par La rédaction

Daytona 500: semaine mouvementée

Le Daytona 500 est une course à part dans l'esprit des participants à la Nextel Cup. Considérée comme le Super Bowl du Nascar, elle étale sur plus d'une semaine ses préparatifs, se permet une course d'exhibition et possède un système de qualification à part. Tout y devient plus gros, y compris les scandales et les sanctions. Retour sur cette semaine peu reposante.

Zapping Le Blogauto Essai du Mercedes GLC 220D

Les qualifications se déroulent en trois temps. Le dimanche précédant la course, une séance chronométrée déterminera la première ligne de la grille. Les autres places seront déterminées par l'ordre d'arrivée à deux courses selon la règle suivante: les pilotes que le chrono placerait sur la ligne intérieure forment une course, et ceux que le chrono placerait sur la ligne extérieure forment l'autre. L'ordre de départ de ces courses (les Duels) est celui de la séance de qualification. Autre subtilité: les participants à ces courses se battront pour une place soit sur la ligne intérieure, soit sur la ligne extérieure, selon la course. c'est plus simple qu'il n'y parait...

Là où tout se complique, c'est lorsqu'il faut tenir compte de la règle des 35 premières voitures au classement des propriétaires. En saison régulière, ces voitures ont une garantie de qualification à la course suivante, quel que soit leur chrono. Le Daytona 500 se base sur le classement de fin de saison pour distribuer ses passe-droits. Avec 43 places disponibles, on peut constater la taille du défi pour les nouvelles équipes! Cette année, il y a eu 61 inscrits à la course, soit 26 voitures qui ont eu à se battre pour 7 places disponibles. A l'arrivée de chaque Duel, les deux premières voitures en dehors du club des 35 participeront à la course. Les trois places qui restent sont attribuées en fonction des chronos de la séance du dimanche. La 43ème et dernière place est traditionnellement réservée à un ancien champion qui aurait échoué à toutes ses chances de qualification. Si personne n'use de ce privilège, elle est attribuée à une autre voiture selon le chrono du dimanche.

Ce qui est important en Nascar, c'est la voiture et rien d'autre. C'est la voiture qui se qualifie et marque des points, pas le pilote. C'est pour ça que Montoya, tout rookie qu'il soit, est assuré d'une place au départ car sa voiture est dans le top 35 du classement de 2006. C'est pour ça aussi que si vous échouez à vous qualifier, vous pouvez acheter une voiture qui l'est, la repeindre à vos couleurs et prendre le départ (cf Waltrip l'an passé).

(suite en page 2)

Qualifications du 11 février

La séance chronométrée de dimanche dernier propulse le rookie David Gilliland en pole (moyenne: 186.320 mph), et son équipier Ricky Rudd (qui n'a pas roulé de toute la saison dernière) en première ligne. Boris Said, Sterling Marlin et Johnny Sauter sont les trois pilotes les plus rapides en dehors des 35 privilégiés et gagnent leur départ. Dale Jarrett est l'ancien champion qui aura au moins la 43ème place. Les inspections techniques ont rapporté des irrégularités sur les montures de Matt Kenseth (champion 2005), Kasey Kahne (6 victoires en 2006) et Michael Waltrip (frère de l'autre et ancien vainqueur du Daytona 500). Tous trois ont eu leur chrono annulé.

Les Toyota traînent et devront se reposer sur leurs seules performances lors des Duels pour participer à la course. Celle de Jarrett sera présente, mais celle de Waltrip a été confisquée suite à la découverte d'une substance illicite dans les tuyaux d'admission. On est pourtant loin des frontières! Les chronos des Toyota sont honorables (15, 18, 25 pour les meilleurs) mais insuffisants pour les critères sévères de passage. Allmendinger dépose le 40ème temps, 11ème parmi les 26 prétendants aux dernières places libres sur la grille. Team Red Bull devra serrer les dents pour parvenir à s'assurer un bon classement  des propriétaires.

Montoya signe le 4ème chrono derrière son équipier David Stremme, ce qui est de bon augure pour la structure de Chip Ganassi. A 72 ans, James Hylton rêve de participer au Daytona 500 (un retour depuis sa retraite de 1993) et a tourné en 179.637 mph.

