par Raphael Caplan

La 8C Competizione... en compétition!

Non seulement l'Alfa Romeo 8C Competizione, au nom prédestiné, jouit d'une plastique ravageuse, mais en plus elle ne va pas se contenter d'être belle pour tirer vers le haut l'image d'Alfa Romeo. En effet, le patron de la marque milanaise, Antonio Baravale, annonce qu'il va engager sa supercar en endurance. Or, il se trouve que cette catégorie, qui comprend les 24 Heures du Mans, est particulièrement populaire aux Etats-Unis. De là à penser que cette 8C Competizione, fabriquée à côté de la future Maserati Coupé GT, prépare le (re)débarquement d'Alfa au pays de l'Oncle Sam, il n'y a qu'un pas que l'on peut franchir allègrement. En tout cas, cet engagement rend la 8C encore plus désirable, de sorte que l'on peut imaginer que les 500 exemplaires prévus ne suffiront pas. Mais comme ce fut le cas avec la célèbre F40 que Ferrari produisit à plus de 1000 exemplaires au lieu des 200 prévus initialement, qui sait si Alfa ne va pas péréniser la 8C Competizione...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Non seulement l'Alfa Romeo 8C Competizione, au nom prédestiné, jouit d'une plastique ravageuse, mais en plus elle ne va pas se contenter d'être belle pour tirer vers le haut l'image d'Alfa Romeo. En effet, le patron de la marque milanaise, Antonio Baravale, annonce qu'il va engager sa supercar en endurance. Or, il se trouve que cette catégorie, qui comprend les 24 Heures du Mans, est particulièrement populaire aux Etats-Unis. De là à penser que cette 8C Competizione, fabriquée à côté de la future Maserati Coupé GT, prépare le (re)débarquement d'Alfa au pays de l'Oncle Sam, il n'y a qu'un pas que l'on peut franchir allègrement. En tout cas, cet engagement rend la 8C encore plus désirable, de sorte que l'on peut imaginer que les 500 exemplaires prévus ne suffiront pas. Mais comme ce fut le cas avec la célèbre F40 que Ferrari produisit à plus de 1000 exemplaires au lieu des 200 prévus initialement, qui sait si Alfa ne va pas péréniser la 8C Competizione...

Pour résumer

Non seulement l'Alfa Romeo 8C Competizione, au nom prédestiné, jouit d'une plastique ravageuse, mais en plus elle ne va pas se contenter d'être belle pour tirer vers le haut l'image d'Alfa Romeo. En effet, le patron de la marque milanaise, Antonio Baravale, annonce qu'il va engager sa supercar en endurance. Or, il se trouve que cette catégorie, qui comprend les 24 Heures du Mans, est particulièrement populaire aux Etats-Unis. De là à penser que cette 8C Competizione, fabriquée à côté de la future Maserati Coupé GT, prépare le (re)débarquement d'Alfa au pays de l'Oncle Sam, il n'y a qu'un pas que l'on peut franchir allègrement. En tout cas, cet engagement rend la 8C encore plus désirable, de sorte que l'on peut imaginer que les 500 exemplaires prévus ne suffiront pas. Mais comme ce fut le cas avec la célèbre F40 que Ferrari produisit à plus de 1000 exemplaires au lieu des 200 prévus initialement, qui sait si Alfa ne va pas péréniser la 8C Competizione...

Raphael Caplan
Rédacteur
Raphael Caplan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.