par Frederic Papkoff

Détroit 2013 : Audi SQ5 en version essence

Pour la première déclinaison "S" de l'un de ses SUV, Audi a choisi d'innover en en faisant aussi la  première "S" diesel. Ce qui n'est assurément pas viable pour certains marchés. Le SQ5 sera ainsi, et c'était prévisible, décliné en version essence dotée d'un V6 3,0l TFSI.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Pour la Chine, les Etats-Unis, Canada, le SQ5 serra donc décliné avec une motorisation essence. Audi ne semble pas programmer cette variante pour l'Europe. On y retrouve le V6 3,0l TFSI avec son compresseur, déjà connu sous le capot de la S4. Le SQ5 ressort donc avec 260 kW / 354 ch et 470 Nm (313 ch et 650 nm en TDI). Résultat des courses ? 0 à 100 km/h en 5"3, consommation normalisée de 8.5 l/100 km et émissions de CO2 de 199 g/km. Des valeurs établies à 5"1, 7.2 l/100 km et 179 g/km en TDI. Dans les deux cas, vitesse limitée à 250 km/h.

Sur le plan du style, rien à signaler de spécifique pour cette variante essence, hormis le fait que les clichés illustrent un modèle homologué pour les Etats-Unis (pas de plaque avant, signalisation latérale...). Caisse abaissée de 30 mm, jantes 20 pouces de série, 21 en option, doubles barres pour la calandre... Plus les logos spécifiques.

Source : Audi

Pour résumer

Pour la première déclinaison "S" de l'un de ses SUV, Audi a choisi d'innover en en faisant aussi la  première "S" diesel. Ce qui n'est assurément pas viable pour certains marchés. Le SQ5 sera ainsi, et c'était prévisible, décliné en version essence dotée d'un V6 3,0l TFSI.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.