par La rédaction

20 ans déjà : la Renault Clio Williams

Quels seraient les morceaux de choix dans une collection de GTI ? Celle qui vous ferez vous relever la nuit pour l'admirer dans votre garage ? Vaste débat, passionné et passionnant d'ailleurs. Prenez 20 fans, vous aurez surement 20 listes différentes ! Chacun sa préférence, souvent dictée par une histoire personnelle, un souvenir d'ado. L'un se rappelant de la 205 Gti de tonton Bernard, l'autre de la R11 turbo rouge du voisin, ou encore la Fiat Uno Turbo ie, que votre père ne put suivre au volant de sa vaillante R25 GTX un jour de promenade dominicale. Et pourtant, il reste les incontournables. Prononcez quelques noms et vous ferez l'unanimité .... et l'un d'entre eux fête, cette année, ses 20 ans, dèjà, et pourtant on s'en rappelle, tous, comme si c'était hier !!!

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

1993, après une année sabbatique, Alain Prost revient en F1 au volant d'une Williams au V10 Renault (La FW15C). La voiture est impressionnante d'efficacité et de facilité. Prost et Damon Hill dominent la saison, sur les 16 courses, ils réaliseront 15 pôles validées par 10 victoires. Le Français remportera son quatrième et ultime titre, avant de raccrocher définitivement le casque.

Renault, par la même occasion, glane son deuxième titre d'affilé en tant que motoriste. Il n'en faudra pas plus aux cerveaux du service marketing pour profiter de l'occasion. Afin de rendre leur idée crédible auprès de la direction, ils s'associent à Renault Sport et mettent en place un programme d'homologation pour le rallye. Justement, une nouvelle catégorie vient de faire son apparition, et parait prometteuse, les kit-cars. 2 litres atmo, traction, la base est déjà toute trouvée, ce sera la Clio. Le projet est monté et la direction donne son feu vert.

"Vous pouvez rougir de honte, verdir de rage, mais c’est à une Clio que Frank Williams a donné son nom”. Voila ce que dit le slogan de la Clio Williams lors de sa sortie. Et elle va bien le porter son nom ! Esthétiquement, elle reprend les codes de la 16s, avec ses ailes enflées et sa prise d'air sur le capot. Le kit carrosserie reste inchangé, bas de caisse et spoiler qui vont bien. Pour le reste, c'est l'uppercut ! Un choc visuel, pas grand chose mais suffisamment pour changer tout ! La couleur, bleue nuit reprenant celle de la F1 championne du monde. Les jantes, des Speedline Gold en 15'. Les stripping "Williams" dorés qui courent sur les flancs et sur le hayon. Aucun doute, n'ayons pas peur des mots, elle a de la gueule .... Fracture de l'oeil gauche !!!

L'intérieur est de la même veine. Ca commence dès l'ouverture de la portière, avec les seuils badgés Williams. La moquette, toute de bleu vêtue, vous saute aux yeux. Les sièges enveloppants, empruntés à la R19 16s, sont habillés d'une sellerie spécifique en velours gris brodés d'un "W" bleu. Le pommeau de levier de vitesse ? Bleu ! Les fonds de compteur ? Bleu aussi ! Renault a réussi le chalenge, elle se démarque de la 16s et elle en jette. Ultime détail, la plaque spécifique numérotée, bleue à écriture dorée ... fracture de l'oeil droit !!!

Allez, soulevons le capot maintenant. Pour l'homologation il fallait un 2 l. Le F7P (1.8 l ) de la Clio 16s devient F7R. Hormis le bloc, tout le reste est changé. L'alésage est revu à la hausse (+ 0,7 mm), le vilebrequin est celui de la Clio diesel, permettant de passer la course de 83,5 à 93 mm. Arbres à came modifiés, pistons forgés (!), bielles renforcées, soupapes plus grosses, culasse résinée et trempée .... la technologie rappelle celle du V10 de la F1. Le bloc sort ainsi 150 ch à 6100 tr/min. La boîte est renforcée, pour encaisser les 18,2 mkg de couple. Le châssis enfin, adopte le train avant de la Clio Cup. Posée plus près du sol par rapport à la 16s, elle est méchante et ne se gêne pas pour le faire savoir.

La Clio Williams est donc un modèle à part dans la gamme. Bien plus qu'une simple évolution, c'est une véritable bête de spéciale pour route ouverte. Elle devient la référence, vous visez, vous tirez et elle fait mouche. Avec à peine plus d'une tonne, elle fait preuve d'une efficacité à donner des cauchemars à des sportives bien plus puissantes. Le pilote entame alors un bras de fer avec ce train avant d'une précision chirurgicale, pour savoir lequel des deux abandonnera le premier ! Et il a du biceps le bougre !! Mais comme toutes les bonnes GTI de l'époque, un brusque lever de pied en courbe ou un freinage en appui vous rappellera qu'elle reste vive mais jamais piègeuse. Elle vit, elle a une âme et c'est ça qu'on aime chez elle. Une véritable GTI, digne héritière de ses ancêtres.

3800 exemplaires. C'est ce que Renault prévoyait. Mais voilà, les modèles s'arrachent, à tel point que 1500 autres verront le jour. Début 94 la Clio phase 2 arrive. La Williams adopte les modifications mais garde ses spécificités. Son chant du cygne se fera l'année suivante avec les 500 exemplaires de la Swiss Champion et ses quelques modifications esthétiques.

Alors convaincu ? Elle rejoint votre collection ? Aujourd'hui elle fait partie de  la légende "GTIesque", faisant même rêver les moins de 20 ans qui n'auraient pas pu la connaître ! Elle a gardé cette saveur épicée, amplifiée par son exclusivité. Elle reste pour beaucoup la dernière vraie GTI.

A lire aussi : Le retour (du retour) de la Clio Williams

Crédit photos : Renault

http://www.youtube.com/watch?v=1_Mx9-SF46k

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Quels seraient les morceaux de choix dans une collection de GTI ? Celle qui vous ferez vous relever la nuit pour l'admirer dans votre garage ? Vaste débat, passionné et passionnant d'ailleurs. Prenez 20 fans, vous aurez surement 20 listes différentes ! Chacun sa préférence, souvent dictée par une histoire personnelle, un souvenir d'ado. L'un se rappelant de la 205 Gti de tonton Bernard, l'autre de la R11 turbo rouge du voisin, ou encore la Fiat Uno Turbo ie, que votre père ne put suivre au volant de sa vaillante R25 GTX un jour de promenade dominicale. Et pourtant, il reste les incontournables. Prononcez quelques noms et vous ferez l'unanimité .... et l'un d'entre eux fête, cette année, ses 20 ans, dèjà, et pourtant on s'en rappelle, tous, comme si c'était hier !!!

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.