par Joest Jonathan Ouaknine

Les plans (réalistes) de Brilliance

Les communiqués délirants des constructeurs Chinois n'effraient que ceux qui en sont restés aux peurs de l'an mil. Il faut davantage craindre ceux qui ont des objectifs plus mesurés, mais néanmoins ambitieux, comme Brilliance.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Les communiqués délirants des constructeurs Chinois n'effraient que ceux qui en sont restés aux peurs de l'an mil. Il faut davantage craindre ceux qui ont des objectifs plus mesurés, mais néanmoins ambitieux, comme Brilliance.

Il y a un an, Brilliance faisait de nombreuses promesses. HSO, le distributeur Européen, avait passé des accords avec la plupart des pays de l'Union Européenne (y compris la France.) Il imaginait qu'il vendrait 20 000 voitures dés 2008, 30 000 en 2009 et 40 000 en 2010. Une société, Brilliance USA, avait été fondée dans le but d'exporter aux Etats-Unis et elle était cotée au Nasdaq.

Puis il y a eu ceci:

Le fameux crash-test réalisés par l'ADAC. Les résultats furent désastreux. La plupart des distributeurs potentiels rompirent leurs accords. Le titre de Brilliance USA s'écroula et la société fit faillite.

Depuis, une Brilliance BS6 "2.0" fut conçue (photo du haut.) Elle bénéficie de 60 nouveaux composants, dont des prétentionneurs de ceintures et de nouveaux airbags. Les panneaux de portes, du toit et les montants centraux ont été renforcées. Un deuxième crash-test a été effectué, en Espagne et la BS6 "2.0" y a décroché 3 étoiles. Elle devrait passer sur le gril de l'EuroNCAP cet été.

En janvier, HSO a vendu 120 Brilliance BS6 "1.0" (principalement en Europe Orientale.) La "2.0" débarquera en concession cet été. Elle sera suivie par la BS4 (plus petite) et le coupé BC3. Asie Auto devrait les importer en France à partir de 2009, les prix seront les suivant: 16 900 pour la BS4, environ 17 000 pour la BC3 et 19 900 pour la BS6. HSO vise 3 000 ventes dés cette année, pour l'ensemble de l'Europe, 10 000 en 2009, 20 000 en 2010 et ainsi de suite jusqu'à 200 000 unités en 2018. 200 000 unités en Europe, cela peut sembler énorme (Brilliance a produit 300 000 véhicules en 2007), mais ça ne représente que 1,5% du marché.

Autre nouvelle, l'Américain Rocket Capital s'est offert 15% du constructeur pour 100 millions de dollars. Rocket Capital a été créé par le fondateur de l'équipe de basket Houston Rockets (d'où le nom), Leslie L. Alexander. Avec cette argent, Brilliance compte développer un monospace et un SUV. Par ailleurs, Alexander souhaite faire venir Brilliance aux Etats-Unis, même si aucune date n'a été avancé.

Reste que vendre des Brilliance, c'est bien beau. Mais il faut que les gens les achètent... Pour 16 900, vous avez une BS4 (ci-dessus), à la réputation à faire. Jusqu'ici, les essais effectués par des journalistes occidentaux ont été calamiteux: finition minable, moteur asthmatique, tenue de route floue... Alors que pour seulement 1 700 de plus, vous pouvez vous offrir une Megane 4 portes, qui propose beaucoup plus. Enfin, Brilliance (contrairement à Chery et Geely) n'a aucun projet de diesel. Or, on le sait, les Européens adorent les diesel.

Alors, qui veut acheter une Brilliance? C'est une bonne base pour le tuning (cf. ici, ici et ici!)

Source:

China Car Forums

A lire également:

300 000 Brilliance vendues en 2007

La Brilliance sera vendue de l'autre côté des Alpes

Tuning made in China III

Pour résumer

Les communiqués délirants des constructeurs Chinois n'effraient que ceux qui en sont restés aux peurs de l'an mil. Il faut davantage craindre ceux qui ont des objectifs plus mesurés, mais néanmoins ambitieux, comme Brilliance.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.