrole en 2040, on importera donc plus. Je suis pro VE (une zoe, bientot une deuxième voiture electrique) mais je ne peux que constater que je passe pour un uluberlu tant au boulot que sur ce site.

rochain
Invité

Dans 10 ans le premier client du pétrole ne sera plus le transport mais la chimie des hydrocarbures.

Le lithium c nkl ?
Invité

Tu as l air d être très pointu sur tout ce qui touche au pétrole ? Tu es pompiste chez total?
Et tu sais tu as le droit d être amoureux de ta zoé et nous avons le droit d aimer encore les vrais bagnoles !!
Au fait quand tu auras un champ d éoliennes en face de chez toi tu risque de faire oups..

Klogul
Invité

Non il roule en diesel l avocat du VE… comme tout bon politique faite ce que je dis pas ce que je fait 😁

SGL
Invité
Je ne sais pas de qui vous parlez… Mais je commence par avoir un doute !? 😉 Mais personnellement, j’ai toujours dit qu’il fallait choisir le type de propulsion de sa voiture suivant le profil d’utilisation. …Donc suivant l’utilisation l’essence, diesel, électrique, HEV, PHEV, E85, GPL, GNV est préférable ou pas. Et cela dans la limite de ses moyens. Eh oui, une majorité de travailleurs « pauvres » n’ont pas les moyens de changer du jour au lendemain leur vieux diesel par une VE ou une essence E85. C’est pour cela qui faut anticiper les besoins futurs, rendre artificiellement les… Lire la suite >>
SGL
Invité
Si je fais l’apôtre de la VE est dans l’intérêt général en France. Notre balance commerciale souffre de la facture du pétrole et gaz de l’importation. La santé publique souffre de la pollution des transports routiers à la hauteur de 29 %. La France souffre d’une dépendance énergétique… Le pétrole flambe, on en paye les conséquences ! Sachant que 95 % des déplacements quotidiens des Français ne dépassent pas 100 km, les VE généralistes qui dépassent désormais les 300 km doivent souvent suffire à une majorité de Français à l’année !? En attendant pour les gros rouleurs (beaucoup plus rare.)… Lire la suite >>
Rochain
Invité

Non 95% ne dépasse pas 35 km par jour

SGL
Invité

Merci @Rochain
Mais je crois que 35 km par jour, c’est la moyenne générale.
Mais ça va dans mon sens ! 🙂

rochain
Invité

Non, c’est ce que l’on appelle le mode en stat, c’est à dire le plus répandu, mais d’après les stat de l’INSEEE les deux seraient très voisins en France. En fait c’est bien le mode qui intéresse les constructeurs. La moyenne est d’autant moins intéressante que la dispersion est élevée. A la limite, éventuellement personne pourrait être à la moyenne avec la moitié de la population au max et l’autre au minimum et personne entre les deux, et dans ce cas…………… zéro vente de voitures à l’autonomie moyenne.

rochain
Invité
En vérité, les PHEV qui affichent une autonomie électrique de 50 Km ne le doivent pas au hasard qui aurait fait que les constructeurs seraient, toujours par hasard, tous arrivés à la conclusion, que 50Km satisfait au besoin de la très grande majorité de ceux qui utilisent chaque jour leur voiture pour se rendre au boulot. Toujours réalistes, ces constructeurs, (pas les français qui viennent seulement de se réveiller) ont estimé que le réseau de recharge DANS LE MONDE ne serait pas satisfaisant avant 10 ou 15 ans et que pour permettre tout de même de faire quelques 5 ou… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

c’est vrai que SGL il serait temps de mettre ton gros émetteur de NOx à la casse
https://www.challenges.fr/automobile/actu-auto/pourquoi-le-diesel-n-aura-pas-droit-a-la-vignette-crit-air-1_673690

on le savait depuis longtemps, les mêmes expériences ont été réalisée ailleurs mais la France est le pays du gasoil. Même l’OMS a tiré la sonnette d’alarme sur le diesel il y a longtemps. Le diesel c’est l’amiante du 21ie siecle: on sait que c’est cancérigène mais on le laisse se vendre (et il est même incité fiscalement)

SGL
Invité

Alors bien sûr ça m’arrange ce lien.
« PSA Blue HDi : la chasse aux Nox »
https://www.largus.fr/actualite-automobile/psa-blue-hdi-la-chasse-aux-nox-2752372.html
Mais je crois sincèrement que PSA est au moins le moins mauvais dans cet exercice !
Et tous les constructeurs ne sont pas au même niveau.
Enfin, si les diesels même récents sont mauvais, il faudra trouver une solution radicale.
Ex : interdiction totale en ville ?
Mais il faut laisser une « porte » de sortie pour les travailleurs « pauvres ».

SGL
Invité

…Et PSA est historiquement en avance sur les normes pour ses diesels et paradoxalement souffre autant sinon plus de DieselGate que le groupe VW… Est-ce logique tout ça ?
Et il est presque sûr que si tous les diesels en circulation seraient replacés remplacer du jour à lendemains par des diesel moderne et propre, la pollution baisserait de l’ordre de 70 % au moins (du moins pour la part du transport routier)

amiral_sub
Invité

dans l’article il est bien écrit « Les constructeurs respectent la lettre de la réglementation WLTP et RDE, pas son esprit »
Pour rappel la norme euro c’est pas zéro NOx

rochain
Invité

Voila qui s’appelle un procès d’intentions

Rochain
Invité

Certainement que selon vous il préférera une centrale nucléaire ?

SGL
Invité

@Rochain, je ne sais pas pour qui c’était la réponse ?
Mais perso, je préfère encore des bonnes centrales nucléaires fiables que des centrales à lignite !

rochain
Invité

Elle était destinée à celui qui dit que ‘je ne sais plus qui » changerait d’avis si on lui plantait des éolienne dans son paysage.

Il y en a des dizaines dans mes champs de vision et où que je me tourne et je trouve cela beaucoup moins laid que les pylônes de lignes THT qui étaient aussi dans mon champ de vision lorsque j’habitaient au Sud de Paris

rochain
Invité

vous pourrez donc continuer à les aimer dans les musées :- )

wpDiscuz