par Thibaut Emme

Stations services : va-t-on vers des zones blanches ?

Le nombre de stations services diminue d'année en année (env. -250). Il ne se passe pas un mois sans que nos quotidiens régionaux se fassent l'écho de la fermeture de la dernière pompe de tel ou tel endroit. La FNAA tire la sonnette d'alarme et prédit une désertification des stations services.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Pompiste indépendant : une situation précaire

Les représentants des pompistes indépendants ont de nombreuses fois tenté d'attirer l'attention vers la précarité de leur situation. Entre les mises aux normes très coûteuses, la guerre des prix financée à coup de "dumping" par les grandes surfaces ou bien encore le "coup de pouce" de l'Etat à la fin de l'année 2012, les indépendants souffrent et beaucoup mettent la clé sous la porte.

Mais beaucoup de pétroliers ferment également leurs stations pour mieux concentrer les chiffres d'affaire et ainsi mutualiser les coûts de fonctionnement. Au final, sur les 12 300 stations que comptait la France en 2012, près de 1600 stations pourraient être contraintes à la fermeture faute de pouvoir financer la mise aux normes environnementale qui doit intervenir au 31 décembre 2013.

Plus de 5 km pour trouver la première station service

Pourtant en 1975 notre pays comptait 47 500 stations service. Véritable symbole de la "voiture libératrice", ces stations, que l'on trouvait dans chaque village, permettaient d'envisager sereinement le transit vers les plages, les stations de ski ou bien encore la famille éloignée rendant les Français plus mobiles que jamais. Désormais 25% de la population doit faire au moins 5 km pour trouver la première "pompe à essence".

Pire encore, la FNAA (fédération nationale des artisans de l'automobile) s'appuie sur une étude de la DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) pour annoncer que 871 stations "ultimes" ont été recensées. "(Leur) disparition plongerait les automobilistes, les entreprises et les services publics géographiquement concernés dans une dangereuse situation de désertification" souligne la FNAA. 871 stations qui pour beaucoup d'entre elles (72%) sont également un point presse, un dépôt de pain, une épicerie de dépannage, etc. Leur fermeture entrainerait plus que la perte d'une pompe à essence.

Mais il ne faut pas croire naïvement que ces stations sont toutes dans des coins reculés de province. Non. Sur les 122 stations de Paris et la petite couronne, seules 39 subsisteraient encore en 2020. La grande distribution récolte les fruits de ces fermetures et représente dorénavant plus de 60% de la distribution de carburant se permettant de ne rien gagner sur un litre de carburant (produit d'appel) comme l'indiquait Michel-Edouard Leclerc en 2012.

Quelles solutions ?

Comment empêcher la désertification des stations service ? Certaines communes investissent et créent des stations communales. Seuls les frais de fonctionnement de la station sont couverts (pas de bénéfices) et ces stations sont bien souvent des pompes automatiques. Mais au final est-ce le rôle des communes de s'endetter pour maintenir une station service ? Ne serait-ce pas plutôt à l'Etat dans sa mission d'organisation du territoire de financer ces stations "de service public" ?

Le financement pourrait par exemple s'opérer par une taxe sur les volumes vendus dans chaque station service. Mais sur ce point, les Français sont-ils prêts à payer ne serait-ce qu'un centime par litre par solidarité avec les zones désertées par les grands pétroliers ? Grands pétroliers que l'on pourrait également mettre à contribution en les forçant à conserver des pompes dans les campagnes comme le fut France Télécom avec les cabines téléphoniques publiques.

On attend désormais la réaction des différents Ministres concernés.

Source : FNAA

Pour résumer

Le nombre de stations services diminue d'année en année (env. -250). Il ne se passe pas un mois sans que nos quotidiens régionaux se fassent l'écho de la fermeture de la dernière pompe de tel ou tel endroit. La FNAA tire la sonnette d'alarme et prédit une désertification des stations services.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.