Accueil F3 Euro F3 à Brands Hatch: Marciello (presque) roi d’Europe

Euro F3 à Brands Hatch: Marciello (presque) roi d’Europe

53
0
PARTAGER

La F3, c’est compliqué! Il y a 15 jours, le championnat allemand débarquait en Hollande. Il y a une semaine, le championnat britannique se rendait en France. Cette semaine, l’Euro F3 et le championnat européen de F3 (ben quoi, c’est pas la même chose?) vont à Brands Hatch, pour une manche qui ne compte pas pour le championnat britannique! Vous suivez?

Scirocco Cup

Il y a un certain nombre de courses à Brands Hatch. Outre le DTM et la F3, les yeux sont braqués sur la Scirocco Cup.

Et pour cause: VW a invité un certain nombre de pilotes « légendaires ». Damon Hill, qui n’a plus tenu de volant depuis 1999, revient pour la bonne cause. Il est accompagné par une belle brochette d’anciens de la F1: Martin Donnely, Mark Blundell, Julian Bailey, Perry McCarthy (alias « le Stig noir ») et David Brabham.
L’Australien est le meilleur des « papys »: 5e, juste devant Blundell.
Quant à Hill, il doit renoncer presque d’emblée, suite à une bagarre au départ.

Pour info, le vainqueur s’appelle Ola Nilsson.

Formule Ford

C’est le seul championnat national à faire halte ce week-end à B’Hatch.

L’Argentin Eric Lichtenstein devient le quatrième vainqueur en autant de courses.

Le lendemain, Antti Buri (ci-dessous) casse les statistiques! Le premier vainqueur de l’ère Ecoboost est aussi le premier à remporter deux courses cette saison.
Au passage, celui qui prétend être « le nouveau Finlandais volant » prend les commandes du classement devant Jake Cook (à droite.)

Et cocorico, les 9 premiers du classement roulent en Mygale!

Euro F3

On l’a déjà dit, le meeting de Brands Hatch compte pour l’Euro F3 et le championnat Européen. Pourtant, la quasi-intégralité des concurrents du championnat britannique sont là.

Double R, qui avait séché Hockenheim, rejoint la troupe. L’objectif officiel est de donner de l’expérience à ses pilotes.

Aux essais, Daniel Juncadella (Prema) s’offre les poles des courses 1 et 3. De quoi accentuer son avance au championnat.

Plus surprenant: à chaque fois, les meilleurs temps suivants sont réalisés par Rafaelle Marciello (Prema), William Buller (Carlin) et Michael Lewis (Prema) et toujours dans cet ordre!

Au feu vert de la course 1, l’Espagnol patine. Marciello en profite évidemment et Juncadella de s’élancer avec le couteau entre les dents. A trop vouloir surconduire, il met deux roues dans le bac à graviers… Puis il repart à l’assaut de l’Italien, qui ne s’impose que d’une demi-seconde.
Quoi qu’il en soit, c’est le quatrième victoire européenne du pilote surveillé par Ferrari.

Derrière, Lewis contrôle les ambitions de Carlos Sainz Jr (Carlin) et obtient son premier podium en F3.

Dans la course 2, Jazeman Jaafar (Carlin) se retrouve en pole. A la chicane, Felix Rosenqvist (Mucke) tente un dépassement kamikaze, qui se solde par une excursion hors-piste. Le Malaisien se retrouve ensuite sous la pression de Sven Muller (Mucke), qu’il contient jusqu’au bout et Jaafar d’obtenir sa vraie première victoire en F3!
A Pau, Jaafar était « meilleur Britannique ». Ce coup-ci, vu qu’il n’est pas « à temps plein » en Euro F3, c’est Muller qui est sacré « meilleur européen ».

Pascal Wehrlein (Mucke) complète le podium.

Dans la course 3, Juncadella est une nouvelle fois trahi par son cerveau. En effet, il se place sur la grille en avant de la marque. Il écope d’un drive-trough qui lui coute la tête de la course.
Marciello, 2e, se retrouve avec une autoroute. D’autant plus que Buller et Lewis sont loin derrière.

Au championnat, Juncadella reste en tête devant Marciello pour un petit point (74 unités contre 73.) Sainz, grand absent du week-end, est 3e avec 69 points.

En tout cas, on n’a sûrement pas fini d’entendre parler de Marciello…

Crédit photo: Euro F3 (photos 1, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et 11), Volkswagen (photos 2 et 3) et Formula Ford (photo 4)

A lire également:
Championnat Européen de F3: Pau

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz