par Aurélien Matysek

Âmes sensibles s'abstenir : un Peugeot 3008 mange un chevreuil

Nos routes sont quotidiennement le théâtre de massacres. Il faut dire que les animaux ont du mal à résister à nos machines. Dernièrement, le conducteur d'un Peugeot 3008 a eu une surprenante découverte en arrivant au travail...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Un trajet normalement ordinaire

Hérissons, sangliers ou même chats, ils ne résistent pas à l'impact lorsqu'ils se mettent dans nos trajectoires. Tous les jours, des animaux trépassent sur les bords des routes. C'est malheureux, j'en conviens, mais aujourd'hui un épisode pour le moins étonnant est arrivé à ce sujet.

Une connaissance de ma famille (pour tout vous dire) a pris la route pour son travail un bon matin. Rien d'étonnant pour l'instant sauf que lors de son trajet il a heurté un animal. Le choc ne fut pas impressionnant et il a préféré continuer son chemin.

La lionne n'a rien lâché

En arrivant à destination, il a tout de même vérifié l'état de son véhicule... Et là surprise ! Son Peugeot 3008 n'a pas roulé sur la bête, elle est plutôt venue s'encastrer dans la partie basse de la calandre. Comme si cet emplacement était prévu à cet effet... On croirait là à une publicité déplacée pour la marque au lion affamé. Image également triste voire choquante pour ce qui semble être un chevreuil.

Matériellement parlant on constate que le Peugeot n'a pas eu beaucoup de dégâts. Cette situation nous montre également à quel point certains événements extérieurs peuvent ne pas avoir d’incidence sur notre conduite avec nos véhicules modernes et nos gros SUV.

Un accident qui soulève quelques questions

Parmi les questions qui restent en suspens, on peut se demander quel aurait été le résultat si le SUV 3008 s'était transformé en une berline 308 ? Chaque année, en France, on compte plus de 30 000 collisions entre des véhicules et des animaux sauvages. Et cela coûte cher. Si vous n’êtes pas assuré « tout risques », les dégâts matériels ne seront pas pris en charge. Il y a évidemment des exceptions comme une collision lors d’une battue ou une partie de chasse.

De plus en plus de véhicules disposent également de freinage autonome d’urgence (dit AEB). Mais, la plupart détectent les véhicules, certains les piétons ou les cyclistes. En revanche les animaux, c’est spécifique. Volvo propose sur ses véhicules des AEB qui détectent les grands animaux. Mais quid de savoir si ce chevreuil aurait été détecté...

Crédit illustration : Aurélien Matysek pour Leblogauto

Pour résumer

Nos routes sont quotidiennement le théâtre de massacres. Il faut dire que les animaux ont du mal à résister à nos machines. Dernièrement, le conducteur d'un Peugeot 3008 a eu une surprenante découverte en arrivant au travail...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.