par La rédaction

Genève 2014 : Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Elisabeth Junek en approche

Elisabeth Junek ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Jean-Pierre Wimille, c'est fait. Jean Bugatti, aussi. Meo Costantini, également. Et si la prochaine série limitée entrant dans le cadre de "Les Légendes de Bugatti" était la déclinaison Elisabeth Junek ?

Il se murmure en effet que la firme de Molsheim pourrait profiter du salon de Genève pour exposer et révéler la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Elisabeth Junek. Une série qui sera comme les autres limitées à trois exemplaires, bénéficiant d'un habitacle spécifique et de menues retouches extérieures pour un tarif forcément dispendieux. On peut sur ce dernier point rappeler les 2,09 millions d’euros exigés pour chacune des trois Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini.

Cette indiscrétion n'est finalement pas nouvelle. On en parlait déjà ces dernières semaines. A l'époque grâce à TitiEB, un fidèle lecteur, on apprenait que les versions Elisabeth Junek (5e à l’arrivée de la Targa Florio de 1928 époque où aucune femme ne possédait le permis et dont le mari Cenek Junek disparut lors d’une course sur le Nürburgring), Chiron (ou plutôt Louis Chiron, pilote lauréat de plusieurs courses dans les années 1920 à 1930 mais aussi connu comme pilote le plus âgé à avoir disputé une épreuve en Formule 1) et Black Bess (autrement plus connue sous le nom de Roland-Garros, modele alors commandé à Ettore Bugatti par Roland Garros) étaient prévues pour composer les trois dernières, sur six, de "Les Légendes de Bugatti". Lever de voile en Suisse pour cette Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Elisabeth Junek ?

Source : GTSpirit.

Crédit illustration : Bugatti.

Pour résumer

Elisabeth Junek ?

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.