par Thibaut Emme

C'est quoi le "Nouveau Volkswagen" ?

Comme un tragique pied de nez de l'histoire, Volkswagen communique sur la nouvelle orientation de la marque le jour où son emblématique patron, Ferdinand Piëch, décède. Mais c'est quoi au juste ce "changement" ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Comme un tragique pied de nez de l'histoire, Volkswagen communique sur la nouvelle orientation de la marque le jour où son emblématique patron, Ferdinand Piëch, décède. Mais c'est quoi au juste ce "changement" ?

Côté logo, il faudra attendre les conférences de presse du Salon IAA de Francfort 2019 d'ici quelques jours. Toutefois, il devrait céder à la mode (déjà passée ?) du "flat design" comme d'autres avant lui (on peut citer Citroën par exemple, il y a 3 ans). Le bleu devrait aussi "passer à la trappe" pour un logo en noir et blanc (proche de celui du compte Twitter de VW USA sans doute). Cela devrait donc être un retour en arrière vers le logo de l'après Seconde Guerre Mondiale. Les prototypes ID.3 arborent déjà un nouveau logo, plat et aux traits plus fins.

Mais, c'est surtout la nouvelle approche de communication qui doit marquer un tournant (en tout cas, c'est le souhait des dirigeants). Le but ? Montrer que Volkswagen a changé et surtout tourner la page du dieselgate qui colle aux basques du groupe.

Que de la com' ?

Et pour cela, VW va y aller à grand renfort de véhicules électriques. On le sait déjà, VW doit présenter l'ID.3 à Francfort et cette dernière grillera la priorité à la Golf. Un symbole de plus pour montrer que "si si on a changé".

Au moins dans la communication, Ralf Brandstätter, directeur des opérations "voitures particulières", est bon. Dans une interview interne, à l'évocation du dieselgate, il déclare : "Nous savions tous que ce n’était pas simplement un violent tremblement de terre. C’était une éruption qui nous a submergés : il existe maintenant une menace d’amendes, de poursuites judiciaires se chiffrant en milliards de dollars et des dommages durables à notre atout le plus important, la confiance de nos clients".

"Ce qui a commencé comme une crise fondamentale est devenu un catalyseur de la transformation de Volkswagen". Pour se "réinventer", VW peut compter sur ses plateformes MQB (véhicules thermiques), et MEB (véhicules électriques). Rendez-vous le 9 septembre pour découvrir ce "nouveau Volkswagen" ainsi que l'ID.3.

L'avis de Leblogauto.com

Il aura fallu 4 années à Volkswagen pour tirer les leçons du dieselgate. Et encore. Un changement de logo, c'est relativement courant. Volkswagen avait donné du relief à son logo en 2000, puis avait augmenté l'effet en 2010 et 2012. 7 ans après, retour aux années 70 (le bleu en moins ?). Volkswagen "das Auto" avait aussi fait les frais du scandale diesel (arrogance, etc.).

En revanche, il faudra plus qu'un "nouveau" logo, ainsi qu'un "nouveau Volkswagen" tout en communication pour convaincre le public du changement. Surtout que le discours semble schizophrène. D'un côté, on parle émissions de CO2, électrique, changement, etc. de l'autre, VW a lancé la grande offensive SUV (11 modèles actuellement 30 une fois le plan achevé). Or, on ne peut pas qualifier les SUV de modèles écologiques (ni les VE de plus de 2,5 tonnes au passage).

Brandstätter termine en disant que la Coccinelle puis la Golf ont fait de VW ce qu'il est, l'ID.3 fera de même. Mouais...

Illustration : Leblogauto.com (ce que le nouveau logo pourrait être)

Pour résumer

Comme un tragique pied de nez de l'histoire, Volkswagen communique sur la nouvelle orientation de la marque le jour où son emblématique patron, Ferdinand Piëch, décède. Mais c'est quoi au juste ce "changement" ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.