Les sanctions sont sévères pour les fraudeurs. Michael Waltrip a perdu sa voiture, aux mains du département R&D du Nascar. Ses éléments d'admission avaient été saisis avant qu'il ne fasse ses tours de qualification, et les officiels ont choisi d'investiguer davantage en gardant la voiture avec eux en fin de session. Waltrip affirme que la substance douteuse n'est que de l'huile, mais l'Association pense qu'il est peu probable qu'un lubrifiant moteur puisse s'y déposer. C'est la première fois que Waltrip est engagé en Cup en tant que propriétaire (trois Camry), voilà un joli baptême du feu! Il perd 100 points au championnat avant même le début de la saison, sa voiture perd 100 points au classement des propriétaires, son crew chief et son VP compétition sont suspendus indéfiniment.

Kenseth, Kahne, Sadler et Riggs roulaient dans des voitures dont l'aérodynamique était illégale. Kenseth et Kahne perdent 50 points au championnat, leur voiture autant et leurs crew chiefs sont suspendus pour quatre courses. Sadler et Riggs perdent 25 points, les propriétaires de leurs voitures autant et leur directeur d'équipe pour deux courses. Naturellement, tout ce beau monde prendra le départ des Duels en fond de grille. Le Nascar prend de plus en plus au sérieux les violations de règlements qui ont toujours miné la crédibilité de la discipline. L'an passé, le futur champion Johnson et Terry Labonte avaient aussi été destitués de leur chrono. De telles sanctions ont un impact incroyable sur la suite de la saison lorsqu'il faudra assurer sa place via le classement des propriétaires.

(suite en page 3)

Les Duels

Dans le plus pur American Style, Waltrip a gagné sa rédemption. Roulant dans sa voiture de réserve, il a réussi à se qualifier en emportant l'une des deux places qui étaient disponibles dans sa course, finissant huitième. Nemechek, Wallace, et Said gagnent aussi leur ticket pour cet après-midi. Said permet ainsi à David Reutimann de gagner sa place via les chronos du dimanche. Tony Stewart (devant Earnhardt et Burton) et Jeff Gordon (devant Kurt Busch et Stremme) ont gagné leur course respective, Gordon en remontant de la 4ème place au dernier tour. Hylton le patriarche repartira à la maison après avoir donné une bonne leçon de ténacité aux jeunots. Montoya a mené sa meute de façon prometteuse avant de devoir abandonner. Il s'élancera de la 36ème place. Team Red Bull (Allmendinger et Vickers) devra plier bagages. Néanmoins Toyota place quatre voitures sur la grille, soit la moitié de ses effectifs. La meilleure est celle de Waltrip, 15ème.

Tout ne s'arrête pas là puisque l'on découvre que la voiture de Gordon est trop basse d'un pouce. Le #24 est replacé en 42ème position pour le départ des 500 miles, bien loin de sa deuxième ligne chèrement acquise. L'erreur proviendrait des vis de fixation des amortisseurs qui auraient été mal alignées.

La course

S'il faut risquer un avis personnel, alors Stewart devrait l'emporter. Il a gagné le shootout et son Duel, et son équipe a terminé la saison 2006 avec des performances au-dessus du lot. Le Superspeedway de Daytona ne figure pas encore à son palmarès, ce qui est une motivation en soi pour un double champion.

Dale Jr part en bonne position et est en délicatesse avec sa belle-mère, qui est aussi sa patronne. Il sent qu'il doit prouver quelque chose et clouer le bec à ses détracteurs. Cela mérite un peu de sueur mais remettra le #8 sur des rails pour la saison, à condition qu'il puisse avoir un peu de stabilité dans son entourage professionnel.

Kenseth devra montrer sa belle régularité et c'est un pilote très estimé à ne pas négliger.

Gordon a pris un mauvais coup en perdant sa place en deuxième ligne. Nouveau marié, un enfant en chemin, il a aussi rencontré Jésus récemment. Ca fait beaucoup pour un seul homme! On dit que la foi déplace les montagnes et ça tombe bien, elle est haute de 41 voitures aujourd'hui...

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Le Daytona 500 est une course à part dans l'esprit des participants à la Nextel Cup. Considérée comme le Super Bowl du Nascar, elle étale sur plus d'une semaine ses préparatifs, se permet une course d'exhibition et possède un système de qualification à part. Tout y devient plus gros, y compris les scandales et les sanctions. Retour sur cette semaine peu reposante.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.