par Joest Jonathan Ouaknine

F1 1984: Tyrrell exclue du championnat

A propos de l'affaire McLaren,certains disent: "La F1, c'est de mal en pis. "Avant", personne n'aurait jamais trich." Nanmoins, McLaren n'est pas la premire quipe prise la main dans le sac.Les arrangements sont presque aussi vieux que le sport auto lui-mme. En 1984, un tremblement de terre eu lieu en F1: Tyrrell, une quipe de milieu de grille, est condamne pour triche.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

A propos de l'affaire McLaren,certains disent: "La F1, c'est de mal en pis. "Avant", personne n'aurait jamais trich." Nanmoins, McLaren n'est pas la premire quipe prise la main dans le sac.Les arrangements sont presque aussi vieux que le sport auto lui-mme. En 1984, un tremblement de terre eu lieu en F1: Tyrrell, une quipe de milieu de grille, est condamne pour triche.

L'quipe Tyrrell est arrive en F1 grce Matra et Elf. Les dbuts furent myhtiques: 3 titres pilotes et 2 titres constructeur en 5 ans. Tout s'est arrt net au grand prix des USA 1973: Jackie Stewart prend sa retraite et Franois Cevert, hritier dsign, se tue aux essais. Ajoutez-y des choix malheureux (comme la P34 6 roues) et les podiums s'espacent...

En 1983, Tyrrell alignait Danny Sullivan et Michele Alboreto. L'Amricain trop lent, retourna aux Etats-Unis. Quant l'Italien, aprs 2 victoires conscutives Las Vegas, il est aspir par Ferrari. "Oncle Ken" les remplace par des dbutants, Martin Brundle et Stefan Bellof. Benetton, sponsor principal, est parti chez Alfa Romeo et faute de turbo, il faut faire avec un Ford V8 asthmatique.

Pourtant, au Brsil, Brundle est 5e devant Tambay (Renault.) A Spa, Bellof est 6e, puis 5e Saint-Marin. Puis, il y eu Monaco... Tout le monde se souvient du leaderProst (McLaren) doubl par le novice Senna (Toleman). Mais qui se rappele que Bellof fondait sur eux, lorsque le damier fut abaiss avant terme?

Pas de quoi viser le titre, mais suffisant pour tre "premier des atmos" et attirer un sponsor, DeLonghi. A chaque fois, en fin de course, les voitures s'arrtent au stand pour faire un mystrieux plein d'eau pour le circuit de freinage (les ravitaillements en carburant sont interdits.)

A Detroit, Brundle finit dans les roues de Piquet (Brabham.)Dubitatifs, les commissaires de piste dmontent la voiture et veulent enlever le "rservoir d'eau", quiest trs lourd... En fait, les Tyrrell partaient avec un poids infrieur au minimum (d'o leur clrit.) Aux stands, onleur ajoute 60kg de billes de plomb et d'essence, ainsi, elles atteignent le bon poids l'arrive.

C'estl'exclusion. Ken Tyrrell ( gauche) fait appel et ses voitures peuvent courir. L't sera pourrie. A Dallas, Brundle se blesse; sa saison est finie. Stefan Johanson le remplace. A Brands Hatch, Bellof et son manager claquent la porte. Mike Thackwell prend le relais. Sans aide, les 012 sont l'arrt,c'est criant Hockenheim. Puis la sanction est confirme. Exit Tyrrell.

Tyrrell reviendra en 1985. Au Brsil, la 012 (conue en 1983) et son moteur Ford sont toujours l, avant de laisser place la 014 quipe d'un Renault turbo (photo.) Bellof reviendra, marquera 4 "vrais" points et se tuera dans une course de sport-prototypes. La victoire d'Alboreto en 1983 restera la dernire de Tyrrell. "Oncle Ken" vendit son quipe en 1998 BAR (devenue Honda F1.)

Pour résumer

A propos de l'affaire McLaren,certains disent: "La F1, c'est de mal en pis. "Avant", personne n'aurait jamais trich." Nanmoins, McLaren n'est pas la premire quipe prise la main dans le sac.Les arrangements sont presque aussi vieux que le sport auto lui-mme. En 1984, un tremblement de terre eu lieu en F1: Tyrrell, une quipe de milieu de grille, est condamne pour triche.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.