Un tiers des Allemands prêt à renoncer à la voiture
par Elisabeth Studer

Un tiers des Allemands prêt à renoncer à la voiture

Près de 70 % des Allemands estiment que la crise climatique nécessite une "réflexion fondamentale dans le domaine de la mobilité", selon un sondage réalisé par le principal prestataire allemand de services d'inspection technique et de certification, le TÜV.

Deux tiers pensent également qu'il est important que l'État soutienne les options de mobilité sans émission. Certains sont même prêts à « s’affranchir » de la voiture.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Un tiers des Allemands pourrait renoncer à la voiture

Un tiers des propriétaires de voitures interrogés ont déclaré qu'ils pourraient envisager de renoncer à leur voiture pour une solution alternative (40 % dans les grandes villes). Parmi les obstacles à l'utilisation des transports publics et d'autres modes de transport respectueux du climat figurent les transports publics locaux peu fiables ou inexistants (54 %), le fait que "de nombreuses activités sont trop difficiles sans sa propre voiture" (51 %) et le plaisir de conduire sa propre voiture (34 %).

Non aux péages en centre-ville et à la hausse des tarifs de stationnement

Les personnes ayant répondu soutiennent globalement les mesures climatiques dans le secteur, comme l'expansion des transports publics (90 %), la réduction des prix des billets (88 %) et le développement des infrastructures cyclables. Cependant, la plupart s'opposent à des mesures telles que l'introduction de péages en centre-ville (56 %) ou l'augmentation des tarifs de stationnement dans les espaces publics (54 %).

Le secteur de la mobilité : l’enfant terrible de la politique climatique de l’Allemagne

Le secteur de la mobilité en Allemagne est souvent qualifié d’« enfant à problème » de la politique climatique, car les émissions de transport sont restées presque inchangées depuis les années 1990.

En mars dernier, les projections pour les futures émissions publiées par l'Agence fédérale de l'environnement (UBA) ont montré que le secteur des transports allemand ne respectera pas ses objectifs de réduction des émissions pour 2030.

Une alliance d'ONG environnementales, d'un club de motards, de syndicats et de diverses associations ont récemment appelé le ministre des Finances allemand, Christian Lindner, à réduire les subventions dommageables pour le climat et la construction de nouvelles routes, et à utiliser cet argent pour garantir des investissements durables dans la décarbonisation du secteur des transports.

Notre avis, par leblogauto.com

Le nombre de VE immatriculés en Allemagne a augmenté de 39,1 % pour atteindre 1,4 million en 2023, tandis que le nombre de voitures hybrides s'élève désormais à 2,9 millions, selon l'Office fédéral des transports routiers (KBA). Une progression jugée trop lente par Greenpeace, qui s'alarme de la présence de gros SUV sur les routes allemandes. Une conséquence de l'arrêt de la politique de subventions. Qui ne devrait pas permettre à l'Allemagne d'atteindre ses objectifs environnementaux.

Sources : Presse allemande

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Près de 70 % des Allemands estiment que la crise climatique nécessite une "réflexion fondamentale dans le domaine de la mobilité".

Deux tiers pensent également qu'il est important que l'État soutienne les options de mobilité sans émission. Certains sont même prêts à « s’affranchir » de la voiture.
Un tiers des propriétaires de voitures interrogés ont déclaré qu'ils pourraient envisager de renoncer à leur voiture pour une solution alternative (40 % dans les grandes villes).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.