Accueil Actualités Entreprise Renault souffle le chaud et le froid sur le retour d’Alpine

Renault souffle le chaud et le froid sur le retour d’Alpine

91
8
PARTAGER

Confirmant la sortie des premiers véhicules en 2016, Renault a toutefois reconnu lundi que la coentreprise avec le britannique Caterham destinée au développement de la future alpine n’avait pas encore vu le jour. Des informations révélées peu avant par Les Echos. « Il est exact que la société des automobiles Alpine-Caterham n’est pas encore créée au sens juridique du terme« , indique ainsi la marque au losange.  Alors que le français et le britannique avaient prévu de s’associer aux niveaux juridique et commercial en janvier 2013, « certains points »  sont « en cours de finalisation » si l’on en croit une porte-parole de Renault.

S’exprimant dans les colonnes du journal Les Echos lundi, Bernard Ollivier, responsable du projet chez Renault, a quant à lui apporté quelques précisions. Précisant que « des problèmes juridiques appartenant aux actionnaires » étaient à l’origine du décalage. S’il se montre confiant sur l’avancée des opérations, ces dernières s’avèrent toutefois plus complexes qu’attendues. « Tout est fait sur le plan opérationnel pour que le projet marche. Maintenant, en tant que futur patron de ce joint-venture, j’aimerais naturellement que les choses aillent vite« , a-t-il précisé par ailleurs.

Reste que le journal « Le Point » indique quant à lui « que certains parmi les « anciens » au sein du comité consultatif de suivi de conception » du futur véhicule (Alpine Advisory Board)  « auraient manifesté leurs divergences de point de vue sur la définition des prestations et les compromis à accepter pour sa viabilité commerciale et industrielle ».

Selon les termes actuels du contrat, Caterham – qui produit environ 400 voitures par an à l’heure actuelle – devrait au final détenir 50% de la société des Automobiles Alpine Renault, aujourd’hui détenue à 100% par Renault.

Sources : Les Echos, Le Point, La Tribune

Crédit photo : Renault

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Renault souffle le chaud et le froid sur le retour d’Alpine"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pat
Invité

Bon, le problème, c’est que dès qu’on est deux, il existe un risque d’avoir deux avis.

GregM
Invité

Surtout quand il y en a un sur les deux qui veut jouer le role du patron totalitaire…

JiFa
Membre

certains parmi les « anciens » au sein du comité consultatif de suivi de conception » du futur véhicule (Alpine Advisory Board) « auraient manifesté leurs divergences de point de vue sur la définition des prestations et les compromis à accepter pour sa viabilité commerciale et industrielle ».

ça pue assez comme info ça, qu’ils n’aillent pas nous mettre un DCi là dessous ou des planche de bord full carry over de clio, sinon autant ne rien faire….

leelabradaauto
Invité

…. en ces temps où les constructeurs s’observent , la main au fourreau, prête à dégainer, on s’interroge sur l’efficience de telles « tergiversations » . la nuance entre 2 cultures ,France/Angleterre devrait être arbitrée. Tout le monde observe et c’est le meilleur qui doit émerger; ils déconnent là !. on a suffisance d’experts juridiques, en droit, en finance et fiscalité, ça suffit; Les « petites choses » ne devraient pas même aller jusqu’à cette note d’info. Il y va de l’intérêt général.

byhb
Membre

En attendant la nouvelle Alpine, ce tenait ce weekend à Dieppe la Saga Alpine, avec 600 véhicules dont l’A110-50.
Qui pour nous commenter cet évènement ???

GregM
Invité

LeBlogAuto (mais c’est pas le seul) ne commente les evenements et news officiels.
Pas question de s’interresser a l’actualite autre que celle annoncee par les agences marketings des « gros poissons ».

GregM
Invité

* ne commente QUE

wpDiscuz