Genève 2018 : Matthias Müller prédit la renaissance du diesel
par Elisabeth Studer

Genève 2018 : Matthias Müller prédit la renaissance du diesel

Quel type de motorisation choisir ? Voilà une des grandes questions qui auront plané lors des premières journées du Salon de Genève. Si le mot « diesel » semble presque être un mot à ne pas prononcer après le scandale du dieselgate, le sujet n'en demeure pas moins dans tous les esprits.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

C'est donc à contre-courant, et bien loin des actes de contrition à la japonaise, alors que le groupe qu'il dirige a été pris la main dans le pot de confiture, que Matthias Müller, patron du groupe Volkswagen  a prédit cette semaine à Genève une renaissance du diesel.

Une déclaration qui intervient alors que les autres constructeurs auront quant à eux choisi de s'exprimer sur le dossier en démontrant leur ferme volonté de fournir le plus rapidement possible des alternatives au diesel aux consommateurs soucieux de s'adapter aux nouvelles normes et politiques gouvernementales.

« Le Diesel va connaître une renaissance dans un futur pas tellement éloigné, parce que les gens qui conduisaient des Diesel vont remarquer qu’il s’agissait d’un type de mécanique très confortable à l’usage » a ainsi déclaré le patron de VW à Genève.

Historie de démontrer que son discours n'a rien d'un écart de langage, mais correspond bien à une nouvelle stratégie du constructeur, Matthias Müller se sera même offert le luxe d'enfoncer le clou. Ajoutant : « une fois que tout le monde aura compris que les Diesel sont propres, pour moi, il n’y aura plus de raison de ne pas en acheter ».

Bon pour les "objectifs CO2"

Il faudra désormais s'habituer au nouveau discours de VW, "MM" n'étant pas le seul à appuyer cette stratégie dans l'entreprise. Herbert Diess, le patron de la marque Volkswagen plaide lui-aussi désormais en faveur du diesel. Ainsi, lors de la présentation du concept électrique I.D. Vizzion à Genève, il a déclaré que le recours à des motorisations de type diesel était nécessaire « pour atteindre les objectifs CO2 fixés ».

A noter qu'en 2017, pour la première fois depuis des années, la moyenne des émissions de CO2 des voitures a augmenté en Europe (chiffres Jato Dynamics). Baisse du diesel, mode du SUV, regain des moteurs essence, tout est réuni pour cette hausse. Avec une moyenne de 118,1 gCO2/km en 2017, les "objectifs CO2" (95 gCO2/km pour 2021 NDLR) vont être durs à tenir, sauf recours massif à l'hybride, et au diesel.

Crédit Illustration : VW

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Quel type de motorisation choisir ? Voilà une des grandes questions qui auront plané lors des premières journées du Salon de Genève. Si le mot « diesel » semble presque être un mot à ne pas prononcer après le scandale du dieselgate, le sujet n'en demeure pas moins dans tous les esprits.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.