La Chine met en place des quotas de voitures électriques dès 2019
par Gautier Bottet

La Chine met en place des quotas de voitures électriques dès 2019

Les quotas annoncés par le gouvernement chinois en matière de véhicules électriques, et hybrides rechargeables, seront finalement bien mis en place. Mais seulement en 2019.

Zapping Le Blogauto Essai Citroën e-C4X de 136ch

Les quotas annoncés par le gouvernement chinois en matière de véhicules électriques, et hybrides rechargeables, seront finalement bien mis en place. Mais seulement en 2019.

Le plan initial du gouvernement chinois prévoyait la mise en place de quotas de vente de véhicules classés comme NEV (New Energy Vehicle - électriques, hybrides rechargeables ou pile à combustible) dès 2018. Avec une obligation de vendre 8% de ces véhicules pour chaque constructeur. Mais le projet a été durement critiqué et attaqué, principalement par les constructeurs étrangers.

Finalement, à 3 mois du début de l'année fatidique, Pékin fait un geste. Les quotas seront bien mis en place, mais seulement à compter de 2019. En revanche, ces quotas ne sont pas modifiés et la prise en compte de l'année 2018 a tout simplement été annulée. Les 10% prévus en 2019 et 12% en 2020 sont donc maintenus.

Sont concernés les constructeurs vendant plus de 30000 voitures en Chine chaque année. Y compris importation. Le quota pourra être réalisé avec des véhicules assemblés en Chine, ou importés.

Les constructeurs qui n'atteignent pas leur quota se verront infliger de lourdes amendes. Ils auront également la possibilité d'acheter des "crédits NEV" aux autres constructeurs. Les constructeurs dépassant ce quota gagnent en effet des crédits, qu'ils peuvent revendre, ou conserver pour les années suivantes.

Les constructeurs chinois en avance

Pour l'heure, les constructeurs chinois sont largement en avance sur le marché du véhicule électrique, puisqu'ils occupent près de 100% des 255000 ventes de NEV (hors imports) depuis le début de l'année. Avec BYD en tête, suivi de BAIC. Des ventes qui représentent néanmoins moins de 2% du marché total (hors utilitaires et imports)... Donc encore très loin du compte.

Chez les étrangers, les productions locales sont encore rares. BMW ou Mercedes alignent quelques modèles hybride rechargeable (Série 5, X1, Classe-C, Classe-E) et GM a débuté la vente de la Buick Velite5 (alias Chevrolet Volt) et de la Baojun E100 (en quantité très réduite).

C'est justement le but de la manoeuvre, puisque Pékin veut profiter de l'émergence du véhicule électrique pour positionner des constructeurs chinois aux avant postes à l'échelle internationale... Néanmoins, les autorités devraient faire un autre geste en faveur des constructeurs étrangers, avec la possibilité de produire en Chine des véhicules électriques hors d'une coentreprise avec un constructeur chinois.

Prochaine étape, l'interdiction de la vente de voitures essence ou diesel... Un principe acquis, reste à en fixer l'échéance... 2040 ?

Source : Bloomberg

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les quotas annoncés par le gouvernement chinois en matière de véhicules électriques, et hybrides rechargeables, seront finalement bien mis en place. Mais seulement en 2019.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.