Accueil Actualités Entreprise NEVS s’associe à Dongfeng, Saab de plus en plus chinois

NEVS s’associe à Dongfeng, Saab de plus en plus chinois

99
2
PARTAGER

La production de Saab n’a toujours pas repris à Trollhättan, et l’on se dirige de plus en plus vers un transfert vers la Chine. Dernier développement en date, la signature d’un accord de partenariat entre NEVS et Dongfeng.Depuis plusieurs mois, NEVS est à la recherche d’un partenaire financier, suite au capotage du montage financier avec la région de Qingdao. Les négociations menées avec Dongfeng aboutissent finalement à un partenariat visant au développement de véhicules électriques, pour les marques des deux parties. Donc pour Saab en ce qui concerne NEVS, qui devrait donc finaliser le développement et la mise au point de la 9-3 électrique.

Cet accord de coopération prévoit que c’est en fait Dongfeng qui apportera son savoir faire en matière de véhicule électrique, et ouvrira son large réseau de fournisseurs. De son côté NEVS promet l’aide de Saab pour concevoir des véhicules répondant aux normes européennes et américaines…

Un échange qui peut sembler surprenant, car pour l’heure Dongfeng n’a officiellement commercialisé que la peu convaincante Fengshen E30 en matière de véhicule électrique. De son côté, Saab ressemble surtout à un fantôme, et une bonne partie de son savoir faire s’est probablement éclipsé avec ses ingénieurs, qui ont eu de multiples occasions pour quitter l’entreprise lors des tribulations financières des dernières années.

Rappelons que NEVS avait annoncé il y a quelques mois le début de travaux pour l’installation d’une usine de 200 000 véhicules par an dans la région de Tianjin, tout en annonçant une reprise prochaine de la production en Suède. Ce nouveau partenariat avec un grand constructeur sera-t-il le bon ?

Source : NEVS / Dongfeng

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "NEVS s’associe à Dongfeng, Saab de plus en plus chinois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Facel
Invité

De toute manière, le groupe aéronautique Saab a annoncé, dixit le Point, qu’il s’opposait définitivement à l’usage de sa marque pour le secteur automobile. Donc, si la production est de plus en plus chinoise et que le nom disparaît, il ne restera pas grand-chose de Saab, si ce n’est une ligne peut-être… A mon grand regret ! :-((

plop
Invité

quelle tristesse pour Saab, à se demander si une fermeture définitive n’était pas préférable en fin de compte. On pourrait me rétorquer que « peut-être les emplois à Trollhättan? », mais si c’est pour faire des grille-pains chinois siglés…Saab?

wpDiscuz