Prix des carburants : pas de gel dans l'immédiat
par Thibaut Emme

Prix des carburants : pas de gel dans l'immédiat

Alors que pour la deuxième semaine consécutive les prix des carburants sont repartis à la hausse, la ministre de l'écologie Delphine Batho vient de déclarer que le gouvernement n'envisageait pas de figer dans l'immédiat les prix à la pompe comme annoncer durant la campagne présidentielle. En effet la hausse est, selon la ministre, conjoncturelle et ne devrait pas durer malgré les signes de hausse des tensions internationales qui se cristallisent autour de la Syrie et se traduisent par un baril remonté au-dessus des 100 dollars.

Zapping Le Blogauto Essai de la Volkswagen ID3 (2023)

Alors que pour la deuxième semaine consécutive les prix des carburants sont repartis à la hausse, la ministre de l'écologie Delphine Batho vient de déclarer que le gouvernement n'envisageait pas de figer dans l'immédiat les prix à la pompe comme annoncer durant la campagne présidentielle. En effet la hausse est, selon la ministre, conjoncturelle et ne devrait pas durer malgré les signes de hausse des tensions internationales qui se cristallisent autour de la Syrie et se traduisent par un baril remonté au-dessus des 100 dollars.

Lors d'une interview radio Delphine Batho a déclaré : "Il faudra voir si (l'augmentation des prix) est simplement conjoncturelle ou si c'est durable, si c'est durable nous regarderons les choses mais à ce stade, (un gel) n'est pas envisagé" avant d'ajouter que la promesse de campagne "était d'envisager un gel temporaire des prix de l'essence lorsqu'il y avait des périodes durables de hausse des prix, dernièrement ils avaient plutôt baissé, là ils viennent de réaugmenter (...) on est sur quelque chose de certainement conjoncturel, en tous cas je l'espère".

Que se passera-t-il si la hausse s'installe dans la durée et que les prix de l'essence retrouvent leurs niveaux records de la mi-avril ? Le blocage interviendra-t-il alors à ce prix là ou sera-t-il rétroactif ? Autant de questions qui ne trouveront de réponse que dans les prochains jours/semaines. En 2 semaines de hausse les prix ont effacé près de 5 semaines de baisse.

Lire également : Prix des carburants - la France pas aussi cher qu'on le pense

Carburants - la hausse continue

Source : RMC

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Alors que pour la deuxième semaine consécutive les prix des carburants sont repartis à la hausse, la ministre de l'écologie Delphine Batho vient de déclarer que le gouvernement n'envisageait pas de figer dans l'immédiat les prix à la pompe comme annoncer durant la campagne présidentielle. En effet la hausse est, selon la ministre, conjoncturelle et ne devrait pas durer malgré les signes de hausse des tensions internationales qui se cristallisent autour de la Syrie et se traduisent par un baril remonté au-dessus des 100 dollars.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.