Accueil F1 F1 France 2019 – qualifications : Hamilton, mistral gagnant

F1 France 2019 – qualifications : Hamilton, mistral gagnant

976
5
PARTAGER

Lewis Hamilton a dominé son coéquipier Bottas et signe sa 86e pole position en carrière. Vettel de son côté se manque et n’est que 7e sur la grille.

La première bonne nouvelle, c’est que visiblement les organisateurs ainsi que la Préfecture ont résolu les problèmes de circulation de l’an dernier. Leblogauto.com est sur place avec Nicolas et Michaël pour partager leur point de vue et leur expérience.

Q1 : Grosjean et Kvyat éliminés

Les pilotes et surtout les pneus vont souffrir de la chaleur qui règne sur le circuit Paul Ricard. Tous les pilotes sont en piste et il y a quelques embouteillages. Räikkönen est gêné par la Haas de Magnussen et file au large, en revenant prudemment sur la piste, il gêne lui-même Grosjean qui coupe son effort. A 11 minutes de la fin de cette Q1, Sainz est en tête avec 1:32.010. Mais il se fait dépasser par Leclerc en 1:31.441.

Cela va améliorer sur les prochains instants. Surtout qu’arrivent les Mercedes qui ont dominé les essais libres. Bottas signe le meilleur temps provisoire. Oh, pas de beaucoup puisque les 3 premiers se tiennent en 146 millièmes.

A 5 minutes de la fin de la Q1, Bottas est toujours en tête devant Hamilton, Leclerc et Vettel. Verstappen est 5e devant Sainz, Ricciardo, Gasly, Räikkönen et Giovinazzi. Sont éliminés pour le moment Perez, Magnussen, Russel, Kvyat et Kubica. Stroll 15e et Grosjean, 14e sont en danger comme très certainement jusqu’au 10e. Kvyat et Grosjean remontent 6 et 7e à 1 seconde de Bottas. Tout va changer, c’est sûr.

Norris et Sainz se hissent 4 et 5e. A 2 minutes de la fin, beaucoup de pilotes ressortent. Drapeau à damier, on attend les derniers tours lancés. Tous améliorent, sauf Grosjean qui rentre aux stands après avoir perdu sa voiture dans la chicane de la ligne droite du mistral. C’est fini pour lui. Il reste Stroll qui n’arrive pas à passer en Q2 contrairement à Perez.

On a donc Kvyat, Grosjean, Stroll, Russel et Kubica. Les deux Mercedes, les deux Ferrari, les deux Red Bull, les deux Renault, les deux McLaren et les deux Alfa Romeo sont qualifiées pour la Q2 ainsi que Albon pour Toro Rosso, Magnussen pour Haas et Perez pour Racing Point. Il n’y a que 5 dixièmes entre Sainz, 9e et Kvyat 16e.

Q2 : Les deux McLaren qualifiées

On sort très tôt de nouveau. Est-ce que l’on craint les bourrasques de vent et que l’on veut se donner du temps « au cas où » ? Les plus rapides vont chercher à se qualifier en pneu medium. Bottas et Hamilton se bagarrent sur les temps intermédiaires. 1:30.024 pour Bottas, mais Hamilton signe un temps de 1:29.520. Verstappen est à 1 seconde, quelques centièmes devant Hülkenberg et Sainz. McLaren comme Renault fonctionnent bien ce weekend. Mais est-ce que ce sera suffisant ?

Bottas reprend le meilleur temps à Hamilton, 83 millièmes devant. 1:29.437. On attend la réaction des Ferrari, mais Leclerc comme Vettel sont à plus de 1 seconde. Leclerc y remédie en signant le 3e temps à 5 dixièmes.

A 3 minutes 30 de la fin de la Q2, Norris rejoint Sainz dans le top 10 provisoire. Verstappen voit un de ses temps annulé pour avoir dépassé les limites de la piste. Ricciardo se hisse 7e. Les 9 premiers pilotes sont en pneus mediums. Gasly, 10e provisoire est reparti en tendres, tout comme Albon, Perez, Giovinazzi, Räikkönen et Magnussen. Tout le monde est en piste.

Drapeau à damier. Norris améliore et se met en 4e place. Les pilotes Alfa Romeo sont 9 et 10 mais risquent de se faire sortir. Perez est éliminé. Albon est 10e, ah non c’est Gasly finalement. Cela passe juste pour le Français. Vettel se glisse entre les deux Mercedes de Bottas et Hamilton. Leclerc est 4e.

