Accueil Ecologie De nouveaux investisseurs chinois pour Saab

De nouveaux investisseurs chinois pour Saab

84
5
PARTAGER

La fin de vie de Saab est un enchaînement de soubresauts et chaque espoir de voir la marque renaître de ses cendres est douché par des difficultés financières. Dernière péripétie en date, Saab a trouvé de nouveaux investisseurs et devrait produire en Chine.

Lors de sa faillite, Saab était devenu NEVS (National Electric Vehicle Sweden) qui comme son nom l’indique était de capitaux chinois. Propriété de National Modern Energy Holdings (à 78%) et à la Ville de Qingdao (à 22%), Saab/Nevs n’a pas reçu les investissements suffisants pour relancer une production et les deux actionnaires s’étaient alors lancé à la recherche d’un partenaire. On évoquait alors Dongfeng ou Mahindra.

Mais Saab vient donc de publier un communiqué indiquant que la ville de Tianjin (la zone THT de développement économique précisément) et Beijing SRIT (State Research Information Technology) ont investi un montant qui reste secret (on évoque 40 millions de dollars) pour acquérir une part, elle aussi tenue secrète.

En revanche, on apprend que cet investissement servira à relancer une production sur le site suédois de Trollhättan mais surtout qu’une nouvelle usine sera construite à Tianjin. Cette construction va prendre plusieurs années et en attendant, l’usine de Trollhättan devrait fournir les véhicules. Autant dire qu’avec le coût du transport vers la Chine, ils ne seront pas donnés. L’usine de Tianjin sortira en tant que premier véhicule, une voiture électrique basée sur la technologie Nevs. A voir si ce sera une nouvelle fois la Saab 9-3 Aero Sedan qui sera de la partie.

« Le but de Nevs est de produire des véhicules électriques de haute qualité avec la Chine comme marché principal. La coopération à long terme avec la zone de développement THT de Tianjin et le pionnier de l’informatique SRIT nous aidera à atteindre notre vision et notre but de présence globale stratégique (sic.), et est un ajout important aux ressources que nous avons à Trollhättan » a déclaré le Président de Nevs, Mattias Bergman.

Depuis 2012 le renouveau de Saab est annoncé. Est-ce là un énième épisode ou enfin la vraie renaissance ? On peut en douter vu le faible montant évoqué qui permet tout de même de régler une partie des dettes et de faire patienter les créanciers, mais les investisseurs (SRIT surtout qui appartient en partie à China Unicom) ont l’appui des autorités ce qui change beaucoup de choses. La venue d’un gros constructeur asiatique est toujours plus ou moins prévue.

Bergman évoque de nouvelles embauches à Trollhättan mais cette nouvelle usine (et centre de R&D) en Chine ressemble tout de même à un rapatriement à moyen terme de Saab en Chine non ?

Source : NEVS, Saabblog, illustration : NEVS

 

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "De nouveaux investisseurs chinois pour Saab"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Xavier
Invité

Invraisemblable qu’une telle marque, qui jouit d’une bonne image et une belle histoire , ne parvienne pas à renaître de ses cendres..

Il y a un tel potentiel basé sur l’histoire de la marque, le « sérieux » des productions suédoises, l’utilisation presque historique du Turbo (qui revient en force à tous les niveaux ..), des modèles iconique comme la 900, une histoire (maigre , Ok) en compétition, ..

Bref, ce serait une excellente base pour une renaissance d’une marque à forte image comme Bmw l’a fait avec Mini.

SGL
Invité

Oui c’est vrai !
Les groupes Allemands semblent suffisamment s’être gavés de marque prestigieuse, les Indiens également, il ne reste que les Chinois (encore eux !).
Dommage que Renault ne soit pas intéressé, le Turbo : ils connaissent.
Dommage aussi que PSA n’a pas les moyens en ce moment.
FCA semble avoir trop de marque d’après son patron.

wizz
Membre

Opel est un constructeur généraliste, appartenant à un grand ensemble (GM)
Saab était dans cet ensemble, et cela ne lui a pas réussi

Remplacer Opel par Renault, et remplacer GM par Renault-Nissan
En quoi cela changerait

Et c’est encore moins valable avec PSA.
Des voitures Saab avec des bases Opel, cela n’a pas fonctionné
Si des voitures Saab avec des bases Saab marchait, alors cela se saurait (et les propriétaires n’auraient pas vendu leur actions à GM)
Donc des voitures Saab avec des bases PSA, ou pas PSA, cela ne changerait rien non plus

Eric Gillon
Invité
Hello, attention la recapitalisation n’est pas terminée ou tout du moins nous ne connaissons pas l’identité de l’actionnaire majoritaire avec lequel NEVS vient de conclure un accord et signer les contrats. Lors de la journée porte ouverte de NEVS à l’occasion du SAAB Festival organisé par le musée SAAB de Trolhattan, NEVS a fait un certain nombre d’annonce sur le plan de reprise (gamme complète, motorisation électrique mais aussi essence dans un premier temps) et la signature de contrat avec différents partenaires dont un actionnaire majoritaire (dont le nom ne peut encore être divulgué) et aussi que les versements de… Lire la suite >>
wpDiscuz