par Thibaut Emme

F1 2016 : les qualifications ne seront pas changées (pour l'instant)

La Formule 1 vit un début de saison 2016 pour le moins chaotique. Pas tellement sur la piste - quoique avec l'énorme accident de Fernando Alonso - mais plutôt en dehors. Dernier rebondissement en date, l'ex-nouveau-format des qualifications tant décrié va tout de même rester à Bahreïn.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La Formule 1 vit un début de saison 2016 pour le moins chaotique. Pas tellement sur la piste - quoique avec l'énorme accident de Fernando Alonso - mais plutôt en dehors. Dernier rebondissement en date, l'ex-nouveau-format des qualifications tant décrié va tout de même rester à Bahreïn.

A Melbourne le format des qualifications par élimination (ou "shoot out") n'a pas justifié sa mise en place, bien au contraire. La volonté de voir les pilotes plus en piste n'a pas suffit et on a eu des partie entière de séance de qualification sans personne en piste, attendant que le chrono défile.

Tout le monde semblait alors d'accord pour revenir à l'ancien format de qualification, puis en cours de semaine, certains voulaient tenter une qualification hybride avec du shoot out pour la Q1 et la Q2 mais un retour aux qualifications classiques pour la Q3 et la pole.

Las, nouveau changement de direction puisqu'au final on devrait retrouver le format de Melbourne à Barheïn. Il n'est pas certain que le spectacle sera au rendez-vous car le principal souci est que les pneus ne semblent pas en mesure de fournir 2 tours qualif' consécutifs et qu'il faut donc pour les pilotes de milieu de tableau passer tous leurs trains en Q1 puis Q2, avant de pouvoir tenter (cranement) leur chance en Q3. Mais sans pneu, c'est impossible.

La révolution des qualifications passerait-elle par des pneus tenant 2 tours consécutifs ou par plus trans de pneus pour les qualifications ? En tout cas pour l'image de la F1 ce n'est pas bon et les pilotes s'en émeuvent ouvertement désormais.

Source : Adam Cooper, illustration : Circuit de Sakhir

Pour résumer

La Formule 1 vit un début de saison 2016 pour le moins chaotique. Pas tellement sur la piste - quoique avec l'énorme accident de Fernando Alonso - mais plutôt en dehors. Dernier rebondissement en date, l'ex-nouveau-format des qualifications tant décrié va tout de même rester à Bahreïn.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.