Accueil F3 Championnat européen de F3: Pau

Championnat européen de F3: Pau

106
0
PARTAGER

Le Grand Prix de Pau est l’une des très rares épreuves européennes encore disputée en ville. Comme à Monaco, il faut savoir jouer les équilibristes. A ce petit jeu, Rafaelle Marciello (Prema) est incontestablement le plus fort en 2012.

FR2.0 Alps

Parmi les nombreuses courses disputées à Pau, il y a notamment deux épreuves du championnat méditerranéen de FR2.0.

Ces courses méritent une parenthèses, car les Français y brillent à domicile.

Dans la course 1, Norman Nato (RC Formula) et Paul-Loup Chatin (Tech1 Racing) effectuent un doublé tricolore. Le Brésilien Felipe Fraga (Tech1 Racing) complète le podium.

Dans la course 2, c’est carrément le carton plein! Chatin s’impose devant Nato et Matthieu Vaxivière (Tech1 Racing.)

Grâce à ce premier succès 2011, le très régulier Chatin prend les commandes du championnat (avec 78 points), devant Nato (68 points) et Daniil Kvyat (Koiranen Motorsport, 59 points.) Pour le Russe, invisible à Pau, c’est la consternation: il menait jusqu’ici le championnat, avec une belle avance.

Championnat(s) Européen(s) de F3

Le meeting de F3 est à la fois la deuxième manche du championnat Européen (15 jours après Hockenheim) et la troisième manche du championnat Britannique (1 mois après Monza.)

Or, les « Britannique » sont largement dominé dans la cité Paloise. Y compris pour son chef de file, Carlos Sainz Jr, venu avec papa.

Visiblement, cet état de fait énerve le promoteur. Du coup, il décide de faire comme si les pilotes « Européens » n’existaient pas!

Voici par exemple une photo normale de départ:

Et voici la photo fournie par le British F3, recadrée pour faire apparaitre l’un de ses concurrents:

Et lorsqu’un concurrent Européen apparait, c’est sur un cliché flou!

Course 1

Daniel Juncadella (Prema), dominateur à Hockenheim, est le plus rapide aux essais libres…

Néanmoins, on l’a dit, Raffaelle Marciello (Prema) est en état de grâce.

Le pilote de la filière Ferrari commence par décrocher les pole des deux courses.

L’après-midi, il est d’emblée sur orbite. Juncadella a du mal à le suivre et il bouchonne le 3e, Emil Bernstorff (Ma-con.) Au 8e tour, ce dernier tente une attaque suicide. Les deux voitures restent sur le carreau, bloquant la piste.
Au restart, Marciello recommence sa traversée en solitaire. Jazeman Jaafar (Carlin) et Alex Lynn (Fortec), d’ordinaire peu véloces, complètent le podium.

Le championnat Britannique dispose d’un classement séparé. Jaafar est donc vainqueur, devant Lynn et Jack Harvey (Carlin), 5e du « scratch ».

Course 2

Le dimanche, c’est rebelote pour Marciello! Pendant les 45 minutes de la course, il n’a pas vu grand chose dans ses rétroviseurs.

Derrière lui, les pneus arrières de la Dallara/VW de Sainz, 2e, sont très dégradés. Ainsi, il retient le groupe de chasse composé de Jaafar, Juncadella et Pipo Derani (Fortec.) Juncadella n’arrive même pas à trouver l’ouverture sur Jaafar.

Marciello, Sainz et Jaafar sont donc les premiers à passer devant le damier. Le podium du British F3 comporte lui, Sainz, Jaafar et Derani.

Comptablement, Sainz fait la bonne opération du jour.

Avec 104 points, il conserve l’avantage du championnat britannique, devant Jaafar (101 points) et Harvey (83 points.)
Par ailleurs, il prend la tête du championnat européen devant Juncadella.

Crédits photos: Euro F3 (photos 1, 9, 10, 11 et 12), Renault Sport (photos 2, 3 et 4), Grand Prix de Pau (photos 5 et 6), British F3 (photos 7, 8 et 13)

A lire également:
British F3 à Monza: Sainz surnage
Championnat européen de F3: Hockenheim

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz