par Elisabeth Studer

Fin du thermique : l’Allemagne met de l’eau dans son e-fuel

L'Allemagne soutient la proposition de l'UE d'éliminer progressivement la vente de voitures dotées de moteur thermique à partir de 2035, abandonnant sa stratégie appuyée jusque là avec insistance d’établir une exception pour les véhicules utilisant des carburants électroniques synthétiques (e-fuel) fabriqués à partir d'énergies renouvelables.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L'Allemagne soutient la proposition de l'UE d'éliminer progressivement la vente de voitures dotées de moteur thermique à partir de 2035, abandonnant sa stratégie appuyée jusque là avec insistance d’établir une exception pour les véhicules utilisant des carburants électroniques synthétiques (e-fuel) fabriqués à partir d'énergies renouvelables.

L’Allemagne soutient pleinement la fin du moteur thermique dans l’UE à partir de 2035

"Le nouveau gouvernement allemand soutient le projet de la Commission européenne et soutient donc pleinement la fin du moteur à combustion interne pour les voitures et les camionnettes dans l'UE à partir de 2035", a déclaré le ministère de l’environnement allemand sur Twitter.

e-fuel : l’Allemagne met de l’eau dans son vin

L'Allemagne avait jusqu'à présent résisté à une date de suppression progressive des voitures dotées de moteur thermique, espérant que l'utilisation des carburants e-fuel pourrait jeter une bouée de sauvetage à de nombreuses entreprises de son très important secteur industriel automobile concentrées sur les moteurs à combustion.

Dans son accord de coalition , le gouvernement allemand avait déclaré qu'"en dehors du système existant de limites de flotte », il préconisait que seuls les véhicules ne pouvant manifestement être alimentés qu'avec du e-fuel puissent être nouvellement immatriculés à partir de 2035.

La ministre de l'environnement, Steffi Lemke, indique désormais que le gouvernement n'insistera plus sur cette large exception.

"Pour les types de véhicules qui ne sont pas couverts par les normes de CO2 - je prends toujours l'exemple des ambulances, ou éventuellement des tracteurs - vous devrez éventuellement trouver des solutions", a déclaré Steffi Lemke à Politico. "Mais en ce qui concerne les normes, cela signifie que les nouvelles voitures particulières et les véhicules utilitaires légers [avec] des moteurs à combustion interne ne seront plus autorisés après 2035."

Notre avis, par leblogauto.com

L'arrêt définitif du moteur thermique est une politique imposée dans un nombre croissant de pays, annonçant des défis sans précédent pour l'industrie automobile.

Le puissant groupe de pression de l'industrie automobile allemande VDA et le ministère des Transports - qui est maintenant dirigé par les démocrates libéraux favorables aux entreprises - ont insisté sur le e-fuel en tant que technologie alternative aux voitures électriques.

Au sein de l’industrie automobile allemande, de nombreuses petites entreprises dépendent en particulier de la fabrication de pièces pour moteurs thermiques qui ne seront plus nécessaires dans les voitures électriques - telles que des bougies d'allumage, des systèmes d'injection de carburant, des systèmes d'échappement, des boîtes de vitesses ou des réservoirs de carburant. Les écologistes soutiennent depuis longtemps que les carburants de type e-fuel constituent une alternative aux voitures électriques ni réaliste ni vraiment durable.

Pour résumer

L'Allemagne soutient la proposition de l'UE d'éliminer progressivement la vente de voitures dotées de moteur thermique à partir de 2035, abandonnant sa stratégie appuyée jusque là avec insistance d’établir une exception pour les véhicules utilisant des carburants électroniques synthétiques (e-fuel) fabriqués à partir d'énergies renouvelables.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.