Accueil F1 Formule 1 2016 : Les pilotes en ont marre

Formule 1 2016 : Les pilotes en ont marre

92
5
PARTAGER

Par nature, les pilotes de Formule 1 sont farouchement individualistes et font rarement entendre leur voix collectivement. Il en faut vraiment beaucoup pour que cela se produise et c’est le cas aujourd’hui. La Grand Prix Driver Association, présidée par Alex Wurz, a rendu publique aujourd’hui via Twitter une lettre ouverte qui s’attaque frontalement à la structure de gouvernance de la F1.

Deux développements cette semaine ont apparemment constitué la goutte qui a fait déborder le vase. D’une part, alors que l’on pensait que suite au fiasco des qualifications de Melbourne on allait revenir au système de qualification de la saison dernière, il apparaît que certains teams demandent à ce que la procédure soit renégociée dans un mélange entre les deux formules. La FIA devrait trancher aujourd’hui. D’autre part, on vient d’apprendre que Sky Sport vient de conclure un contrat d’exclusivité pour la diffusion de la F1 en Grande Bretagne sur une chaîne payante à partir de 2019. C’est une révolution pour les spectateurs britanniques, qui constituent le socle de l’audience de la Formule 1, et c’est la consternation de l’autre côté de la Manche.

Le ton est mesuré mais l’attaque est brutale. Selon les pilotes, il faut revoir complètement un processus de description « obsolète, mal structuré et qui empêche le progrès ». On ne sait pas encore ce que Bernie, Jean Todt et les constructeurs vont faire de cette lettre, mais ils auraient tort de l’ignorer. Bernie était déjà à la manoeuvre en 1982, à l’époque patron de Brabham, lorsque les pilotes ont refusé de descendre du car pour la première journée du Grand Prix d’Afrique du Sud (les joueurs de l’équipe de France n’ont rien inventé) avant d’aller s’enfermer avec des sacs de couchage dans le salon d’un hôtel de Johannesburg tous ensemble (sauf le pauvre Teo Fabi, traître à la cause du fait des menaces de son patron), mécontents du changement d’attribution de la super licence. Parmi les meneurs de ces révolutionnaires jusqu’au-boutistes, un certain Niki Lauda… Les pilotes ont fini par obtenir gain de cause après 48 heures, faisant plier la FOCA et Jean-Marie Balestre.

On n’en est pas là encore, mais les hôteliers de Bahrein seraient peut-être avisés de stocker des sacs de couchage. Ci-dessous, la traduction du texte du GPDA.

 » Chers acteurs de la Formule 1, followers et fans,

Les pilotes de Grand Prix voudraient énoncer la position qui suit :Nous, pilotes, aimons notre sport ! Depuis l’enfance, nous rêvions de piloter les voitures les plus rapides des meilleures écuries sur les circuits les plus fantastiques face aux meilleurs pilotes du monde. Nous recherchons la compétition et nous aimons la Formule 1 de façon presque inconditionnelle, ce qui fait probablement de nous le groupe animé des intentions les plus pures envers ce sport, aux côtés de nos fans.

La Formule 1 est confrontée à un environnement économique mondial difficile, des changements rapides de comportement des fans et des consommateurs et une transformation radicale du paysage des médias et de la télévision. Il est fondamental que les dirigeants de ce sport mettent en oeuvre des mesures d’adaptation intelligentes et réfléchies.

Nous considérons que certains changements réglementaires – à la fois sur le plan sportif et sur le plan technique, ainsi que commercial – sont perturbants, n’adressent pas les problèmes les plus importants auxquels notre sport doit faire face, et dans certains cas mettent en péril son succès dans le futur. Nous sommes convaincus que chacun parmi les propriétaires, leur représentants, l’instance réglementaire, les écuries et autres acteurs, agit avec les meilleures intentions.

Par conséquent, les pilotes en sont arrivés à la conclusion que le processus de décision de ce sport est obsolète, mal structuré et qu’il empêche les progrès. Pire, cela peut parfois conduire au contraire à un blocage. Cela fait du tort à notre sport, l’empêche de s’adapter à la prochaine génération de fans et compromet son développement futur.

Nous souhaitons et exhortons les propriétaires et tous les acteurs de la Formule 1 à considérer un changement de la façon dont elle est gouvernée. Les décisions et directions futures de la F1, que ce soit sur le court ou le long terme, sur le plan sportif, technique ou commercial, devraient être basées sur un plan préétabli et clair. Ce plan devrait respecter les principes et valeurs fondamentales de la Formule 1.

Nous devons nous assurer que la F1 reste un sport, une compétition intensément disputée entre les meilleurs pilotes dans d’extraordinaires machines sur les circuits les plus remarquables.  La F1 ne devrait accueillir que les meilleures écuries, pilotes et circuits, avec des partenaires et des fournisseurs dignes d’un championnat aussi relevé.

La Formule a sans aucun doute réussi à s’installer au sommet du sport automobile et est devenu de ce fait un des sports les plus populaires et les plus regardés dans le monde. Nous, les pilotes, sommes unis et nous sommes prêts à offrir notre aide et supporter la F1 pour qu’elle reste ainsi, et plus encore pour la rendre adaptée et excitante pour bien des années et des générations à venir.

Il est important de souligner que cette lettre ouverte a pour objectif les meilleurs intérêts de tous et ne devrait pas être prise pour une attaque aveugle et irrespectueuse. Merci pour votre attention et pour nous avoir permis de prendre la liberté de mettre nos réflexions sous forme écrite.

Cordialement,

Jenson Button, Sebastian Vettel, Alex Wurz, au nom des pilotes de Grand Prix.« 

Lettre_GPDA

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Formule 1 2016 : Les pilotes en ont marre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rubi
Invité

l’intention est bonne mais sera a mon avis suivi de …. rien.
A moins d’une bonne greve des pilotes et là, peut etre que ca bougera car il est urgent de redynamiser cette F1 qui depuis 10 ans n’est que l’ombre de ce c’était

PEMS
Invité

Voilà qui est dit. Il serait bienvenu que tonton Bernie fasse valoir ses droits à la retraite.!

Thibaut Emme
Admin
La F1 navigue à vue. C’est la faute de Bernie en grande partie car sous couvert de faire réagir les gens il dit blanc un jour et noir le lendemain (quand ce n’est pas le même jour). Todt n’est pas mieux et les patrons d’écurie sont de sales gosses. Fut un temps pas si lointain où Bernie disait qqch, Mosley obtempérait et hop les autres devaient suivre ou se barrer. Hamilton (et pas que lui) appelle de ses voeux le retour d’un « dictateur » pour la F1…même di Montezemolo s’est rallié à cette cause. Le premier GP était du grand n’importe… Lire la suite >>
pacou
Invité

vous êtes des rigolos
plus de 10 000 pilotes sont capable de faire se que vous faites
et pour 5 000 euros par mois, ce qui est déjà beaucoup
le sport de haut niveau c’est que du fric pour les fils à papa
c’est décevant

pacou
Invité

pour les qualifs, c’est pas dur:1h avec la même configuration de pneus
les tendres et super tendres ne servent à rien
cela sert à quoi d’avoir des pneus qui tiennent 50 kms où 1 tour

wpDiscuz