Accueil Dakar Dakar 2014 – étape 1 : Carlos Sousa et Great Wall coiffent...

Dakar 2014 – étape 1 : Carlos Sousa et Great Wall coiffent tout le monde

105
3
PARTAGER

Le Portugais Carlos Sousa a coiffé tous les favoris lors de cette première étape du Dakar 2014. Bien sur, cette victoire est plus symbolique qu’autre chose puisqu’il reste encore des milliers de kilomètres à parcourir et beaucoup de prétendants à la victoire finale n’ont pas voulu prendre de risque. Il n’empêche c’est une belle victoire également pour Great Wall, le constructeur chinois du Haval H8.

Cette année, le Dakar 2014 part de Rosario en Argentine pour rallier Valparaiso au Chili en passant par la Bolivie. Au menu (g)astronomique des participants, deux semaines de course, plus de 9 000 km d’étapes dont 5 222 de spéciales pour les autos et 5 212 pour les camions. Les paysages traversés alterneront les pistes caillouteuses de montagne, les déserts sablonneux, les grandes plaines herbeuses le tout en passant par des altitudes diverses dont le franchissement de la Cordillère des Andes à plus de 4 000 m.

Etape 1 : Rosario – San Luis

Le parcours de cette première étape mène les participants de Rosario, où a été célébré le départ du Dakar hier soir, à San Luis en Argentine. Une grosse étape d’un peu plus de 800 km pour débuter même si la partie spéciale ne fait « que » 180 km. Au programme, des pistes caillouteuses, parfois étroites, et un gros dénivelé ! En 180 km, les concurrents passeront de 500 m d’altitude à 2 100 m. De quoi perdre pas mal de puissance pour les moteurs et déjà éprouver les pilotes qui démarrent à peine.

Autos : Sousa pour un cheveu

Sur un parcours spécial aussi court, difficile de faire de gros écarts. Carlos Sousa devance sur la ligne d’arrivée l’Argentin Terranova  (MINI) de 11 petites secondes seulement et Al Attiyah (MINI) de 47. A la 4ème place, l’un des favoris, Roma (MINI) arrive 1 minutes 15 derrière Sousa mais enrageait d’avoir été bloqué (selon lui) par Carlos Sainz. Ce dernier (Buggy SMG) finit d’ailleurs juste derrière l’Espagnol à 4 minutes 03 du vainqueur du jour et leader du classement provisoire. Peterhansel (MINI) suit à la 6ème place à 4 minutes 21.

31

« On fait un bon résultat, mais ça a été très dur. Nous n’avons pas la climatisation dans la voiture et toutes les entrées d’air se sont bouchées. Et puis au km 50, la sortie d’air du turbo a cassé et tout l’air du moteur arrivait directement sur moi dans l’habitacle. Il devait faire plus de 70° et nous avions même du mal à respirer! En fait, si j’ai roulé si vite, c’est que je voulais en finir avec cet enfer, mais j’ai bien cru qu’on ne pourrait pas aller jusqu’au bout » déclare Carlos Sousa à l’arrivée. Il n’est pas le seul à avoir subi des pépins mécaniques, d’autres ont eu moins de chance.

919507_654236211302356_1101401994_o

Guerlain Chicherit (qui a remplacé au dernier moment Eric Vigouroux dans le buggy Jefferies à moteur de Corvette) perd déjà 1 heure et 18 minutes. Robby Gordon et son Hummer orange fluo ont connu des problèmes de surchauffe avant même le début de l’étape et il a même perdu son capot arrière en court d’étape. Il finit la spéciale à 2 heures 8 minutes et met donc plus du double de temps que Sousa. Ils vont devoir attaquer et envoyer du lourd dès demain s’ils veulent remonter. Cela promet.

Camions :

En camions, le Russe Mardeev, fils d’Ilgizar, 2nd du Dakar 2007, lui-même 2nd du Dakar 2013, sur Kamaz s’impose sur cette première étape devant le Tchèque Loprais à 10 secondes sur Tatra. Sur le podium à 21 secondes le Hollandais Van Vliet (Man) devance le vainqueur de 2012 Gerard de Rooy qui abandonne 1 minute 33 sur Mardeev.

Le vainqueur de l’an dernier le Russe Nikolaev sur Kamaz se place 5ème à 4 minutes. D’autres ont eu moins de chance et lâchent déjà les minutes par grosses poignées. Karginov (3ème en 2013) lâche plus de 17 minutes, Kolomy (5ème en 2013) plus de 36 minutes.

Demain : San Luis – San Rafael

L’étape de demain ira de San Luis à San Rafael. 798 km d’étape dont 433 km de spéciale. Au programme, principalement de la terre, mais également une partie rocailleuse (attention aux crevaisons) et une autre sablonneuse où il faudra éviter les pièges. A noter que les concurrents passeront de 500 m à 2000 m d’altitude avant de redescendre à 500 m environ.

Source et illustration : Dakar (Carlos Sousa – Haval, Carlos Sainz – SMG, Robby Gordon – Hummer)
Le classement auto est ici.

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Dakar 2014 – étape 1 : Carlos Sousa et Great Wall coiffent tout le monde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Joest Jonathan Ouaknine
Membre

Qui y aurait cru, à cette victoire d’étape, on voyant le modeste team « Double Dragon China Great Wall » (NDLA : si si, c’était son nom !) fin 2009 ?
https://www.leblogauto.com/2009/11/great-wall-dakar-2010.html

4aplat
Invité

Voiture chinoise, certes, mais préparée chez SMG et motorisée chez Oréca …

Christian
Invité

Voiture chinoise, certes, mais moteur et châssis BMW …

wpDiscuz