par Patrick Garcia

GM: Au tour d'Isuzu

Le rgime drastique qu'impose la situation de General Motors passe aujourd'hui par l'ablation d'Isuzu. Aprs Subaru, Suzuki, GMAC c'est "l'ami de 35 ans" Isuzu qui est libr contre monnaie sonnante et salvatrice. La cession de ses parts (7.9%) devrait lui rapporter 300 millions de dollars.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le rgime drastique qu'impose la situation de General Motors passe aujourd'hui par l'ablation d'Isuzu. Aprs Subaru, Suzuki, GMAC c'est "l'ami de 35 ans" Isuzu qui est libr contre monnaie sonnante et salvatrice. La cession de ses parts (7.9%) devrait lui rapporter 300 millions de dollars.

On remarquera que le dsengagement s'est opr essentiellement sur les partenaires japonais. Isuzu qui fabrique des moteurs (et des utilitaires) devrait poursuivre sa collaboration avec GM notamment pour la fourniture de moteurs Diesel.

La liaison a dbut en 1971 avec la fourniture mutuelle de camions, d'utilitaires et de moteurs. Le partenariat avec GM amenait 1.54 milliards de dollars de recette pour Isuzu, soit 1/5e du chiffre d'affaire du japonais.

Les repreneurs au nombre de 3 sont Mitsubishi qui vend dj des vhicules Isuzu en Thailande, Itochu qui fait de mme en Amrique du Nord et le dernier est une Banque, Mizuho Corp. Bank.

Mme si les dirigeants japonais remercie GM de les avoir ouvert au monde, il va devenir urgent pour survivre de trouver un nouveau partenariat de poids avec un constructeur majeur de camions.

Lire galement: GM coule toujours
                          Quand Isuzu s'envoyait en l'air

Source: Reuters via Autoactu.com

Pour résumer

Le rgime drastique qu'impose la situation de General Motors passe aujourd'hui par l'ablation d'Isuzu. Aprs Subaru, Suzuki, GMAC c'est "l'ami de 35 ans" Isuzu qui est libr contre monnaie sonnante et salvatrice. La cession de ses parts (7.9%) devrait lui rapporter 300 millions de dollars.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.