par Elisabeth Studer

Californie : véhicule thermique KO en 2035, emploi ou écologie ?

La Californie va interdire la vente de voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Une manière de préserver la planète … et l’économie …

Moteur thermique interdit en Californie à compter de 2035

Le gouverneur de Californie, Gavin Newsom, a signé mercredi un texte visant à mettre fin à la vente dans son État d'ici 2035 de nouvelles voitures particulières dotées de moteur thermique.

L’élu affirme que l'adoption généralisée de véhicules zéro émission réduira les émissions de gaz à effet de serre et aidera à lutter contre le changement climatique.

Selon lui, cette mesure devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 35% dans l'État le plus peuplé du pays.

S’exprimant lors d’une conférence d’une presse, Newsom a déclaré que l'État s'était engagé à atteindre un «objectif ferme» d'éliminer progressivement la vente de nouveaux véhicules à essence d'ici 2035 et encourageait d'autres États à prendre des mesures similaires.

L'ordonnance du Gouverneur qualifie l'élimination des véhicules à moteur thermique d'un "objectif" et d'une "cible", son bureau ayant quant à lui préalablement déclaré qu’aucune vente de véhicule de tourisme autre que celle d’une voiture à émission zéro ne serait autorisée à partir de 2035.

Lutter contre la pollution ... et doper la vente de VE

Il s'agit d'une tentative ambitieuse de renforcer les véhicules électriques sur le plus grand marché automobile des États-Unis, ainsi que d'une tentative de lutte contre les émissions qui, selon la plupart des scientifiques, contribuent au changement climatique indique le Wall Street Journal, laissant ainsi entendre à demi mots que l’objectif est tant écologique qu’économique.

N’oublions pas que la Giga Factory américaine de Tesla est située en Californie …

Le transport est responsable de plus de la moitié de la pollution par le carbone en Californie, a déclaré pour sa part le gouverneur. Sans toutefois fournir des éléments statistiques détaillés.

La Californie est la cinquième économie mondiale et les Californiens représentent plus d'un véhicule neuf sur 10 vendu aux États-Unis, une influence sur le marché qui signifie que l’ordonnance de Newsom pourrait avoir un impact énorme sur l'industrie automobile du pays et sur l'effort mondial pour réduire la pollution et lutter contre le changement climatique.

Fred Krupp, directeur du Fonds de défense de l'environnement a quant lui déclaré que ce plan permettait - notamment - à la Californie de "gagner une nouvelle génération d'emplois dans la construction de véhicules à zéro émission". « Des emplois que l'Europe et la Chine espèrent également capturer», a-t-il ajouté.

Une tournure politique et géopolitique

Le dossier prend également une tournure géopolitique …. "Éloignez-vous des pompes à essence", a déclaré Newsom. «Ne soyons plus victimes de dictateurs géopolitiques qui manipulent les chaînes d'approvisionnement mondiales et les marchés mondiaux.»

Des constructeurs automobiles face à un ultimatum ?

Selon certains experts américains, l'annonce de la Californie devrait déclencher des réunions au plus haut niveau chez tous les constructeurs automobiles qui se tournaient vers les véhicules électriques ... mais ne s'attendait pas à un mandat zéro émission dans 15 ans. Les grands groupes automobiles pourraient devoir repenser les plans de production et de dépenses en capital en raison de cette ordonnance.

L'Alliance for Automotive Innovation, qui représente la plupart des constructeurs automobiles, y compris Ford, que Newsom a loué pour ses efforts de lutte contre la pollution, a déclaré que bien que l'industrie se soit engagée à accroître son offre de véhicules électriques et à travailler avec la Californie, les marchés ne pouvaient pas être construits à partir d’ordonnances et d’interdictions.

Notre avis, par leblogauto.com

Cette décision devrait être la plus importante à ce jour prise par un État américain en vue de mettre fin à l'utilisation des moteurs thermiques pour les déplacements de passagers.

A noter que Newsom souhaite également que l'Assemblée législative de l'État cesse de délivrer à partir de 2024 de nouveaux permis permettant l'utilisation de la technologie de fracturation hydraulique pour le forage pétrolier et gazier.

Donald Trump a quant à lui cherché à empêcher la Californie d'exiger la vente de véhicules électriques, tandis que son rival Joe Biden s'est engagé à dépenser des milliards pour accélérer l'adoption de ce type de motorisation.

A noter enfin que l’enjeu pour la Californie est double …. tant en terme de lutte contre émissions polluantes et écologie qu’en termes économiques.

Rappelons ainsi qu’au printemps dernier, Elon Musk – le fougueux patron de Tesla - s’est affronté avec l’Etat de Californie après que les autorités du comté d’Alameda ont ordonné à l’usine du constructeur automobile situé à Fremont de suspendre la production et de se conformer aux ordonnances de confinement entrées en vigueur en mars pour tenter d’endiguer la pandémie due au coronavirus.

Musk avait alors menacé de déplacer ses futures activités industrielles au Texas ou au Nevada.

Sources : AFP, WSJ, Reuters

Pour résumer

La Californie va interdire la vente de voitures neuves à moteur thermique à partir de 2035.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.