Jaguar Classic Lancer le diaporama
Jaguar Type E ZP
+12
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Jaguar Classic "restomode" des Type E 1961

La collection ne s'est jamais aussi bien portée, et tous les constructeurs de prestige surfent sur la vague nostalgique. Jaguar célèbre ici sa légendaire Type E.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

En 1961, Jaguar révolutionnait la voiture de sport avec la légendaire Type E, qui a marqué son temps autant par ses performances que sa ligne exceptionnelle. Par le biais de son département Classic Works, Jaguar rend hommage aux premiers modèles compétition de la Type E, qui ont été engagés dès 1961, quelques semaines seulement après la présentation du modèle commercial au salon de Genève. La compétition était en effet la raison d’être de la sportive britannique. C’est donc un "restomod" de très haut niveau que la marque nous propose, puisque chaque véhicule a nécessité 2000 heures de travail ! Voyons cela de plus près.

Un coupé et un roadster

Jagua présente ainsi sept couples de Type E « Zp » Collection, car les premières Type-E de compétition ont été développées sous le nom de « Projet ZP ». Chaque couple de voitures de la collection Type-EZP comprend un cabriolet et un coupé, inspirées des autos d’origine immatriculées « ECD 400 » et « BUY 1 », pilotées respectivement par Graham Hill et Roy Salvadori dans les années 1960. Dès avril 1961, peu de temps après le lancement de a carrière sportive de la Type E, les « ECD400 » et « BUY1 » terminaient première et troisième du Oulton Park Trophy pour Grand Tourisme.

La première voiture du duo rend hommage au coupé roadster de type E Indigo Blue de Graham Hill. Fini en bleu Oulton, une variation de couleur inspirée de la couleur d’origine de l’ECD 400, ce modèle est doté d’une capote noire et d’une gamme de détails extérieurs qui célèbrent la voiture de course victorieuse de Hill.La deuxième voiture de chaque paire rend hommage à la Type E conduite par Roy Salvadori à Crystal Palace en 1961, qui a suivi le succès de la Type E aux débuts d’Oulton Park. Alors que toutes les voitures originales du projet ZP étaient basées sur le coupé roadster, la voiture inspirée du « BUY 1 » a été repensée en tant que coupé à tête fixe, offrant aux clients et aux collectionneurs la possibilité d’avoir les deux styles de carrosserie.

Le souci du détail et le respect de l'oeuvre d'origine sont de mise. Les pare-chocs avant et arrière sont chromés et les roues arborent des couvre-moyeux portant le logo Jaguar Heritage. Pour compléter l’apparence conforme à 1961, un volant en hêtre s’ajoute aux autres caractéristiques des premières Type-E, comme les louvres du capot (les ouïes de sortie d’air) soudées et les loquets de capot fermant à clé. Ces loquets arborent un logo ZP spécifique et sont reliés par une sangle de retenue en cuir. Parmi les autres détails ZP, le logo ZP sur le bouchon de réservoir, la housse de la voiture et le couvre-capote, les logos ZP et Jaguar à l’arrière, signalent la nature unique de l’auto. On remarque également un graphe artistique sur l’aile, représentant l’Union Jack dans un bouclier argent, la silhouette de la Type-E et la mention Project ZP.

L’habitacle se présente dans une configuration "authentique", avec le cuir Bridge of Weir rouge et les garnitures Hardura conformes à l’époque. Une série d’améliorations supplémentaires comprend le poussoir de klaxon doré, tandis que Jaguar Classic s’associe avec l’artiste graveur Jonny « King Nerd » Dowell. La console centrale d’aluminium anodisé se voit parée d’une œuvre d’art unique dont chaque détail est gravé à la main. Petite détail vintage qui fait mouche, chaque voiture est livrée avec un casque d’époque semblable à ceux que portaient alors Hill et Salvadori, réalisés par le spécialiste britannique Bill Vero d’Everoak, fabricant de casques depuis les années 1950. Ils sont fournis avec leur sac de rangement en cuir, fabriqué à partir du même cuir que l’habitacle et fabriqué en interne par les experts selliers de Jaguar Classic. Ce sac de casque est également assorti à la pochette du manuel d’utilisation, conçue dans le même cuir par la même équipe.

Des modernisations

La collection ZP est basé sur les caractéristiques de la Type-E 3,8 litres série 1, produite de 1961 à 1964. Le six-cylindres 3,8 litres de 265 ch reçoit un radiateur en alliage avec un ventilateur électrique, ainsi qu’un allumage électronique pour une meilleure utilisation au quotidien. L’échappement est en acier inoxydable poli. En bon restomod, ces Type E sont quelque peu modernisées au niveau de l'équipement de bord, avec un Jaguar Classic Infotainment System équipé de la radio DAB, ainsi qu’une connectivité Bluetooth et système de navigation.

Plus important encore, la partie mécanique a également été revue avec l’implémentation d’une boîte manuelle à cinq rapports, spécialement développée pour une conduite « plus silencieuse et plus confortable ». Tous les rapports sont synchronisés, tous les pignons à taille hélicoïdale et le carter est en fonte d’aluminium renforcée pour une fiabilité accrue. Les rapports sont resserrés pour des changements de vitesse plus fluides, sans que cela n’ait engendré de modification de carrosserie.

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Superbe travail de Jaguar Classic Works qui fait revivre des légendes comme les Type E 1961. Les voitures reçoivent le six-cylindres en ligne Jaguar XK de 3,8 litres, associé à une boîte manuelle à cinq rapports rapprochés, spécialement développée par Jaguar Classic.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos