par Joest Jonathan Ouaknine

Shanghai 2013 Live: Great Wall et Haval

Sans complexes. La plupart des constructeurs chinois font profil bas à Shanghai. Il y a un tassement des ventes et ils préfèrent attendre que l'orage passe. Pas Great Wall. Le seul Chinois dirigé par une femme déboule avec une tripotée de nouveautés. Au menu, une montée en gamme généralisée.En 2012, Great Wall a 620 000 véhicules en Chine et il en a exporté 96 500. Cela en fait le 2ème constructeur "pur" et le premier privé (encore que les seules ventes de berlines, Byd passerait devant à chaque fois.) Et avec sa montée en puissance en Australie, au Brésil, en Bulgarie, en Grande-Bretagne et en Russie, il devrait largement faire mieux en 2013.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Pour le folklore, il y a la Kulla EV Concept. Le nom de Kulla avait été utilisé en 2008, puis en 2009. Il s'agissait alors de voitures électriques basées sur la Pery. La Kulla version 2013 a de faux-airs de Twizy. A fortiori en blanc avec des élément bleus. Son moteur 11kW (15ch) lui permet d'atteindre 65km/h. Après 4h de chargement sur une prise 220V, elle dispose de 100km d'autonomie.

Great Wall possède une longue tradition de concept-cars d'électriques... Mais on ne les a jamais vu en dehors des salons. Il est donc extrêmement probable que la durée de vie de la Kulla ne dépasse pas le salon de Shanghai.

Les berlines représentent aujourd'hui un tiers des ventes. Pour 2013, la C50 (ex-Voleex C50) s'offre un lifting. Elle ressemble ainsi un peu moins à une Honda Civic. Jusqu'ici, elle n'était proposée qu'avec un 1,5l turbo 133ch. Désormais, on peut aussi la commander avec un 1,5l CVT 106ch.

Son métier historique, c'est les pick-up. Ils n'échappent pas à la montée en gamme généralisée. Le Wingle 6 (présent en 2011, sous le nom de "Wingle CL") est imposant et statutaire. Ce concept de gros pick-up assez bien équipé et assez bien fini est inédit en Chine. Il faut se souvenir qu'il y a quelques années, c'était Great Wall qui avait introduit le SUV de milieu de gamme au Pays du Milieu. Réussira-t-il une deuxième fois à transformer les habitudes des Chinois?

Il devrait être produit en 2014, avec plusieurs moteurs: 2,0l essence, 2,0l turbo-diesel et 2,4l diesel. Prix: à partir de 130 000 yuans (16 000€.)

Le gros des ventes du constructeur, c'est tout de même ses SUV Haval. A l'origine, il ne s'agissait que d'un modèle. Face à son succès, Great Wall a décidé de créer d'autres SUV de différentes tailles, puis de laisser tomber ses autres segments (citadines, berlines 4 portes, minivans...) Depuis peu, Haval est une marque à part entière.

Le crossover Haval M3 est devenu Voleex C20R en 2011. Il réapparait en tant que H2. Pour l'instant, il n'est qu'un concept-car, mais on le sent proche de la série. Il est propulsé par le 1,5l CVT 106ch.

Présenter un concept-car sous un nom et le commercialiser sous le même nom, ce serait trop facile! Le Haval H7 n'a ainsi rien à voir avec son homonyme du salon de Pékin 2012. Le H7 doit être commercialisé "bientôt". Il dérive a priori du H6 déjà commercialisé, dont il représente une exécution plus cossue. Il devrait être motorisé par un 1,8l et un 2,0l.

Enfin, la star du stand, c'est le Haval H8 (c'est-à-dire, le Haval H7 de 2012!) Avec lui, Great Wall veut concurrencer les VW Touareg et autres Range Rover. Pour cela, il compte sur un 2,0l turbo 215ch. Sans oublier une présentation chic, voir ostentatoire. On l'attend pour l'automne; on parle d'un prix de 180 000 yuans (22 300€.)

Crédit photos: Le Blog Auto

A lire également:

Spyshots: (Great Wall) Haval H6 pick-up

Shanghai 2013: Great Wall Haval H2

Shanghai 2013: Great Wall H8 et H7 Hybrid

Pour résumer

Sans complexes. La plupart des constructeurs chinois font profil bas à Shanghai. Il y a un tassement des ventes et ils préfèrent attendre que l'orage passe. Pas Great Wall. Le seul Chinois dirigé par une femme déboule avec une tripotée de nouveautés. Au menu, une montée en gamme généralisée.En 2012, Great Wall a 620 000 véhicules en Chine et il en a exporté 96 500. Cela en fait le 2ème constructeur "pur" et le premier privé (encore que les seules ventes de berlines, Byd passerait devant à chaque fois.) Et avec sa montée en puissance en Australie, au Brésil, en Bulgarie, en Grande-Bretagne et en Russie, il devrait largement faire mieux en 2013.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.