par Patrick Garcia

FIA vs écuries Michelin: il est urgent d'attendre.

La FIA vient de botter en touche en ajournant les discussions prévues ce jour sur les éventuelles sanctions pesant sur les écuries Michelin ayant boycotté les GP des USA. Malgré cela, la FIA a précisé que ces équipes étaient sous le coup de 2 chefs d'inculpation :
   - de ne pas s'être assuré d'avoir des pneus convenables
   - de ne pas avoir pris part à la course
Par contre, la FIA reconnait aux équipes d'avoir eu la volonté de trouver des solutions pour que la course ait lieu. Par ailleurs, les soupçons de collusion entre écuries pour saboter la course ont été également levés pour des raisons juridiques évidentes. Cela va sans dire que la colère manuscrite d'Edouard Michelin est pour beaucoup dans l'abandon de ces accusations. L'avocat Mosley sait jusqu'où il est bon de ne pas aller...

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La FIA vient de botter en touche en ajournant les discussions prévues ce jour sur les éventuelles sanctions pesant sur les écuries Michelin ayant boycotté les GP des USA. Malgré cela, la FIA a précisé que ces équipes étaient sous le coup de 2 chefs d'inculpation :
   - de ne pas s'être assuré d'avoir des pneus convenables
   - de ne pas avoir pris part à la course
Par contre, la FIA reconnait aux équipes d'avoir eu la volonté de trouver des solutions pour que la course ait lieu. Par ailleurs, les soupçons de collusion entre écuries pour saboter la course ont été également levés pour des raisons juridiques évidentes. Cela va sans dire que la colère manuscrite d'Edouard Michelin est pour beaucoup dans l'abandon de ces accusations. L'avocat Mosley sait jusqu'où il est bon de ne pas aller...

La décision est prévue pour le 14 septembre soit avant le dernier trio de Grand Prix. De quoi relancer l'interêt du championnat ?

lire également : Michelin rembourse
                        Michelin: le verdict
                        Indianapolis:l'avis des champions
                         Les écuries convoquées
                        reflexions post scandale

Pour résumer

La FIA vient de botter en touche en ajournant les discussions prévues ce jour sur les éventuelles sanctions pesant sur les écuries Michelin ayant boycotté les GP des USA. Malgré cela, la FIA a précisé que ces équipes étaient sous le coup de 2 chefs d'inculpation :
   - de ne pas s'être assuré d'avoir des pneus convenables
   - de ne pas avoir pris part à la course
Par contre, la FIA reconnait aux équipes d'avoir eu la volonté de trouver des solutions pour que la course ait lieu. Par ailleurs, les soupçons de collusion entre écuries pour saboter la course ont été également levés pour des raisons juridiques évidentes. Cela va sans dire que la colère manuscrite d'Edouard Michelin est pour beaucoup dans l'abandon de ces accusations. L'avocat Mosley sait jusqu'où il est bon de ne pas aller...

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.