par Joest Jonathan Ouaknine

Le conducteur du jour: joli léopard, où es-tu?

Je reviens d'un déplacement à Wenzhou, en Chine. J'y étais pour des raisons personnelles, mais j'avais un appareil-photo... En attendant de faire le tri parmi une belle pile de clichés de Byd, Chery, Geely et autres MG, voici un premier conducteur du jour. Etant dans la province de Zhejiang, une Geely (dont c'est le fief) s'imposait. Voici donc une Beauty Leopard.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Je reviens d'un déplacement à Wenzhou, en Chine. J'y étais pour des raisons personnelles, mais j'avais un appareil-photo... En attendant de faire le tri parmi une belle pile de clichés de Byd, Chery, Geely et autres MG, voici un premier conducteur du jour. Etant dans la province de Zhejiang, une Geely (dont c'est le fief) s'imposait. Voici donc une Beauty Leopard.

Il y a une douzaine d'années, Geely devenait le premier constructeur Chinois à capitaux privés. Produire des voitures, après des années de lutte face à la bureaucratie, était un exploit en soit. Fort de ce succès, Li Shu Fu (fondateur de la marque) voulu ensuite s'attaquer au marché des voitures de sport. Conscient de ses limites, il a sollicité l'aide de Daewoo. Le constructeur Coréen, en plein naufrage, était prêt à accepter n'importe quel argent, d'où qu'il vienne.

Ainsi, en 2003, la Beauty Leopard (alias Mybo) est lancée. Jusqu'ici, les lancements Chinois étaient austères, avec banderoles et le délégué local du parti qui coupe le ruban. Pour la Beauty Leopard, c'est pluie de confettis, pétards et mannequins (un cérémonial devenu la norme aujourd'hui); c'est dire si Geely veut marquer les esprits. Li est alors sans doute persuadé que Ferrari et Porsche tremblent face à cette concurrente Chinoise!

En fait, avec son 3 cylindres 1,0l d'origine Xiali/Daihatsu, ce n'est pas vraiment un dragster... Pour l'anecdote, c'est la première voiture équipée d'un karaoké!

Au fil des années, elle reçoit un 1,3l, puis un 1,5l (le même que les Formule Geely/CFGP.) En 2008, elle s'offre un sérieux lifting (et un 1,8l) pour devenir Chinese Dragon. Les Chinois ne sont guère friands de coupés. Or, elle n'a pas grand chose pour les convaincre: mauvaise réputation de Geely, finition exécrable, trains roulants obsolètes et surtout, un style discutable. A la belle époque, il s'en vend une quinzaine par mois; sur la fin, les ventes mensuels se comptent avec une seule main...

La Beauty Leopard/Chinese Dragon quitte discrètement la scène en 2010, avant de disparaitre officiellement du tarif l'année suivante.

Au final, on n'en croise pas à tous les coins de rue, même en Chine! Celle-ci appartient à un garagiste de Wenzhou et elle a très mal vieilli. L'ajustement des panneaux laisse rêveur... Oui, la portière est fermée!

Honnêtement, je me demande s'il est possible de "pécho de la truite saumonée" avec ça. D'autant plus qu'au feu vert, même les vélos vous mettent minable...

A lire également:

Le conducteur du jour: Hangzhou tuning

Souvenir de Chine

Pour résumer

Je reviens d'un déplacement à Wenzhou, en Chine. J'y étais pour des raisons personnelles, mais j'avais un appareil-photo... En attendant de faire le tri parmi une belle pile de clichés de Byd, Chery, Geely et autres MG, voici un premier conducteur du jour. Etant dans la province de Zhejiang, une Geely (dont c'est le fief) s'imposait. Voici donc une Beauty Leopard.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.