par La rédaction

Essai de la Caterham Super Seven 1.8 VVC : bienvenue dans un monde meilleur

Caterham est un petit constructeur britannique install Dartford. 80 personnes y travaillent pour une production annuelle de l'ordre de 650 vhicules. L'histoire de Caterham est troitement lie celle de Lotus et sa Seven, cre en 1957 par Colin Chapman. En 1962, la Seven devient Super Seven et 5 ans plus tard, en 1967, Caterham devient l'unique distributeur des Super Seven. En 1973, Lotus arrte la fabrication de la Seven. C'est alors que Caterham dcide de racheter tous les droits de fabrication et l'outillage afin de continuer faire vivre le mythe. Depuis, les modles ont volu jusqu' la fantastique CSR Superlight, mais le sujet du jour est la Super Seven 1.8 VVC.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Caterham est un petit constructeur britannique install Dartford. 80 personnes y travaillent pour une production annuelle de l'ordre de 650 vhicules. L'histoire de Caterham est troitement lie celle de Lotus et sa Seven, cre en 1957 par Colin Chapman. En 1962, la Seven devient Super Seven et 5 ans plus tard, en 1967, Caterham devient l'unique distributeur des Super Seven. En 1973, Lotus arrte la fabrication de la Seven. C'est alors que Caterham dcide de racheter tous les droits de fabrication et l'outillage afin de continuer faire vivre le mythe. Depuis, les modles ont volu jusqu' la fantastique CSR Superlight, mais le sujet du jour est la Super Seven 1.8 VVC.

Extrieurement, la Super Seven ne fait pas son ge et beaucoup de personnes la considrent comme une voiture de collection. Celle prsente dans l'article a pourtant t fabrique en 1999 et, chose rare, a t assemble en Angleterre malgr que ce soit une conduite gauche. Ce look rtro attire la sympathie des passants qui frquemment saluent de la main le passage de la belle. Il faut dire que la voiture n'est pas des plus discrtes malgr sa petite taille. Le modle du jour est quip de petites ailes l'avant, permettant de mieux voir le placement des roues lors d'un roulage sur circuit par exemple. Certaines Seven sont quipes de grandes ailes qui rappellent les Morgan. Continuons la visite. L'impression d'avoir devant soi une voiture l'chelle 1/2 est de plus en plus prsente, les phares rond feraient de parfaits miroirs et les essuie-glaces d'idales brosses dents ! Les portires sont amovibles, tout comme le toit, cela est agrable la belle saison.

Avant de nous intresser l'intrieur, une question se pose : comment monter dans cet engin ? En t, c'est relativement simple puisque la capote n'est pas mise et les portes ne le sont pas ncessairement. En revanche en hiver, la tche se complique. Il faut ouvrir la portire en veillant ne pas drgler le (tout) petit rtroviseur extrieur. Tout en maintenant la porte ouverte, glisser la jambe droite l'intrieur, s'asseoir puis rentrer la jambe gauche en veillant bien ne rien accrocher. Pour plus de place, le volant est amovible mais dans ce cas le risque est de graisser son pantalon... Dcidment, une Caterham a se mrite ! Me voil donc install dans l'habitacle. Devant mes yeux, le tout petit volant avec derrire le compteur de vitesse gradu jusqu' 260 km/h (ce qui est des plus optimistes puisque les 210 n'ont jamais t dpasss) et le compte-tours gradu jusqu' 8000 tours. Sur la droite, tout le long de la planche de bord, on retrouve trois compteurs et sept boutons servant pour le chauffage (trs efficace), les essuie-glaces... On en oublierait presque de parler de l'assise. Les baquets en cuir sont trs confortables et offrent un maintien idal. Une fois la position de conduite parfaite trouve, il ne reste qu' mettre le contact...

Un bruit rauque et sourd s'envole de l'chappement. Aprs avoir enfonc avec difficult la pdale de gauche, on enclenche la premire, c'est ferme, on entend la boite qui se vrouille, c'est court, prcis, tout ce que j'aime. Premier tour de roues, que d'motions ! Seconde, troisime, tout se passe bien. Arrive alors un virage, et l on dcouvre une direction ultra-directe, non assiste mais d'une prcision bluffante. C'est droutant au dbut. On sent qu'il faudra du temps pour s'habituer, mais on pense dj au jour o on l'aura bien en main, o on pourra taquiner les 143 chevaux sur les roues arrires pour la faire dcrocher un peu, o on ira chercher la limite de la voiture. Les kilomtres s'enchanent et le plaisir est toujours l, un grand sourire barrant mon visage, comme chaque fois. Le mme plaisir, toujours, depuis un peu plus de deux ans maintenant. Dcrire tout ce que l'on ressent est difficile, c'est physique, c'est unique. Avec le temps, on se rend compte que le premier rapport ne sert pas grand chose et on dmarre frquemment en seconde. Le moteur prend ses tours, 5000, 6000, 7000. On se rappelle avec nostalgie les moments o l'on pouvait encore communiquer avec le voisin qui a pris place dans l'autre baquet. Le 4 cylindres d'origine Rover ne chante plus, il hurle. On est pass de l'oprette au hard rock, bien aid par un chappement pas trs long... Troisime. Ca pousse toujours autant. Quatrime. Ca ne s'arrtera donc jamais. Cinquime. Sixime. La vitesse maximale est atteinte : 210 km/h. Il reste encore quelques centaines de tours avant d'tre au rgime maximum mais l'arodynamique n'est vraiment pas le point fort de la Super Seven et l'air l'empche d'aller plus vite.

Maintenant, quelles critiques faire cette auto... je crois qu'il n'y en a pas. En achetant une Super Seven, on sait que ce ne sera pas une voiture de tous les jours, pas une voiture pour aller au supermarch. Ce sera la voiture du dimanche, pour aller se balader tranquillement (ou moins...). On sait quoi s'attendre et elle ne doit pas. Tout ce qu'on demande cette auto, on l'a, alors pour une fois qu'on peut ne pas faire de repproche dans un essai, profitons-en et voyons plutt en quoi elle est gniale ! Ses 560 kilos la rendent conomique : une consommation limite, une usure trs faible des pneus et des plaquettes... Bref, tout dure plus longtemps si l'on ne roule pas toujours la limite, ce qui est impossible de nos jours. Cette auto est un retour aux sources, pas d'aides lectroniques telles que l'ABS, l'ESP, l'antipatinage, pas de climatisation, pas de ceci, pas de cel, oui mais un plaisir de conduire exceptionnel et une voiture qui devient le prolongement du corps, une voiture qui demande une attention de tous les instants mais qui, si cette condition est remplie, vous transporte dans un autre monde, dans une autre poque, l ou bien peu d'autres voitures sauront vous mener.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Caterham est un petit constructeur britannique install Dartford. 80 personnes y travaillent pour une production annuelle de l'ordre de 650 vhicules. L'histoire de Caterham est troitement lie celle de Lotus et sa Seven, cre en 1957 par Colin Chapman. En 1962, la Seven devient Super Seven et 5 ans plus tard, en 1967, Caterham devient l'unique distributeur des Super Seven. En 1973, Lotus arrte la fabrication de la Seven. C'est alors que Caterham dcide de racheter tous les droits de fabrication et l'outillage afin de continuer faire vivre le mythe. Depuis, les modles ont volu jusqu' la fantastique CSR Superlight, mais le sujet du jour est la Super Seven 1.8 VVC.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.