Nio (Chine) : un nouveau modèle de voiture par an sous la marque Onvo
par Elisabeth Studer

Nio (Chine) : un nouveau modèle de voiture par an sous la marque Onvo

Le fabricant chinois de véhicules électriques Nio a annoncé jeudi qu'il lancerait un nouveau modèle par an sous sa marque Onvo destinée à offrir des véhicules à des prix plus abordables. Il souhaite les proposer à des prix similaires à ceux des véhicules thermiques.
Une annonce faite alors que l'entreprise étend en parallèle sa gamme de véhicules familiaux sur le marché automobile chinois.

Zapping Le Blogauto Essai du Renault Espace - 200 chevaux

Le SUV Onvo L60 dévoilé

L'annonce est survenue un jour après que la société a dévoilé le SUV Onvo L60 avec un prix de départ de 219 900 yuans (30 476 $), soit 12 % de moins que le prix du modèle Y de Tesla, qui commence à 249 900 yuans en Chine.

Le constructeur a déclaré avoir sciemment sacrifié la vitesse d'accélération sur l'Onvo L60 - un point sur lequel de nombreux modèles de véhicules électriques se concentrent - pour plutôt donner la priorité à la sécurité et au confort. Objectif affiché : cibler les acheteurs à la recherche de voitures familiales à des prix abordables.

"Les gens n'ont pas besoin de voitures familiales pour la course... Il est donc très important pour eux de réduire les coûts inutiles liés aux moteurs électriques haute performance, ce qui permettrait également de réaliser des économies sur les coûts d'assurance et de maintenance," a déclaré Alan Ai, président d'Onvo.

Un deuxième modèle Onvo lancé prochainement

Nio a parallèlement annoncé jeudi qu'un deuxième modèle Onvo destiné aux familles plus nombreuses serait lancé prochainement. Ajoutant que la nouvelle marque devrait contribuer positivement à la rentabilité globale de l'entreprise lorsque les ventes mensuelles atteindront 20 000 unités.

"La Chine compte 110 marques automobiles... et il y a déjà une consolidation en cours avec 20-30 acteurs actifs," a déclaré William Li, PDG de Nio. "La consolidation va continuer mais ne sera pas très sévère" ... selon lui.

Une rentabilité difficile à atteindre

En Chine, les fabricants de véhicules électriques, pays au plus grand marché automobile au monde, sont confrontés à des marges réduites et à un ralentissement des ventes après plus d'un an de guerre des prix acharnée dans un contexte de demande des consommateurs en baisse.

Dans un tel contexte, de nombreux constructeurs chinois se tournent désormais vers les marchés étrangers.

Nio fait partie des plus petits acteurs ayant du mal à devenir rentable. Ses ventes représentent environ 3 % du marché chinois des véhicules électriques en volume, et l'entreprise se concentre sur la réduction des coûts pour rester à flot.

Nio espère monétiser ses stations d'échange de batteries et de recharge

Nio, qui a beaucoup investi dans les infrastructures de véhicules électriques telles que les stations d'échange de batteries et de recharge, suscitant des préoccupations quant à l’impact financier d’une telle politique, a déclaré qu'il investirait davantage  dans le secteur, espérant monétiser ces infrastructures via l'augmentation du nombre d'utilisateurs.

Li prévoit que les services d'échange de batteries de la société généreront 10 milliards de dollars annuellement lorsque sa base d'utilisateurs sera multipliée par 100, passant de 500 000 unités actuellement.

Annonçant un plan pour ajouter 1 000 stations d'échange de batteries supplémentaires cette année, en plus des 2 415 existantes, le dirigeant a déclaré que l’entreprise estimait « que l'échange de batteries valait » ses « investissements à long terme ».

Depuis la fin de l'année dernière, Nio est en partenariat avec au moins six fabricants chinois de véhicules électriques pour permettre l'accès à ses stations d'échange de batteries. Parmi eux, on compte Geely Holding Group, qui possède huit marques de voitures telles que Zeekr et Volvo, ainsi que Guangzhou Automobile Group et Changan Automobile.

Sources : Reuters, Nio

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le fabricant chinois de véhicules électriques Nio a annoncé jeudi qu'il lancerait un nouveau modèle par an sous sa marque Onvo destinée à offrir des véhicules à des prix plus abordables. Il souhaite les proposer à des prix similaires à ceux des véhicules thermiques.
Une annonce faite alors que l'entreprise étend en parallèle sa gamme de véhicules familiaux sur le marché automobile chinois.
Nio, qui a beaucoup investi dans les infrastructures de véhicules électriques telles que les stations d'échange de batteries et de recharge, suscitant des préoccupations quant à l’impact financier d’une telle politique, a par ailleurs déclaré qu'il investirait davantage dans le secteur, espérant monétiser ces infrastructures via l'augmentation du nombre d'utilisateurs.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.