par Elisabeth Studer

Coûts de production thermiques / VE identiques dès 2026 ?

Les véhicules électriques ( VE ) - voitures et utilitaires -  coûteront moins cher à produire que les véhicules dotés de moteur thermique à partir de 2025, 2026 ou 2027 - selon les catégories - et pourraient représenter 100% des ventes de véhicules neufs dans l'UE d'ici 2035. C’est en tout cas la projection établie par une étude de Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Coûts de production des berlines et SUV électriques identiques aux thermiques dès 2026

Selon l'ONG Transport et Environnement, qui a commandé cette étude, à partir de 2026, les berlines et les SUV électriques seront aussi peu coûteux à produire que les véhicules thermiques, et les petites voitures suivront en 2027.

Concernant les utilitaires, les modèles légers seront moins chers à fabriquer à partir de 2025 et les modèles lourds à partir de 2026, selon ces projections.

La baisse des coûts de production s'explique par "la baisse du coût des batteries ainsi que la mise en place de chaînes de production dédiées aux véhicules électriques", selon l'étude.

Une baisse des coûts qui devrait réduire le prix d’achat des véhicules

De ce fait, toujours selon l’étude, les constructeurs devraient en toute logique proposer leurs véhicules électriques à des tarifs plus bas en moyenne, « même avant subventions". Le document mettant parallèlement en avant les économies de carburant à l'usage.

Le prix hors taxes d'une berline électrique s'alignera ainsi vers 2026 sur le prix d'un véhicule thermique, autour de 20 000 euros, contre près de 40 000 euros pour la version électrique en 2020, toujours selon le rapport.

80 % de VE en 2035 ?

En l'état actuel des choses, les véhicules à batterie électrique représenteront 50% des ventes de véhicules neufs en Europe d'ici à 2030 et 85% en 2035 affirme encore l’étude.

Ajoutant qu’ils pourraient même représenter 100% des ventes de véhicules neufs d'ici 2035 à condition que "les législateurs renforcent les normes de CO2 des véhicules et lancent d'autres politiques pour stimuler le marché, à l'instar d'un déploiement plus rapide des points de recharge", fait valoir l'ONG.

Transport et Environnement pour la dernière voiture diesel en 2035

Transport et Environnement appelle pour sa part à un "renforcement des normes d'émission de CO2 imposées aux constructeurs automobiles" et à "un quota de ventes d'utilitaires électriques" pour augmenter la quantité de modèles électriques sur le marché.

"Avec la baisse des prix des voitures électriques, le marché automobile se dirige naturellement vers une fin de vente des voitures thermiques en 2040. Mais pour remplir nos objectifs climatiques, il faudrait que la dernière voiture diesel ou essence soit vendue en 2035", selon Diane Strauss, directrice France de Transport et Environnement.

Transport et Environnement a contribué à façonner le paysage juridique de l'Europe en matière d'environnement

Créée en 1989, Transport et Environnement (T&E) ou Fédération européenne pour le transport et l'environnement est une organisation européenne qui regroupe une cinquantaine d'ONG actives dans le domaine du transport et de l'environnement, nous rappelle par ailleurs le site Novethic. Ajoutant que l’ONG vise à l'établissement d'un système de mobilité zéro-émission, accessible, ayant un faible impact sur la santé, le climat et l'environnement.

"Le réseau bénéficie de relais dans plus de 25 pays européens, les membres et soutiens de Transport et Environnement représentant aujourd'hui plus de 3,5 millions d'individus. Transport et Environnement a ainsi contribué à façonner le paysage juridique de l'Europe en matière d'environnement, en poussant l'Union Européenne à adopter des normes ambitieuses concernant les émissions de CO2 liées à la circulation des véhicules" précise encore Novethic. Le terme lobbying ayant été supprimé de l’article initial …

Notre avis, par leblogauto.com

L’étude a toutefois oublié un paramètre crucial : la hausse des prix des matières premières nécessaires à la fabrication des batteries. Or, leurs cours ne cessent de s’envoler. Ce qui pourrait modifier la donne.

De plus, alors que l’industrie met actuellement les bouchées doubles pour assurer la transition énergétique, certaines voix redoutent d’ores et déjà que le phénomène accentue la dépendance de l’économie occidentale vis-à-vis de la Chine.

Sources : AFP, Bloomberg, Novethic

A lire également :

. Lithium : l’UE doit être moteur sur les normes face à la Chine

. Flambée des prix des matériaux liée au plan Biden sur les VE ?

Pour résumer

Les véhicules électriques ( VE ) - voitures et utilitaires -  coûteront moins cher à produire que les véhicules dotés de moteur thermique à partir de 2025, 2026 ou 2027 - selon les catégories - et pourraient représenter 100% des ventes de véhicules neufs dans l'UE d'ici 2035. C’est en tout cas la projection établie par une étude de Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.