par Elisabeth Studer

Les raffineries profitent de la flambée des prix du pétrole

Bingo ! le malheur des uns continue à faire le bonheur des autres : les raffineries de pétrole gagnent près de cinq fois plus d'argent grâce au raffinage du pétrole qu'il y a un an, selon les données de Refinitiv.
Le manque de capacité à raffiner l'essence et le diesel à partir du pétrole brut a contribué en effet à pousser les prix du carburant à des niveaux records et à augmenter les bénéfices des propriétaires de raffineries.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Les prix de l’essence à un niveau record, mais pas le cours du brut ….

Les analystes observent que si les prix de l'essence sont à un niveau inégalé, le cours du pétrole reste quant à lui bien en deçà des niveaux records. Au milieu : le prix du raffinage. Désormais, le prix du carburant repasse le seuil symbolique de 2 euros et les tarifs ne cessent de s’envoler.

Certes, une partie de l'augmentation est due au prix élevé du pétrole brut, qui est actuellement supérieur à 120 dollars le baril, poussé par la crainte que la guerre en Ukraine ne réduise l'accès aux approvisionnements en provenance de Russie.

Des milliards d’euros de bénéfices supplémentaires pour producteurs de pétrole et raffineurs

La situation a généré des milliards d’euros de bénéfices supplémentaires pour les producteurs de pétrole. Mais les raffineurs - les entreprises qui transforment le pétrole brut en diesel, en essence et en d'autres produits - voient également leurs bénéfices augmenter considérablement. L’argent coule à flot chez les raffineurs, plus qu'ils n'en ont jamais vu.

Pénurie de capacité de raffinage

On constate en effet une pénurie de capacité de raffinage, ce qui a entraîné une augmentation substantielle de la "marge de raffinage" - la différence entre ce qu'ils paient pour le pétrole brut et ce qu'ils peuvent gagner en vendant les produits raffinés. « Il s'agit d'une véritable crise en termes de capacité de l'industrie à produire ces carburants. Cela se répercute en grande partie sur le prix de gros du diesel et de l'essence », indique les spécialistes. Et cela a contribué au fait que même si les prix du pétrole sont encore loin des records, l'essence et le diesel établissent de nouveaux records jour après jour.

Une hausse phénoménale des marges de raffinage

Les chiffres de la société de données Refinitiv montrent à quel point l'activité de raffinage du pétrole est devenue si rentable au cours de l'année écoulée. Le 8 juin 2021, les raffineurs gagnaient 9,26 dollars le baril en raffinant l'essence et 6,84 dollars le baril en raffinant le diesel. Mercredi, ils gagnaient 43,11 $ sur l'essence, en hausse de 366 %, et 51,13 $ sur le diesel, en hausse de 648 %. Les chiffres publiés par BP, qui possède un certain nombre de raffineries en Europe et aux États-Unis, montrent sa propre mesure des bénéfices du raffinage, la « marge du marqueur de raffinage », passant de 7,7 dollars le baril à 35,7 dollars au cours de l'année écoulée. Vous avez bien lu …

Le mois dernier, le Financial Times a cité le directeur général du géant pétrolier américain ExxonMobil, Darren Woods, lequel considère que "l'environnement de marge très, très élevée" n’est pas "bon pour les économies du monde entier".

Les raffineurs ne fixent pas eux-mêmes les marges

Une source proche d'un grand propriétaire de raffinerie a fait valoir que les raffineurs ne fixent pas eux-mêmes les marges. Les prix du pétrole brut, de l'essence et du diesel sont déterminés par le marché en fonction de la disponibilité des approvisionnements disponibles et le prix que les acheteurs sont prêts à payer.

Pénurie mondiale de capacités de raffinage

Avant l'invasion de l'Ukraine, une grande partie de l'approvisionnement de l'Europe en essence et en diesel était effectuée dans des raffineries russes et importée dans des camions-citernes . A titre d’exemple, En 2020, le Royaume-Uni a reçu 18 % de son approvisionnement en diesel de la Russie.

Bien que cet approvisionnement n'ait pas été complètement interrompu, les volumes en provenance de Russie sont nettement inférieurs car les acheteurs se détournent des exportations russes avant même que les sanctions n'entrent pleinement en vigueur. Les stocks de carburant étaient faibles avant l'invasion et il y avait déjà une pénurie mondiale de capacité de raffinage. Le secteur n'a pas été très rentable ces dernières années et a attiré peu d'investissements.

Il n'y a donc pas de marge de manoeuvre pour compenser la capacité de raffinage russe perdue.

Le manque mondial de capacité de raffinage a contribué aux prix élevés du carburant dans d'autres pays, dont les États-Unis. De plus, la Chine a réduit ses exportations de carburants raffinés. Et même si des pays comme le Royaume-Uni n'importe pas directement de Chine, cela a un effet d'entraînement sur l'ensemble du marché mondial.

Sources : BBC

Pour résumer

Les raffineries de pétrole gagnent près de cinq fois plus d'argent grâce au raffinage du pétrole qu'il y a un an, selon les données de Refinitiv.
Le manque de capacité à raffiner l'essence et le diesel à partir du pétrole brut a contribué en effet à pousser les prix du carburant à des niveaux records et à augmenter les bénéfices des propriétaires de raffineries.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.