Accueil Constructeurs chinois Les associations de constructeurs étrangers plaident le report des quotas électriques en...

Les associations de constructeurs étrangers plaident le report des quotas électriques en Chine

185
2
PARTAGER

Le maintien des quotas électriques par les autorités chinoises inquiète les constructeurs étrangers qui leur ont envoyé à une lettre afin de leur demander un assouplissement de cesdits quotas électriques.

Signée par les associations de constructeurs américaine (AAPC), européenne (ACEA), japonaise (JAMA) et coréenne (KAMA), cette lettre a été envoyée le 18 juin, soit quelques jours après la publication d’une première ébauche de la nouvelle réglementation des quotas de véhicules électriques par le ministère chinois de l’Industrie et des Technologies de l’information.

Dans cette lettre, les constructeurs demandent un report de la date d’application des quotas, un assouplissement du système de crédits et des sanctions moins lourdes pour l’éventuel non-respect des quotas. Dans la première ébauche, les autorités chinoises ont fixé le quota à 8 % de voitures électriques en 2018 et prévoient de mettre en place un système de crédit pour les véhicules électriques et hybrides rechargeables. Ces dernières seraient différenciées par le « montant » du crédit accordé en fonction de leur électrification. Les quotas doivent passer à 10 % en 2019, puis à 12 % en 2020.

Les plus concernés sont les constructeurs allemands qui n’ont aucun modèle électrique abordable pour l’automobiliste moyen chinois. Comme l’avait déclaré le PDG de BMW en Chine, Olaf Kastner, si le quota avait été de 6 % en 2016, le constructeur allemand n’aurait jamais atteint les 18 000 véhicules exigés par le quota et aurait été lourdement pénalisé.

Derrière ces quotas, les constructeurs étrangers y voient la volonté de Pékin de favoriser les constructeurs dans la course aux véhicules électriques, après avoir perdu la bataille des véhicules à combustion. La lettre envoyée par les associations des constructeurs demande d’ailleurs à ce que les constructeurs chinois et étrangers de voitures électriques soient traités
à égalité.

 

Source : Reuters, Bloomberg

Source photo : VW

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les associations de constructeurs étrangers plaident le report des quotas électriques en Chine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Il faudrait que l’Etranger impose des véhicules électriques à tous constructeurs chinois voulant vendre chez eux, donnant donnant, non mais !!! 😮

amiral_sub
Invité

la stratégie chinoise est intelligente: les constructeurs chinois auront du mal à se mettre au niveau des occidentaux et japonais, la bataille sera très difficile sur les motorisations et transmissions. De plus la pollution et les importations de pétrole sont intenables à long terme. Autant favoriser la bascule vers les VE où l’occident a une courte longueur d’avance.

wpDiscuz