Sont éliminés Albon, Räikkönen, Hülkenberg, Perez et Magnussen. Derrière Leclerc, on trouve Norris, Verstappen, Sainz, Ricciardo, Giovinazzi et donc Gasly. Giovinazzi et Gasly se sont qualifiés en pneus tendres et devront partir avec ceux-là demain. C’est un inconvénient car cela oblige à rentrer rapidement au stand.

Q3 : Hamilton imbattable, Vettel battu

Cette fois, les concurrents ne se pressent pas en piste. Les premiers à sortir à 10 min 30 de la fin sont les McLaren. C’est le top départ pour tout le monde. Les Ferrari sont derrière tout le monde. Ne reste que Giovinazzi aux stands. Il ne doit lui rester qu’un train de tendres et il va sans doute attendre que les pilotes rentrent après leur première tentative pour faire son unique tour lancé.

Les temps sont en train de fondre sous le chaud soleil du Castellet. A la vue des temps intermédiaires, Hamilton pourrait signer le meilleur temps provisoire. Norris se fait passer par Verstappen. 1:28.605 pour Bottas. Mais Hamilton claque un 1:28.448 ! Record de la piste (avec la chicane dans la ligne du Mistral).

Vettel met les 4 roues en dehors de la piste et rentre au stand. Son temps aurait été annulé de toute façon. Leclerc est 3e provisoire devant Verstappen, Sainz, Norris, Ricciardo, Gasly, Vettel et Giovinazzi. Ces derniers n’ont pas de temps de référence. Fin de la première salve de tours.

A 3 minutes 15, cela repart en piste. Giovinazzi ouvre le bal suivi par les Mercedes. Verstappen, Vettel, Leclerc. Les 10 pilotes sont en piste. Bottas est en retard sur le temps d’Hamilton. Hamilton est lui-même en retard. Il se rattrape dans le second secteur. Bottas fait une erreur au dernier virage. Il est loin. Surtout qu’Hamilton améliore en 1:28.319 !

Sainz améliore mais se fait passer par Norris. Verstappen reprend la 4e place provisoire. 7e temps pour Vettel ! A 1,4 seconde ! Leclerc reste 3e. Quelle claque pour Vettel. Visiblement le vent s’est levé dans le premier secteur et a rendu difficile l’amélioration.

Pole position pour Hamilton devant Bottas et Leclerc. Très belle performance des McLaren et du débutant Norris qui bat Sainz. Les deux « papayes » sont d’un souffle derrière la Red Bull de Verstappen. Demain, la course entre les deux Mercedes va-t-elle se jouer au première virage ? Et surtout, va-t-on vers une 8e victoire de rang pour Mercedes ? Cela reste encore loin de 2016, saison où Mercedes a enchaîné 10 victoires d’affilé (et remporté 19 courses sur 21 !).

P # Pilote Temps
1 44 L.HAMILTON 1:28.319
2 77 V.BOTTAS 1:28.605
3 16 C.LECLERC 1:28.965
4 33 M.VERSTAPPEN 1:29.409
5 4 L.NORRIS 1:29.418
6 55 C.SAINZ 1:29.522
7 5 S.VETTEL 1:29.799
8 3 D.RICCIARDO 1:29.918
9 10 P.GASLY 1:30.184
10 99 A.GIOVINAZZI 1:33.420
11 23 A.ALBON 1:30.461
12 7 K.RÄIKKÖNEN 1:30.533
13 27 N.HULKENBERG 1:30.544
14 11 S.PEREZ 1:30.738
15 20 K.MAGNUSSEN 1:31.440
16 26 D.KVYAT 1:31.564
17 8 R.GROSJEAN 1:31.626
18 18 L.STROLL 1:31.726
19 63 G.RUSSELL 1:32.789
20 88 R.KUBICA 1:33.205

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "F1 France 2019 – qualifications : Hamilton, mistral gagnant"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Bien vu le titre.
Mistral gagnant pour Hamilton mais aussi pour McLaren avec le moteur … Renaud !

Twin Spark
Invité

Ouais, beau jeu de mot.

Thomas
Invité

Le moteur Honda continue de dominer le Renault 😀

wizz
Membre

….ou le chassis Redbull continue à dominer le best of the rest du championnat

wpDiscuz